• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mortimer

mortimer

Né en 1965, je gère le projet d’un site international d’information et de recrutement IT, actuellement en phase de test (http://www.doolit.com). 
Bien plus qu’un simple projet, il s’agit d’une entreprise originale au service des professionnels IT de tout pays, au travers d’un outil global intégrant la proximité du terrain et la diffusion du net.
Mes activités de reporter amateur me permettent de garder l’oeil sur le monde qui m’entoure et de traiter les domaines qui m’intéressent (IT, social, économie).

Tableau de bord

  • Premier article le 17/05/2006
  • Modérateur depuis le 19/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 17 164
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • mortimer mortimer 1er août 2009 10:20

    « Je n’y entrave que couic » devriez-vous dire, chère chouette, mais c’est à croire que la sagesse n’est pas toujours de chercher du côté de ce que l’on ne connait pas pour préférer emprunter les chemins d’habitudes... Vous écrivez plustôt bien pourtant (à lire les articles que vous produisez). Voulez-vous que je vous explique le cloud computing ? De mon côté je reconnais que ce type d’articles, de pur compte rendu d’évènements techniques, ne cadrent pas trop à AgoraVox.


  • mortimer mortimer 31 juillet 2009 20:46

    Benji, je ne pense pas que le phénomène de l’Iphone illustre parfaitement la sur-consommation que, par ailleurs, on peut constater avec vous. En effet, il s’agit certainement d’un produit consommé en masse, mais dont la nouveauté est telle qu’il s’agit bien là d’un phénomène sociétal à lui tout seul. Comme le GSM avant lui, il n’est pas la conséquence d’une mode (il n’est pas un « effet » de mode) mais la « cause » d’un changement profond, celui de l’accès à l’internet en mode mobile de la majeure partie de la population. Bien entendu, les sacrifices auxquels sont prêts tous les consommateurs de ce type de services sont certainement disproportionnés en comparaison des revenus de certains (sacrifices d’ailleurs plus important en ce qui concerne l’abonnement que dans l’achat proprement dit). Cependant, le rôle de l’Iphone dans la vie des individus qui en font l’acquisition, par rapport à un portable classique, va bien au-delà de celui joué par un écran plat (en comparaison d’une TV classique). A ce titre, il s’agit aujourd’hui de prêter attention au Google Phone, que la communauté des developpeurs (bien plus importante que celle de l’Iphone puisqu’il s’agit d’un OS « open source »), va rapidement améliorer et pour lequel elle va produire de plus en plus d’applications (sur lesquelles se fonde le succès de ces smartphones).


  • mortimer mortimer 19 juillet 2009 16:55

    Ne soyez pas si négatifs les ronchons, il s’agissait juste d’un article rendant compte d’une réunion à Sophia (l’une des technopoles d’importance de France), organisée par une association fédérant quelques-unes des plus belles boites IT de cette technopole. Il ne s’agissait pas de vous apprendre ce qu’est ANDROID, mais de se faire l’écho de points de vues très positifs sur les premiers utilisateurs pro... c’est tout, tout le monde ne peut pas faire des articles aussi intéressants que ceux de CGD... Pensez-vous, de plus, que GOOGLE paye des petits comme moi pour leur faire de la pub en mettant son nom en majuscule... Whaouu ?!... vous me falttez ! Il ne s’agit que d’un petit compte rendu, sans prétention, comme vous.

    mortimer

  • mortimer mortimer 4 juillet 2007 08:12

    Je crois que c’est très exagéré. Qu’il s’agisse d’un groupe tentant de jouer de l’influence de certains de ses membres, soit... mais, me semble-t-il, il faut retenir deux autres points : d’abord le but n’est pas criticable (participer à l’amélioration de l’homme et la société, ce qui, contrairement à d’autres groupes de pression dont l’objectif est de défendre leurs propres intérêts est un peu différent). Ensuite, le poids de la FM tend à diminuer sur le plan politique pour se reporter sur le reste de la société au travers de personnalités bien plus indépendantes que les politiques sous la IIIe République (chefs d’entreprises, cadres, etc). Il faudrait sans doute évaluer la dose de fantasme qui motive cette crainte du « complot » maçonnique qui viserait la République.


  • mortimer mortimer 2 juillet 2007 08:59

    De quel Lobby parlez-vous ?







Palmarès