• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mondine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • mondine 1er décembre 2007 02:13

    A noter que, pour ce qui est du « plan Marshall », petit Nicolas ne l’a même pas inventée, son antonomase (merci pour ce mot précieux). Le terme a été utilisé de manière très spectaculaire par Elio Di Rupo, président du PS belge, pour « redresser » la Wallonie bien malade, il y a quelque 3-4 ans, et ce n’est même pas lui, je pense, qui l’avait inventé, ou recyclé plutôt, car il me semble avoir découvert par la suite que cette expression était déjà utilisée par divers gouvernements (dont les instances européennes) également avec l’intention de procéder à des relances ciblées. Même pas une création !!!

    NB : La Wallonie est toujours malade, et la Belgique aussi, il faut se méfier de ces emprunts, ça porte peut-être malheur.

    A part ça, il ne faut pas confondre New Deal (le plan Roosevelt, inspiré par Keynes, pour la sortie des USA de la crise des années 30, basé sur la relance de l’économie par la consommation et les budgets publics), et le plan Marshall, visant à la reconstruction de l’Europe après la guerre de 40, basé sur des prêts et des dons d’Etat à Etat moyennant des contreparties telles que, par exemple, l’invasion du cinéma hollywoodien en Europe.


  • mondine 1er décembre 2007 01:37

    Ce « président » ne parle pas comme le président de tous les français mais comme un chef de bande. Ce JE insistant, qui revient à tous les tournants de phrases, le montre à suffisance. Toute la gestuelle, les mimiques, le ton patelin mais menaçant (celui du maffioso qui vient vous proposer une « protection » pour votre boutique...) ne font pas illusion. Ce n’est pas un homme d’état, juste un petit caïd.

    Voyoucratie : avec la bassesse du vocabulaire en plus, on en revient à la notion des « classes dangereuses » qui avait cours au 19ème siècle. Pauvres, donc crapules.Le niveau de pensée - si on peut qualifier de « pensée » ce genre de déjection mentale - n’a pas changé depuis.

    Travailler plus pour gagner plus : là, il faut reconnaître qu’il n’a pas menti. Vous, petits crève-la-faim, vous allez travailler plus, et nous, gros feignasses, nous gagnerons plus. Ceux qui n’ont pas compris ça au mois de mai, c’est parce qu’ils croient encore au père Noël...

    Merci pour cet article, il en faudrait plus des comme ça, ce type est redoutable dans son art de manier le langage démagogique, rien de tel pour nous protéger qu’un bon démontage des procédés utilisés.







Palmarès