• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

monteno

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • monteno 15 avril 2008 23:04

    @l’auteur

    Ne croyez vous pas que vous confondez parfois l’arbre et la forêt ? La première responsabilité de l’entreprise est, dans le cadre des lois, de survivre et de se développer ; sinon quelque soient les efforts de formation effectués, les salariés , surtout les plus faibles , sont mis ds une situation trés difficile ! (les efforts de reconversion massive que vous mentionnez sont la conséquence de l’echec ( pour mille bonnes ou mauvaises raisons) d’entreprises du secteur textile).

    Même si la cours de cassation viole parfois peut-être le principe de la séparation des pouvoirs en cherchant à créer du droit ( la loi est normalement du domaine du pouvoir législatif, ou du moins si elle n’est pas conçue et créée par le législatif en France , mais par l’exécutif, elle est votée et sous le contrôle du législatif, le pouvoir executif devrait se contenter d’appliquer aux cas concrets qu’on lui soumet les lois qui existent ), aucun des textes que vous avez si obligeamment rappelés ds votre "formation gratuite", ne mentionnait un devoir de maintenir "l’employabilité " des employés ! Ce devoir est donc une création de droit du pouvoir judiciaire, me semble-t-il ; est-ce à lui de le faire, est-il encore ds le cadre de la constitution et de l’esprit de la séparation des pouvoirs ? Mais rassurez vous je suis un béotien naïf en droit !

    Enfin, il n’y a pas équivalence entre formation et suivre des cours ! ( sauf à prendre le point de vue d’un juriste étroit qui ne compren ni ne rentre jamais ds la matière ) ; vous savez trés bien que bon nombre de cours formels suivis par les employés ds le cadre de la formation permanente sont bidon et sont plus perçus comme un droit à " se distraire" que comme une véritable formation utile ! Il y a aussi des formations trés efficaces données sur le tas par tel ou tel expert de l’entreprise, en dehors d’un cours ou d’un cadre formel ....



  • monteno 15 avril 2008 10:15

    J’ai été lire votre article sur les lobbies ...

    Bien sûr chaque lobby ne représente que ses propres intérêts !

    La question interessante est de savoir si l’intérêt général est mieux représenté par un groupe de hauts fonctionnaires formés pour cela et désincarnés (c’est la tradition française qui croit à la Raison) ou bien par la confrontation d’intérêts opposés et divergeants représentés par les lobbies ?

    La première méthode semble a priori plus sûre et plus raisonnable dans un monde idéal et virtuel ; mais dans un monde réel, où les hauts fonctionnaires raisonnables et désincarnés n’existent pas, ( les hauts fonctionnaires ont aussi leur idéologie, leurs propres intérêts, leurs faiblesses), la seconde est sans doute plus porteuse vers l’intérêt général, paradoxalement, à condition que les lobbies soient nombreux, bien diversifiés et en opposition entre eux ( C’est peut-être alors le rôle du régulateur que de s’assurer que les lobbies représentent bien un échantillon de la palette d’un maximum d’intérêts divers).

    Au fond je crois plus que l’intérêt général sera mieux défendu par la résultante d’une cybernétique de forces opposées et variées que par un la Raison portée par un petit groupe d’êtres exceptionnels.



  • monteno 14 avril 2008 23:20

    @l’auteur

    Ok.

    Tous les textes (consultation gratuite) que vous indiquez sont relatifs à la formation dispensée ou financée par l’entreprise pour les postes et emplois à l’intérieur de cette même entreprise ; ils ne mentionnent aucune obligation pour l’entreprise de former ses employés à des postes qui ne seraient pas ds le domaine couvert par l’entreprise ; ces textes ne mentionnent donc aucune obligation à former les employés à des métiers futurs , assurant l’employabilité en dehors de l’entreprise.

    Bien former ses employés aux métiers de l’entreprise est simplement du bon sens et correspond à l’intérêt direct de l’entreprise, il n’est peut-être pas besoin de lois pour cela !



  • monteno 14 avril 2008 17:44

    @l’auteur

    Comment pouvez-vous affirmer que HP gagne plus d’argent en plaçant ses capitaux qu’en produisant ?

    L’essentiel des capitaux d’HP sont immobilisés sous forme d’usines, de réseaux de distributions, de labo de recherches, et donc ds son outil de production pris au sens global !

    Si HP avait davantages de capitaux placés comme vous dites, c’est à dire investis dans d’autres entreprises, c’est que HP se serait transformé en holding (comme GE) ou en Banque d’investissement, actionnaire d’autres entreprises ; HP participerait ainsi tout autant à la "production" réelle ....



  • monteno 14 avril 2008 17:35

    @l’auteur

    Ce que vous écrivez revient à dire que le CNE a "changé" après que certains salariés aient été embauchés avec le contrat CNE ; dans la pratique un employeur qui aurait embauché en CNE un salarié s’aperçoit maintenant que le contrat CNe est devenu un contrat CDI : c’est ce que je nommais effet rétroactif ; le fait que le CNE soit mort , comme vous le dites, ne change pas le fait qu’il s’est transformé pour les anciens contrat en CDi rétroactivement.

    Vous définissez péremptoirement la responsabilité sociale d’une entreprise à proos d’un " devoir de formation" ; c’est une affirmation ( ou un souhait de votre part) , vous ne vous situez plus dans le domaine du droit, qui était votre point de départ ; pouvez-vous étayer votre affirmation par un texte de loi ?







Palmarès