• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 278 3021 9339
1 mois 1 17 66
5 jours 1 17 66
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3319 2316 1003
1 mois 2 2 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Michel DROUET Michel DROUET 22 juin 13:38

    @Hervé Hum
    Chacun son point de vue sur l’abstention et le vote blanc.
    Je remarque toutefois que l’abstention est devenue majoritaire lors du dernier scrutin et que, malgré une augmentation, le vote blanc a du mal à convaincre et reste marginal.
    Je persiste à penser que voter blanc est la véritable soumission. Le vote blanc permet de montrer aux autres, à ses voisins, à sa famille qu’on s’est déplacé pour voter, bref d’être conforme à ce qu’on attend d’un « bon citoyen ».
    L’abstention, surtout lors de ce scrutin, me paraît subversive. Elle ne se cache plus et elle permet enfin l’échange entre ceux qui la pratiquent ce que le vote blanc hypocrite ne permet pas.


  • Michel DROUET Michel DROUET 22 juin 09:13

    @Hervé Hum
    Qualifier l’abstention n’est pas un exercice facile et vous le soulignez très bien.
    Disons pour synthétiser un peu qu’il y a les j’menfoutistes (les fameux pêcheurs à la ligne). Rien de calculé chez eux, juste l’opportunité d’une partie de pêche ou d’un barbecue.
    Les résignés constituent sans doute une seconde catégorie. Ils partent du constat qu’aucun gouvernement, de gauche ou de droite ne règlera la crise, en particulier celle du chômage de masse et ils font le gros dos tant qu’ils peuvent passer à travers les gouttes.
    Ceux que je qualifie d’abstentionnistes actifs ou réfléchis constituent une catégorie nouvelle. Ils ne veut pas tomber dans le piège du nouveau produit politique présenté (ni de droite ni de gauche). Ils sentent l’arnaque et la combattent à leur manière, c’est à dire l’abstention.
    Je pense que c’est une situation transitoire. Pour peu qu’ils trouvent une nouvelle offre politique cohérente pour porter leurs idées qui ne sont plus représentées dans le paysage politique actuel, ils retourneront voter. Pas blanc ou nul, ce qui n’est qu’une forme d’hypocrisie destinée à masquer aux autres qu’on est dans le non choix.


  • Michel DROUET Michel DROUET 21 juin 17:33

    @porcinet
    C’était le cas dans ma circonscription.


  • Michel DROUET Michel DROUET 20 juin 20:36

    @Jelena
    Oui, au premier tour, 22.23% d’abstentions, mais il y avait le choix. Au second tour, il y a eu 25.44 %, et 6.35 % de blancs et 2.21 % de nuls (ces derniers chiffres étant exceptionnels). Il faut ajouter qu’au second tour, la peur de voir Le Pen élue a été copieusement agitée et a conduit à un réflexe moutonnier en faveur de Macron.


  • Michel DROUET Michel DROUET 20 juin 18:42

    @Jelena
    A voir, mais ce qui est certain, c’est qu’un tel taux d’abstention est une première en France.