• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mouton

Jeune citoyen

Tableau de bord

  • Premier article le 11/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 10 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • mouton 12 décembre 2012 18:01

    Bonsoir Cherif,

    Voici le mail que je vous ai adressé et qui reste sans réponse. Craignant que votre adresse soit abandonnée, je vous le reproduis ci-dessous.

    Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ma négligence après vous avoir caressé, sans vraiment y réfléchir, dans le bon sens du poil. 

    Lorsque je demandais si vous aviez publié d’autres textes sur d’autres supports, je n’imaginais rien de plus que de m’inspirer de vos réflexions. Maintenant que vous m’invitez à échanger idées et textes avec vous, je ne sais pas vraiment qu’écrire.

    N’hésitez donc pas vous-même à m’indiquer vos centres d’intérêt, à me raconter votre vie, ou encore à me décrire les rêves auxquels vous n’arrivez pas à renoncer. N’hésitez pas non plus à me demander ce que vous aimeriez savoir sur moi. Vous pouvez m’écrire à kneelbefore@hotmail.fr.

    Bien cordialement,

    Votre concitoyen


  • mouton 8 novembre 2012 23:14

    Deuxième article qui témoigne, comme le premier, d’une intelligence rare.


    Bravo et merci ! 

    D’autres contributions sur d’autres supports ? Je serais curieux d’en lire davantage.

  • mouton 13 mai 2007 11:04

    Mais qu’est ce que c’est que ce charabia ? L’autre toujours responsable ? Mais de quoi tu parles ?


  • mouton 12 mai 2007 14:12

    > Vous êtes soit terriblement naïf, soit terriblement mal informé sur le sujet dont vous essayez de traiter ici...

    Merci, je vais essayer de terriblement m’améliorer.

    > Premièrement, les autopompes de projettent QUE DE L’EAU. Point barre.

    Effectivement. Avouez tout de même que France Culture est un média relativement digne de confiance, d’où ma curiosité en entendant cette histoire de liquide chimique. Vous avez le lien, j’ai déjà commenté sur cette erreur de Marie Viennot. J’aimerais bien l’avoir au téléphone d’ailleurs. Peut-être des éclaircissements plus tard.

    > Deuxièmement, en filigrane, l’usage des gaz (fumée blanche) : de même que pour les arroseuses, les gaz sont utilisés dans le but de disperser un attroupement sans faire usage de la contrainte physique « directe ». Je sais que l’aspect « paysage de guerre » de la fumée dramatise cet usage, mais je pense utile de rappeler aux gens qu’il vaut mieux être « victime » d’un nuage lacrymogène que d’une charge de cavalerie : ça fait nettement moins de dégâts.

    D’accord, je ne vois pas où vous voulez en venir, mais je suis d’accord avec ce point.

    > Troisièmement, il est frappant de constater l’étonnement de l’auteur quant au fait que se trouvaient sur la place à la fois des émeutiers (jets de projectiles sur les forces de l’ordre et envie d’en découdre) et des gens si candides qu’ils se demandaient pourquoi on leur intimait l’ordre de vider les lieux. La police devait-elle, selon lui, se laisser attaquer sans réagir ? Les émeutiers devaient-ils poursuivre leurs exactions pour permettre aux autres de manifester ?

    « Exactions »... Quel sens de la mesure dans vos propos ! Peu importe. Je me demande si la police n’aurait pas du interpeller les quelques casseurs plutôt que de déclarer la guerre à une foule dont la majorité était paisible. Pas facile, je sais.

    > Enfin, sur cette question : « Les forces de l’ordre peuvent-elles employer tous les moyens dont elles disposent dès lors qu’une partie des manifestants commence à lancer des projectiles ? Si la réponse est oui, cela veut dire qu’il suffit à quiconque d’infiltrer une manifestation pour provoquer l’affrontement et la dispersion. »

    Vu de Belgique, la réponse est claire : oui. La police, dans le cadre de la préservation des libertés individuelles, de la tranquillité et de la sécurité publique, a le devoir de disperser tout attroupement armé (projectiles) dont le but est de porter le pillage et la dévastation (termes pompeux pour dire « casser des vitrines et voler, brûler des voitures, etc. »). Il me semble que la loi française est sensiblement la même (à vérifier sur le site du Journal officiel ?).

    Certes mais vous prenez un raccourci dans votre raisonnement sans même vous en rendre compte. La présence de quelques éléments (20 ? 30 ? Allez ! on va dire 50) perturbateurs, casseurs, indésirables, condamnables, interpellables, dans une foule de plusieurs milliers de personnes pacifiques, venues simplement manifester, ce petit chouia d’agitateurs (moins de 0.5%) suffit-elle à faire de la foule un « attroupement armé » ?


  • mouton 12 mai 2007 14:02

    Mais tout le monde est d’accord sur ce point (à part l’ultra minorité de casseurs). TOUT LE MONDE EST D’ACCORD pour dire que brûler des voitures, c’est mal.

    Là n’est pas la question. Si les CRS réagissent systématiquement par des gaz lacrymos à la moindre insulte ou à la première canette envoyée dans leur direction, je ne vois pas comment toute manifestation peut ne pas être empêchée par quiconque (infiltration de la manif, quelques bouteilles sur les crs et le tour est joué).

    C’est un peu alambiqué, mais c’est la question. Certains disent que c’est aux organisateurs de la manif de maintenir l’ordre. On pourrait répondre que c’est à la police de le faire. Et que seules des interventions individuelles sur les lanceurs de pavé peuvent être efficaces.

    Ce qui s’est passé à Bastille, c’est une grande foule bon enfant et quelques casseurs énervés ultra minoritaires. On balance du lacrymo, tout dégénère.

    Les commentaires du genre : la police c’est des cons, ou bien : les casseurs en prison, c’est pas la peine, merci.







Palmarès