Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 166 1455 3467
1 mois 3 7 23
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3165 2201 964
1 mois 9 7 2
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Michel DROUET (---.---.---.254) 3 juillet 18:41
    Michel DROUET

    Bonsoir Fifi

    Tout cela, je le sais déjà et je n’y souscris pas. Pour autant je n’ai pas l’impression de servir d’idiot utile à la destruction du pays. Il est de bon ton pour les souverainistes de dire que cette réforme est le cheval de troie.

    Maintenant, ne rien faire, c’est justement continuer à dépenser à tort et à travers et à entretenir pléthore d’élus et de barons locaux qui pensent d’abord à eux avant de penser à nous. Et ce sont ceux-là même qui nous conduisent dans le mur de la mondialisation.

    Il faut bien savoir que les élus et les partis politiques sont majoritairement contre cette réforme pas pour des raisons idéologiques, mais pour conserver leurs mandats.

    Le problème, ce sont bien les élus que nous envoyons dans les différentes assemblées et ne croyez pas que leur opposition actuelle au projet de réforme rejoint votre crainte de disparition de la France. Ce serait une grave erreur de croire cela et de refuser la réforme.

    Pour ma part j’adopte une attitude pragmatique et mon passé professionnel m’autorise quelque peu à dire que nous dépensons beaucoup trop dans les collectivités territoriales, qu’il y a des doublons (avec les services de l’Etat, également) et que tout cela se retrouve sur nos feuilles d’impôts locaux.

    Alors, ne rien faire et ne rien dire, c’est accepter que ces impôts continuent d’augmenter, et par les temps qui courent...

  • Par Michel DROUET (---.---.---.254) 3 juillet 18:27
    Michel DROUET

    Bonjour Bernard29

    Vous avez sans doute raison pour les grandes régions dans lesquelles l’éloignement pourrait être néfaste, sauf si l’échelon local (le couple communes/communauté de communes, voire Pays dans le futur) joue pleinement son rôle et bénéficie de compétences (et de financements) pour répondre à la demande locale.

    Cela nécessite que les élus communaux et d’intercommunalités prennent pleinement leurs responsabilités et ne renvoient pas les patates chaudes aux niveaux supérieurs (conseil général ou régional et Etat).

    Pour prendre un exemple, la Région Bretagne s’appuie déjà sur les Pays et alloue des dotations pour des projets locaux.

    Mais encore une fois je vous rejoins sur la nécessité d’avoir des projets de territoire cohérents et j’ajoute, bâtis avec les citoyens.

    A voir également ce que donneront les maisons de service au public prévus dans le projet de loi.

  • Par Michel DROUET (---.---.---.254) 3 juillet 18:18
    Michel DROUET

    Bonsoir zygzornifle

    J’ai vérifié : c’est plutot de l’ordre de 1,3 milliards d’euros par an et non 130, (somme qui correspond à 2 fois le rendement de l’impôt sur le revenu). 

  • Par Michel DROUET (---.---.---.254) 3 juillet 15:54
    Michel DROUET

    Bojour zygzornifle

    Merci pour le lien, mais je n’ai pas trouvé la référence finale aux 130 milliards (mais je vais relire).

    Sachant que plus de la moitié des 550 000 élus ne touche aucune indemnité (les conseillers municipaux) et qu’une autre partie (les maires et adjoints des petites communes) ne touchent que des cacahuètes, je trouve tout de même que 130 Milliards pour ceux qui restent, ça fait beaucoup par tête de pipe.

  • Par Michel DROUET (---.---.---.254) 3 juillet 15:50
    Michel DROUET

    Bonjour CN46400

    Je comprends bien votre tristesse lorsque vous constatez que le PC a voté une motion avec les radicaux de gauche et l’UMP, mais en l’espèce il ne s’agit pas de politique mais de petite magouille destinée à garder des mandats pour les deux premiers cités et à emmerder le gouvernement pour le troisième.

    La politique devrait être affaire de conviction et on s’aperçoit que l’on verse dans le glauque, d’où une déception bien légitime.

    Autre point, il n’est pas question dans cette réforme de supprimer les mairies, donc rien de changé à ce niveau.

    Quant à votre dernière phrase, je la trouve pessimiste : vous n’envisagez aucune alternative à la présence du PS et de l’UMP au pouvoir : auriez-vous renoncé à vos convictions ?







Palmarès



Agoravox.tv