• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

natmaka

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 32 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • natmaka 11 mars 2012 20:03

    > chaleureux acceuil de quelques émissaires de l’epoque nazis par cette même « sainteté » et sa cour .


    Certains affirment que l’amitié du Dalaï Lama pour Heinrich Harrer, un Allemand membre du parti Nazi qui fut l’un de ses précepteurs, révélerait un penchant politique douteux voire ferait de lui le complice d’un criminel.

    Le rabbin Abraham Cooper, l’un des doyens du Centre Simon Wiesenthal, affirma que rien ne montre qu’Harrer aurait participé à des actes répréhensibles.

    Par ailleurs même si Harrer avait été un criminel le Dalaï Lama ne serait coupable que s’il l’avait assisté.

    En résumé certains reprochent au Dalaï Lama son amitié pour un homme reconnu non-coupable de crimes qui furent commis à des milliers de kilomètres de sa zone de résidence et alors que le lama, né en 1935, était âgé de moins de 10 ans...



  • natmaka 10 mars 2012 22:48

    La CIA aida les résistants tibétains, ce qui est difficile à condamner d’emblée puisque les services secrets américains aidèrent également la résistance européenne luttant contre les nazis. Les USA étaient peut-être surtout désireux d’ennuyer des communistes, mais c’est un procès d’intention.

    Les plus anciens contacts de ce type connus datent de 1942, il s’agissait alors d’amener le Tibet à renoncer à sa neutralité pour permettre aux alliés d’alimenter en armes les armées chinoises en lutte contre le Japon. À ce moment nul Chinois ne refusait l’aide des américains contre un envahisseur...




  • natmaka 10 mars 2012 22:45

    > soutenu les camps d’extermination de chinois par les japonais (zero tibetains morts dans ces camps)


    Preuves ?


    > et accueilli des officiers SS venus etudier sa culture (dont Heinrich Harrer

    Le rabbin Abraham Cooper, l’un des doyens du Centre Simon Wiesenthal, affirma que rien ne montre qu’Harrer aurait participé à des actes répréhensibles.

    Par ailleurs même si Harrer avait été un criminel le Dalaï Lama ne serait coupable que s’il l’avait assisté.

    En résumé le PC chinois (et ses sbires tels que vous) reprochent au Dalaï Lama son amitié pour un homme reconnu non-coupable de crimes qui furent commis à des milliers de kilomètres de sa zone de résidence et alors que le lama était âgé de moins de 10 ans

    > n’oubliez pas que c’est Roosevelt qui a « donne » definitivement le Tibet aux chinois, a l’epoque de Tchang Kai Chek


    Car c’est selon vous au président américain de « donner » le Tibet à qui bon lui semble. Dans le genre argument nul auquel vous ne croyez vraisemblablement pas vous même, celui-ci est magnifique !



  • natmaka 10 mars 2012 22:39
    Si les Tibétains étaient malheureux durant le règne des lamas comment expliquer leur hostilité, aujourd’hui, marquée à l’endroit de ceux qui se donnent pour leurs libérateurs ? 
    Comment expliquer le prestige dont jouit auprès des Tibétains le Dalaï Lama, chef de ces lamas selon le PC chinois oppresseurs/tortionnaires/esclavagistes/... ?

    Après 60 ans d’administration chinoise les Tibétains savent ce qu’ils gagneraient à rester Chinois. Selon les autorités chinoises ils seraient en majorité convaincus malgré des émeutiers/résistants minoritaires, or les révoltes se succèdent et tiennent longtemps tête malgré les renforts dépêchés à la puissante force d’occupation. Les révoltés sont par conséquent durablement soutenus par une forte part de la population, donc ce que le PC chinois baptise terrorisme est en réalité résistance.



  • natmaka 10 mars 2012 22:30

    Si les Tibétains étaient malheureux durant le règne des lamas comment expliquer leur hostilité, aujourd’hui, marquée à l’endroit de ceux qui se donnent pour leurs libérateurs ? Comment expliquer le prestige dont jouit auprès des Tibétains le Dalaï Lama, chef de ces lamas selon le PC chinois oppresseurs/tortionnaires/esclavagistes/... ?

    Après 60 ans d’administration chinoise les Tibétains savent ce qu’ils gagneraient à rester Chinois. Selon les autorités chinoises ils seraient en majorité convaincus malgré des émeutiers/résistants minoritaires, or les révoltes se succèdent et tiennent longtemps tête malgré les renforts dépêchés à la puissante force d’occupation. Les révoltés sont par conséquent durablement soutenus par une forte part de la population, donc ce que le PC chinois baptise terrorisme est en réalité résistance.

    Si le PC chinois disait vrai un référendum d’autodétermination honnête le plébisciterait, clouant le bec aux « minoritaires » comme aux tiers (Occidentaux en tête). Selon certains « les référendums ne sont pas tolérés par le PC chinois », ce qui révèle l’oppression exercée par le PC chinois non seulement sur son peuple (qui, toutefois, peut le renverser) mais également sur des non sinisés, par exemple les Tibétains trop faibles pour seulement le menacer.

    Selon certains « le Tibet a fait partie intégrante de la Chine à partir du milieu du 13e siècle sous la dynastie des Yuans, donc le Tibet est chinois ». Les Yuans étaient des mongols (ethnie), non des chinois. Aucun mongol n’était alors chinois. Les Yuans dominaient à l’époque, entre autres, le plus gros de la Chine et s’y installèrent. Selon certains cela ferait d’eux des chinois, alors que même l’histoire officielle chinoise précise que ces « envahisseurs étrangers » seront chassés par les Ming.

    Les Yuans dominaient également le Tibet, c’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement chinois le revendique, ainsi de nombreux autres territoires (aujourd’hui en Corée, Birmanie, Vietnam...) que, de façon peu cohérente, il ne réclame pas.

    Pour transposer ce critère de la prétendue appartenance passée ferait de la Belgique une possession de la France d’aujourd’hui puisque l’Allemagne dominait ces deux pays en 1940.
    L’argument selon lequel deux fois plus de mongols (ethnie) sont aujourd’hui Chinois (nationalité), donc que leurs conquêtes passées reviendraient à la Chine, n’est pas pertinent car n’était pas vrai au 13e et ne l’est pas davantage aujourd’hui puisque la Mongolie est un pays, situé dans la zone même d’où vinrent les Yuans et où ils retournèrent après avoir été chassés par les Ming. Ils continuèrent ensuite de régner sur les Mongols, donc en faire une « dynastie devenue chinoise » est inepte.

    Selon le PC chinois la dynastie Ming, qui chassa les Yuans et leur succéda, domina le Tibet mais les savants Occidentaux affirment que ce n’était pas le cas.

    L’assertion « le Tibet est chinois depuis des siècles » est donc une fallace.

    La réforme agraire de 1959 ouvre la voie à la Grande Famine de Chine. On comprend que les Tibétains ne sont pas enchantés...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès