• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nbdl

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • nbdl 22 mars 2008 02:04

     

     

     

    précison nécessaire : Française vivant à Luxembourg depuis 17 ans ...je tiens à préciser que je m’y sens très bien...

    je souhaiterai juste apporter quelque précisions concernant l’euthanasie à Luxembourg puisqu’on le cite dans tous les médias français au regard de l’affaire Sabire :

    La loi sur l’euthanasie vient d’etre votée au Luxembourg, soit, mais il faut aussi savoir, ce que les média Français ne citent pas, que l’avortement est encore illégal au Luxembourg..... sauf pour raisont médicales. Donc, faire passer le Luxembourg pour pays en avance sur les problèmes de société de ce type me semble un peu raccouci....

     

    Concernant l’euthanasie active et les soins palliatifs au Luxembourg :

    Mon amie est décedée il y a 1 an au Luxembourg, à l’age de 41 ans, d’un cancer dans des conditions inimaginables - mon propre père, décédé il y a huit ans à l’age de 64 ans dans centre paliatif parisien a été traité de manière exemplaire, c’est vrai il a eu de la chance dans son malheur). Revenons juste à mon amie... en phase terminale (5 heures de vie au plus) ...je me suis entendue dire par l’infirmière : il n’y a pas de medecin (un dimanche soir ) , elle a eu sa dose de morphine, j’ai besoin d’un médecin pour lui en prescrire ! je ne dois qu’à ma colère d’avoir un peu soulager sa souffrance (je pense que j’ai tellement hurlé que l’infirmière, la pauvre , qui n’avait pas les droits, a été soulagée de donner de la morphine à mon amie) C’était, à l’époque le centre de soins palliatifs au Luxembourg. Il y avait son plateau repas préparé...alors qu’elle était en phase terminale ...mais plus rien dans l’hopital à manger pour son mari et ses 2 fils. La dose a malheureusement été suffisament faible pour que mon amie se reveille encore 2 fois dans la nuit dans d’atroces souffrances avant, finallement de décéder aux cotés de son mari et de ses 2 fils qui, de toutes façons n’étaient plus en état de demander quoique ce soit.

    Je sais que le racourci peu sembler facile, mais depuis 1 ans et demi je n’ai pas vu grand chose bougé de ce coté là à Luxeembourg..des discours politiques , ha ça oui...mais c’est tout...soins aux mourants...mais bling blang ......d’un seul coup, tout le monde est pour l’euthananasie active au Luxembourg....la loi passe alors que nous sommes le dernier pays européen pour les dons d’organes !!!!

     je suis aussi définitivement pour l’euthanasie active..........mais certainement pas comme seul choix...parce qu’on n’a pas la possibilité de soins palliatifs adequats.........qu’on ne veut pas mettre en place : que tout le monde ait le choix !......

    Ma conclusion personnelle est terrible car vécue ici : il est plus simple de mettre en place une loi sur l’euthanansie que de mettre en place un vrai système de soins palliatifs et toutes ses alternatives ..ceci biensur est loin d’etre une généralité, j’en conviens, ......mais il serait peut etre interessant d’y reflechir avant de légiférer. ...Je le vois ici...c’est tellement simple de légiférer, d’etre citer en exemple par le reste de l’europe ..et meme du monde.....et d’avoir 90 % de la population qui fuit le pays dès qu’il sait qu’il à un cancer vers la France, la Belgique ou L’allemagne....à méditer...en tous cas, à investiguer !

    2- je suis scandalisée du fait qu’on puisse faire une autopsie sur le corps de Chantal Sabire.....elle a déjà fait tellement........a-t-on pensé seulement à ses enfants ? n’a-t-elle pas suffisament contribuer de manière citoyenne ? Quelle est la valuer ajoutée de cette autopsie ? finir de détruire l’image de cette femme qui a eu le courage de penser que sa souffrance pourrait peut etre faire reflechir ?...juste réfléchir....elle n’a jamais demandé de légiférer .....







Palmarès