• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nada

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 169 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • nada 22 mars 2012 01:45

    En prenant la nationalité Algérienne il aurait pu entrer dans une Armée. Il ne le fait pas ou il ne peut pas. Et lorsqu’il décide de tuer des militaires, il choisit deux fois des militaires Maghrébins. S ’ il avait été accepté dans les paras, il aurait été dans la même situation que ces paras.


  • nada 22 mars 2012 00:43

    Pourquoi n’a t il pas la nationalité Algérienne ? Pourquoi n’a-t-il pas fait son service militaire en Algérie ? Tous les Algériens en France ont la double nationalité, ou la nationalité Algérienne. Les journalistes ont dit qu’il voulait rentrer dans les paras, puis la légion étrangère, mais qu’il a été refusé. En Algérie il aurait pu être militaire. Le service militaire Algérien, ce n’est pas pire que la légion étrangère.A t il le droit d’aller en Algérie ?


  • nada 20 mars 2012 14:56

    Si c’était un islamiste, il n’aurait pas pris comme cible uniquement des personnes d’origine maghrébine, Africaine ou juive.J’ai lu dans un article qu’il a écarté une femme qui se trouvait derrière les paras, pour leur tirer dessus.Le tueur a bien choisi ses cibles.Lorsque les Islamistes, ont commis des attentats, ils n’ont jamais fait un tri parmi leurs victimes, pour épargner les personnes qui ne sont pas d’origine étrangère.

    Toulouse. Un des paras néonazis resterait introuvable.Il s’agirait du meneur de l’époque.

  • nada 7 mars 2012 20:39

    L’image à droite de la femme c’est avant la chirurgie esthétique ? La pauvre elle a dû se ruiner pour payer le chirurgien, mais ça valait le coup, elle est jolie après l’opération.


  • nada 7 mars 2012 18:01

    Études de François Hollande

    En 1974,François Hollande préside la section de l’UNEF à l’Institut d’études politiques de Paris. Il entre à HEC Paris, et y préside le comité de soutien à la candidature de François Mitterrand16.

    Il adhère au Parti socialiste en 1979 et devient, grâce à Jacques Attali et Jacques Delors, chargé de mission à l’Élysée pour les questions économiques5.

    Sorti 7e de l’ENA en 1980, il choisit d’être auditeur à la Cour des comptes5. Il est également, à cette époque, maître de conférences à l’IEP de Paris, où il donne des cours d’économie aux étudiants de troisième année jusqu’en 199117.

    Études de Nicolas Sarkozy :

    Élève du lycée Chaptal (8e arrondissement de Paris), qu’il quitte pour redoubler3 sa sixième au Cours Saint-Louis de Monceau situé rue de Monceau, dans le même quartier, Nicolas Sarkozy obtient un baccalauréat B en 1973.

    Étudiant à l’université Paris X Nanterre, il y obtient une maîtrise de droit privé en 1978. Deux ans plus tard, au terme de ses études universitaires, il obtient un certificat d’aptitude à la profession d’avocat4 avec la note de 10/20. Il a par ailleurs obtenu un DEA en sciences politiques, lors de la deuxième session, avec un mémoire sur le référendum du 27 avril 19695,6.

    En septembre 1979, il entre à l’Institut d’études politiques de Paris section Pol.Eco.Soc. dont il sort, en 19817, non diplômé5. Selon Catherine Nay, cet échec est probablement dû à une note éliminatoire en anglais8.







Palmarès