• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nethan

Je suis un veau qui se pose parfois une ou deux questions. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 258 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nethan 7 février 2013 22:04

    Euh si, ça a à voir avec l’islam, en tout cas dans son aspect à vouloir tout codifier.

    Les « écoles juridiques » les plus dures de l’Islam affirmaient déjà cela voici plusieurs siècles, et on peut trouver des livres relatant les lois à respecter comme Reliance of the Traveller and Tools for the Worshipper, écrit au 14ème siècle donc bien AVANT que le « Wahabbisme » que tout le monde parle aujourd’hui n’existe. On peut trouver le PDF facilement, et il marque bien en section o1.2 entre autres données à vomir :

    o1.0 WHO IS SUBJECT TO RETALIATION FOR INJURIOUS CRIMES

    [...]

    o1.2 The following are not subject to retaliation :

    (4) a father or mother (or their fathers of mothers) for killing their offspring, or offspring’s offspring.

    En clair, un père ou une mère pour avoir tué leurs enfants ou petits-enfants, ne sont PAS sujets à sanctions.

    Alors bien sûr, je n’ai sorti ici que l’avis d’une seule « école juridique » (Shafi’i) qui se trouve avoir influencé la région où se trouve l’Arabie Saoudite justement... Et je serai curieux de voir ce qu’en pense les autres (il est plus facile de trouver les élements intégristes que non-intégristes, curieusement), mais le fait est que ce genre de choses existe et ce depuis plusieurs siècles.



  • Nethan 21 juillet 2012 14:25

    C’est trop facile de dire qu’il n’y aurait pas eu mort d’homme si le bijoutier n’avait rien fait. Car il n’y aurait rien eu DU TOUT si le cambrioleur n’avait pas cambriolé... L’auteur montre sans le vouloir qu’il est aussi victime de l’inversion des valeurs en cours dans notre société, la faute étant de plus en plus pointé sur la victime de nos jours...

    Alors certes l’assurance aurait remboursé, mais elle n’aurait pas apprécié et il est probable que le bijoutier aurait subi des hausses difficilement soutenables. En plus, il aurait pû devenir une « bonne adresse » aka une cible facile par la suite pour de nouveaux cambriolages, forçant à des investissements peut-être trop lourds pour pouvoir réduire le phénomène... Il est donc trop facile de faire la leçon de morale car la situation devient de plus en plus tendue pour un certain nombre de commerces...

    Car en effet, on ajoutera le fait que la justice ne fait plus aussi bien son travail, la faute au législateur qui face à la surpopulation carcérale, choisit d’encourager les dispenses de peine... ce qui ne risque pas de décourager les voleurs du coup. Taubira et sa « justice réparatrice » n’est pas prête d’inverser le phénomène... Le « commentaire de bon sens » que vous dites, mais qui ne l’est que pour vous, a partiellement raison mais tord également, car la haine appelle la haine mais l’inaction appelle les problèmes aussi.

    Je rapelle que chaque individu a des droits mais aussi des devoirs, comme celui de ne pas nuire à autrui. Le cambrioleur a nuit à autrui, dans un sens il aurait dû s’attendre à ce genre de réaction.

    On peut enfin chipoter sur le fait que le bijoutier ait tiré 5 fois, ce qui n’est pas très proportionné en effet, mais je comprend parfaitement qu’il soit armé pour défendre son commerce. Car malheureusement, notre société tourne à l’envers...

    Et dès lors, il est normal de voir ce genre de commentaires. Car il y a des gens qui voient ce phénomène récent d’inversion des valeurs et de manque de réaction proportionnée de la justice, et donc expriment leur mécontentement. Parfois à tord vu qu’ici le bijoutier aurait donc tiré plus que nécessaire, mais ils l’expriment. La censure n’est PAS à faire, car ce serait mal vu et risquerait de motiver encore davantage à la haine... L’aseptisation des médias quand la réalité est contraire ne peut pas ne pas avoir de conséquences, surtout dans une période où le politiquement correct commence à taper sur les nerfs de beaucoup. Il revient au gouvernement de prendre ENFIN les mesures qui s’imposent pour que l’insécurité régresse réellement, car ce n’est qu’ainsi que des bijoutiers comme ce monsieur ne seront pas motivés à utiliser des armes...



