Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 211 1906 5269
1 mois 3 16 105
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3250 2267 983
1 mois 6 4 2
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Michel DROUET (---.---.---.59) 21 avril 12:09
    Michel DROUET

    @abelard
    Les politiques sont élevés « hors sol », alors comment voulez-vous qu’ils appréhendent la réalité ?
    Et puis, pour des politiques qui n’ont fait que ça dans leur vie et qui ne savent rien faire d’autre, il ne reste que la méthode Coué !

  • Michel DROUET (---.---.---.59) 21 avril 09:46
    Michel DROUET

    Bonjour Albert
    Certes, le nombre de parlementaires est un problème mais c’est loin d’être le seul. Il faut en effet élargir la question à tous les élus et par conséquent poser la question du nombre de collectivités. Il faut donc par conséquent poser la question du cumul des mandats, de tous les mandats, et du jeu malsain d’influence que cela provoque. La question de la non limitation du nombre de mandats qui implique actuellement des élus quasiment à vie mérite d’être également abordée.
    Par dessus tout, c’est enfin la capacité à agir qui doit être interrogée dans un environnement économique et financier qui dicte sa loi et la capacité à tenir des promesses (cf le discours du Bourget...) et à ne pas faire le contraire.

  • Michel DROUET (---.---.---.59) 21 avril 09:30
    Michel DROUET

    @Céline Ertalif
    Bonjour Céline
    Je me suis abstenu pour la première fois au scrutin des départementales. Jusqu’à présent (j’ai 67 ans), j’avais été un bon petit soldat du droit de vote « que l’on doit absolument exercer » et j’avais tendance à vilipender ceux qui ne votaient pas.
    Les choses ont changé et le vote ressemble de plus en plus à une mascarade destinée à légitimer une caste d’élus professionnels dépourvus de programmes et parfois même de compétences bien établies (cf les conseils départementaux) et qui bradent les intérêts des citoyens au profit d’une pseudo doxa économique et financière.
    La morgue, la surdité et le mépris de ces petits marquis m’ont fait évoluer sur le vote, le fameux « devoir citoyen »,et il n’est pas du tout exclu que je persiste durablement dans l’abstentionnisme. Le vote de la calamiteuse loi NOTRe, concernant les compétences ces collectivités territoriales devrait vraisemblablement légitimer ma position.

  • Michel DROUET (---.---.---.59) 21 avril 09:20
    Michel DROUET

    @damocles
    Deux choses : les élus aux départementales l’ont été avec 20% environ des suffrages exprimés. Ensuite, ce que je vois, que je lis ou que j’entends légitime totalement l’abstention et non les votes blancs ou le vote pour des petites listes qui dans le système binaire actuel n’ont aucune chance de faire évoluer les choses.

  • Michel DROUET (---.---.---.59) 21 avril 09:16
    Michel DROUET

    @alinea
    C’est en effet la débandade, la fuite en avant, le mur qui se rapproche...







Palmarès