• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

neoarchean

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • neoarchean 7 août 2008 18:24

    C’est pas le sujet de l’article lui-même mais son ton et les réactions qui m’interpellent. Un rapport économique ose remettre en cause ce qui parait apparemment pour beaucoup comme intouchable et c’est le scandale. Certaines choses sont décidément inattaquables en France, et ce blocage dès qu’on touche au moindre sujet social ne risque pas d’améliorer la situation économique du pays.

    L’article lui-même et la majorité des commentaires s’indignent directement qu’on puisse imaginer baisser le SMIC, en sortant immédiatement sur la table de l’émotif (la "dignité humaine" etc) alors qu’il faudrait peut-être essayer d’être pragmatique et de prendre la situation de la législation sur le travail et les redistributions sociales dans leur ensemble.

    Le SMIC est une mesure qui a certes un intérêt social mais il semblerait pour certains économistes (et pas seulement libéraux) que ses conséquences soient négatives sur l’économie, et donc au final sur les salaires. Est-ce que c’est vraiment si difficile de mettre d’imaginer que le SMIC puisse avoir des effets pervers et que sa suppression puisse être au bénéfice des plus pauvres ? de se rendre compte que la plupart des pays n’ont pas de salaire minimum interprofessionnel ?.

    A l’évidence, un SMIC fort crée une uniformisation sur ce salaire de toute la frange des salaires les moins élevés, toutes les offres d’emploi salarié sans qualification se trouvent plafonnées au SMIC et une fois embauché à ce taux on ne s’en détache que difficilement.

    Le seuil de pauvreté ne me semblerait pas aberrant pour le SMIC, il ne mettrait pas forcément à la rue tous les salariés actuellement au SMIC si des aides comme le RSA en étude en ce moment contrebalancent une éventuelle baisse de revenus pour les nouveaux embauchés qui pourraient dès lors être payés moins que le taux actuel du SMIC.

    J’ai l’impression que dans l’esprit de gauche le salaire est indépendant de la valeur qu’apporte à l’entreprise le travail effectué par le salarié, ainsi l’important est d’assurer un "revenu décent" à ce dernier, quel que soit la valeur ajoutée de son travail (l’extrême étant un même salaire pour tous dans le communisme pensé à l’extrême). C’est pas avec de telles idées préconçues que la pauvreté reculera...



  • neoarchean 5 août 2008 17:41

    > "chacun doit savoir que civilisation s’oppose à barbarie, c’est ce que l’on apprend en classe"
    Certes mais comme il y a plusieurs compréhensions possibles du terme civilisation et du terme barbarie (d’ailleurs il y a même des civilisations barbares), tout ça n’est pas très clair.

    Ce dont on pourrait parler est de société, en aprticulier la notre, dont on sent bien dans votre dernier paragraphe que vous souhaitez questionner ses buts. Peut-être à ce moment là faudrat-il plutôt essayer de rechercher quels sont les buts d’une civilisation. Est-ce que les buts d’une civilisations doivent être édictés par une assemblée représentative ? par une assemblée de sages ayant percé les secrets du bonheur ? ou simplement par l’addition des buts de chacun des individus qui la composent ?

    "Le but de la civilisation, c’est la culture et le luxe. Une fois ce but atteint, la civilisation se gâte et décline, suivant en cela l’exemple des êtres vivants." Ibn Khaldun







Palmarès