  • Nethan 8 mai 2012 02:42

    Oui on peut trouver des personnes de confession musulmane très ouvertes, certaines étant même protégés H24 à cause des risques qu’ils prennent à s’afficher du coup...

    Mais pour la question de la médiatisation, à part les Tarek Fatah et quelques autres, la question à se poser serait de savoir s’ils ne sont pas médiatisés parce que ce n’est pas souhaité, ou parce qu’ils ne l’ouvrent pas.

    Je rapellerai à ce titre la manifestation de français musulmans contre le radicalisme religieux qui eut lieu le 29 Avril dernier à la Bastille. Une excellente initiative que je considère courageuse quand on sait ce que les radicaux peuvent faire, mais... 100 personnes ? Que voulez-vous que les médias disent là-dessus ? Ça risquerait même de donner une image négative car le nombre laisserait penser que « voyez, la majorité soit-disante n’est pas si pacifique que cela, elle veut pas se montrer en fait, et qui ne dit mot consent » (ou elle ne veut pas se faire tuer en fait, c’est au choix)...

    Comme c’est la première fois, j’espère que les prochaines seront plus importantes et je souhaite bon courage aux organisateurs (et une bonne protection rapprochée) comme aux manifestants, mais il faut reconnaître qu’il y a un malaise au sein de cette communauté...



  • Nethan 8 mai 2012 02:31

    Peut-être que l’auteur de cette sollicitation juridique parlait de l’Espagne uniquement.

    Sinon effectivement il y a eu l’Inquisition ou l’OTAN mais ils ont un avantage : ce sont des structures politiques. Ils ont commis des atrocités, mais ils peuvent être dissous ce qui fut le cas pour le premier.

    Le souci de l’islam est qu’il n’y a pas de hiérarchie, un peu comme la plupart des sectes chrétiennes certes... Mais cela combiné au manque d’impératif de ne pas tuer (5ème commandement chrétien par exemple) vu qu’au contraire le coran motive à combattre, fait que n’importe qui peut être tué par son voisin si ce dernier estime qu’il y a violation des règles islamiques... L’exemple pakistanais avec le gouverneur et le ministre l’ont montré, le premier ayant été tué par son garde du corps. C’est une façon de garder la cohésion de la communauté et d’exercer un contrôle total dessus par la peur.

    Après, ce n’est pas pour autant que l’on évite des situations à la Breivik ou des meurtres de docteurs pratiquant l’avortement par des chrétiens...



  • Nethan 23 avril 2012 22:43

    Les religions sont identiques surtout dans les sphères gouvernantes pour reprendre l’auteur, quand il s’agit de tondre les adeptes ^^ mais elles sont différentes sur la méthode d’y parvenir. Le christianisme joue plus sur la naïveté de nos jours que sur la peur que les deux autres pratiquent encore par exemple.

    Or ce qui est inquiétant n’est pas tant dans le fait que certains imams expliquent les actes quotidiens selon une vision divine, mais plutôt qu’il y ait une demande pour cela, sinon ils auraient fait faillite...

    Une des contradictions de l’islam est que bien que se prétendant jouer de la raison, il veut faire monter une certaine peur/crainte de dieu chez l’adepte et donc par extension de la mort... Or la raison supporte mal le combat contre les émotions, et cette peur peut devenir si forte qu’elle peut conduire à l’envie d’externaliser sa raison vers des cheiks et autres « savants » pour ne pas se tromper, avec les dangers que ça peut entraîner.

    Ici le cheikh est sympa, il a juste usé de ses adeptes pour devenir riche ^^ et il en profite. Il aurait tord de s’en priver ^^

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès