Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 218 1963 5530
1 mois 2 27 99
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3252 2269 983
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Michel DROUET (---.---.---.106) 12 juin 16:35
    Michel DROUET

    @Rmanal
    Populisme, poujadisme,...
    J’ai bossé dans un département et je sais comment ça fonctionne : un système où celui qui ne rentre pas dans les clous idéologiques verra sa subvention baisser. J’ai vu dans ce cas les bonnes vielles oppositions stériles entre ville et campagne qui font perdre du temps et de l’argent à tout le monde, où des fonctionnaires passent leur temps à trouver la faille pour différer ou sucrer une subvention.
    Le système n’est là que pour cultiver l’entre soi politique et surtout pas pour être plus proche des citoyens. Il n’est là que pour favoriser le fameux investissement qui plait tant au Medef et qui fait de la France le leader des ronds points.
    Bon, maintenant, si le système vous convient.... 

  • Michel DROUET (---.---.---.106) 12 juin 16:27
    Michel DROUET

    @PRCF
    Toujours la bonne vielle langue de bois et la logorrhée habituelle et très datée !
    Réveillez vous : les baronnies et les féodalités sont là au travers des 36000 communes, des 101 départements et des 13 régions qui se tiennent par la barbichette.
    Les communes et les départements proches du peuple ! laissez moi rire et je sais de quoi je parle. Je parle d’un système gangrené tenu par une nomenklatura politique et qui fonctionne grâce aux subventions croisées et à la distribution des présidences et des vice présidences dans les syndicats (comme en région parisienne où le PC et l’UMP se donnent le tour).

  • Michel DROUET (---.---.---.106) 12 juin 16:19
    Michel DROUET

    @PRCF
    Relisez mes articles, cela vous évitera d’écrire des âneries : je ne soutiens pas la réforme actuelle des collectivités territoriales.
    Merci d’avouer qu’il est possible de rationaliser l’emploi dans les collectivités territoriales.
    Encore une relecture de mon commentaires et de mes articles et vous arriverez à comprendre ce que je propose (transfert d’emploi entre les collectivités et l’Etat (cela ne vous intéresse pas la chasse à la fraude fiscale et sociale ou bien le renforcement des effectifs à l’hôpital ?).
    Bref, au travers d’articles et de commentaires écrits au burin, vous essayez d’endormir le peuple. (Tous ensemble - la lutte finale !) au lieu de faire de la pédagogie et de l’éducation populaire ;

  • Michel DROUET (---.---.---.106) 12 juin 10:33
    Michel DROUET

    @zygzornifle
    D’accord avec ce commentaire ! Le problème pour Sarkozy, c’est qu’il n’a plus rien à proposer, largement débordé en matière de politique économique, sociale et de politique migratoire sur sa droite par le gouvernement actuel. Il ne lui reste plus que l’option de l’alliance avec le FN s’il veut parvenir à ses fins, c’est à dire retrouver une immunité protectrice face aux « affaires ».

  • Michel DROUET (---.---.---.106) 12 juin 09:40
    Michel DROUET

    C’est ça ! continuons à nourrir les 560 000 élus qui dépenses allègrement nos impôts.
    La vérité est ailleurs : il y a trop de collectivités qui se marchent sur les pieds et dont les coûts de fonctionnement sont trop élevés, sans compter les conneries en matière d’investissement, dont les Partenariats Public Privés, véritable racket organisé au profit des grands groupes du BTP.
    A chaque collectivité, sa cour de cabinet, antichambre et relais des partis politiques : cela nous coûte cher également et ça sert aussi à légitimer le cumul des mandats (pendant que l’élu n’est pas là, les contractuels et chargés de mission font tourner la boutique).
    Il y a aussi trop de fonctionnaires dans les collectivités territoriales parce que les élus sans fonctionnaires c’est comme des généraux sans troupes, alors que la fonction publique d’Etat et la fonction publique hospitalière, manquent d’effectifs pour accueillir dignement les malades et combattre efficacement la fraude fiscale et sociale.
    Alors, si vous réfléchissiez un peu avant de raconter vos inepties. Votre manière , sans nuances, d’aborder le problème agit comme un repoussoir et n’aboutira à rien.







Palmarès



Agoravox.tv