Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

morice

morice

jeune retraité de l'Education Nationale (PEGC histoire et géographie) et du privé très (très) actif. Et athée.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 13/04/2007
  • Modérateur depuis le 21/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1317 48439 133517
1 mois 15 306 947
5 jours 3 85 165
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1239 811 428
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • morice (---.---.---.23) 23 mai 12:12
    morice

    j’en suis à 12 écrits de ta part supprimés du Forum en raison de leur caractère injurieux, discriminatoire voire pire que cela...`


    sacré Joe, allez vous plaindre chez votre ami Dieudonné..

    car la raison n’est pas celle que vous donnez : ce sont les réponses sur le même TON que l’on me parle..

    souvent, le post gicle avec sa réponse..
  • morice (---.---.---.23) 23 mai 12:09
    morice

    ou celle-là, tiens


    Je rêve, je rêve, je rêve, 
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts 
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe. 
    Je rêve, je rêve, je rêve,
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

    Lorsque j’étais bébé, j’en ai vu un tomber,
    Par un soir de Noël, dans une gerbe d’étincelles.
    Et depuis cette nuit, j’suis dev’nu leur ami,
    Correspondant unique des Christophe Colomb cosmiques.

    Je rêve, je rêve, je rêve
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

    -C’est comment chez toi ?
    -Tout vert !
    -Il fait beau chez toi ?
    -C’est l’hiver !
    -Elle est comment ta Maman ?
    -Sévère !
    -Dis, quel est son nom ?
    -Primevère !
    -Qu’est-ce que tu veux voir ?
    -L’équipe de Saint-Etienne !

    Un soir de février, ils m’ont tous invités
    Dans leur système solaire, pour la grande semaine du vert.
    Et mon cœur a craqué, lorsque j’ai débarqué,
    Pour une jolie Martienne, toute nue sous ses antennes.

    Je rêve, je rêve, je rêve
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

    -T’es venu de loin ?
    -Très loin !
    -Tu as mis longtemps ?
    -Très longtemps !
    -T’es venu comment ?
    -En rêve !
    -Tu as des enfants ?
    -Bientôt !
    -Qu’est-ce que t’as en main ?
    -Des fleurs du jardin !

    Je rêve, je rêve, je rêve
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent,
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

    Je rêve, je rêve, je rêve,
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts,
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

    Je rêve, je rêve, je rêve
    Des petits hommes verts, hommes verts, hommes verts
    Aux p’tits yeux, en pastilles de menthe.
    Qui viennent, qui viennent, qui viennent
    Faire un tour sur terre, sur terre, sur terre,
    A bord, des soucoupes volantes.

  • morice (---.---.---.23) 23 mai 12:08
    morice

    allez, lisons plutôt un grand écrivain, que vous admirez tant :


    Une bande de thons remontant la rivière, 
    Pour frayer gaiement, pour frayer gaiement, 
    Une bande de thons remontant la rivière, 
    Une bande de thons remontant la rivière,
    Pour frayer gaiement, pour frayer gaiement,
    Une bande de thons remontant la rivière,
    S’en allait gaiement, fuyant la mer, la ri lon lère,
    S’en allait gaiement, fuyant la mer.
    Quand on est thon, c’est pour la vie entière,
    Faut se faire une raison, faut se faire un’ raison.
    Une tête de thon, qu’elle soit dans la rivière,
    Ou qu’elle soit sur terre, faut se la farcir, la ri lon lère.
    C’est le cha-cha des thons sur tout’ la terre.

    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, avec un T comme crocodile,
    Cha-cha-cha des thons, avec un T.
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons avec un T comme crocodile.
    Cha-cha-cha des thons avec un T.

    Le roi des thons, avec sa régulière,
    Frétillait gaiement, frétillait gaiement,
    En tête des thons qui remontaient la rivière,
    Pour frayer gaiement, pendant la saison printanière.
    C’est le cha-cha des thons dans la rivière.

    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, avec un T comme crocodile,
    Cha-cha-cha des thons, avec un T.
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons, cha-cha-cha des thons,
    Cha-cha-cha des thons avec un T comme crocodile.
    Cha-cha-cha des thons avec un T.

  • morice (---.---.---.23) 23 mai 12:06
    morice

    Que je sache le FLN en Algérie ne faisait pas d’attentats aux USA, pas meme en Israel ! Tiens, et pourquoi il n’y a jamais d’attentat d’Al Qaida en Israel ?


    excellente remarque !!! 

  • morice (---.---.---.23) 23 mai 12:05
    morice

    j’adore vos précisions sur les contenus...


    vu votre intense production ici, vous ne risquez pas de vous méprendre ...