• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

neuromancer

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • neuromancer 21 octobre 2007 08:01

    C’est stupéfiant qu’on puisse penser cela. Vos arguments contre le réchauffement climatique sont complètement erronnés. Vous n’avez pas lu les rapports du GIEC ? Tous les faits sont là-dedans. Ils ont étudiés le climat des 800 000 dernières années. Et si la température de l’Arctique n’est effectivement pas la moyenne de la Terre, on sait très bien comment connaître la moyenne à partir de cette température. Or il s’avère que le climat est cyclique, et qu’on devrait actuellement être dans une période de refroidissement. Or, le climat se réchauffe, sur les 800 000 dernières années la température n’a jamais été aussi haute. L’augmentation des températures corresponds exactement au moment de la révolution industrielle.

    Ne pas croire au réchauffement climatique, c’est comme mettre en doute la théorie de l’évolution. Ce sont vos opinions, et ils ne s’agit pas de science. Ce ne sont pas là des sujets dont on discute à la légère. Laissons les scientifiques discuter, eux seuls peuvent vraiment comprendre ces phénomènes.

    Or que disent-ils ? Que le réchauffement climatique est produit par l’homme. Le débat sur le sujet est inexistant dans le champ de la littérature scientifique. Ils sont tous d’accord.


  • neuromancer 2 juillet 2007 15:44

    Vous avez tout à fait raison, même moi, fumeur, n’ai jamais apprécié les wagons fumeurs, c’est un enfer. Mais, franchement, je trouve lamentable qu’il n’y ait plus d’espace fumeurs dans certains trains. C’est un manque de respect de la clientèle.

    Quand je vois maintenant tous les fumeurs fumer dans les toilettes, entre deux wagons... Je me dis que c’est une regrettable erreur.


  • neuromancer 2 juillet 2007 15:36

    Certains ici me font marrer. Je ne fume pas dans les lieux publics depuis que c’est interdit. Mais dans la rue, je ne me gêne pas pour fumer. Je fais attention de ne pas fumer à côté des enfants et des vieux, c’est tout. Mais si ce sont les gens qui viennent à côté de moi, dehors, quand je fume, et qu’ils me jettent des regards noir, je fais de même. Il n’est pas interdit de fumer dans la rue. Si ça les dérange, ils n’ont qu’a s’en aller, point.

    Je fais énormément de vélo, et j’ai même la chance d’aller à mon boulot à vélo. Et pourtant, et pourtant : 1) Je me fais asphyxier mes poumons par des bagnoles polluantes, 2)Il y a beaucoup de gros beaufs en bagnoles qui ricanent en vous voyant pédaler, genre "j’ai un quatre quatre et toi tu galèr-e, na na na na na-e), et qui partent parfois en se moquant de vous. Si si !

    Alors, vous les non-fumeurs qui m’asphyxiez en roulant en voiture, vous me faites subir votre pollution. Je la tolère, malgré tout...


  • neuromancer 2 juillet 2007 12:42

    @Ronflafonf : Bien d’accord avec toi. Paquet fait un véritable prosélytisme anti-fumeur. Fumer est une liberté qu’on ne saurait retirer au citoyen sous prétexte de santé public. Chacun sait les dangers de la cigarette, libre à lui de s’exposer à ce danger. C’est un pur réflexe de conservateur que de vouloir l’interdire pour protéger nos pôvres concitoyens incapables de savoir ce qui est bon pour eux.

    Quand on voit les ravages de l’alcool, le nombre de morts qu’il y a par ans, pourquoi ne pas l’interdire aussi ? Ah mais non mônsieur, l’alcool, c’est le patrimoine de la France. Quelle hypocrisie !

    La chasse aux fumeurs prends des proportions accablante. Pensez maintenant, dans les TGV et les Téoz, il n’y a plus de wagons fumeurs... Pourquoi ? Un espace pour fumer, où il n’y a que les fumeurs, ça nuit à la santé des non-fumeurs ? Non non, c’est juste que fumer, maintenant, c’est une question de morale. Fumer, c’est, dans l’esprit de certaines personnes, une dépravation. Mais se bourrer la gueule jusqu’à en vomir, non non, et supporter les gens bourrés du samedi soir, c’est normal...

    Le pire, c’est que maintenant, dans notre société où l’on considère la solidarité comme de l’assistanat (c’est là une des influences de Sarkozy), on en viendrait presque à exiger des fumeurs une taxe supplémentaires de sécurité sociale, pour les coûts de santé que cela implique de les soigner. J’entends déjà ceux qui vont dire que c’est normal. Alors, je prends les devant, et je vous dis :

    Un jour, on vous fera payer une taxe parce que vous ne mangez pas assez de légumes, et que ça coûte cher à la sécu, parce que vous aurez plus de chances d’avoir des cancers. On vous fera payer une taxe, parce que vous ne faites pas de sport, et que ça coûte cher à la sécurité sociale obligée de soigner vos maladies cardiovasculaires. Vous êtes gros ? Payez, vous nous coûtez cher. Vous êtes déprimés ? Payez, la dépression ça coûte cher, vous manquez de dynamisme. Vous ne lisez pas assez ? Payez, vous avez plus de chances d’avoir des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer). Trop de coca, payez, payez, oh ! vilains citoyens !

    Ce sera chacun pour soi, puisque plus personne ne veut payez pour les autres. Que chacun assume seuls les coûts qu’il impose à la société.

    Vive la France, malgré tout.


  • neuromancer 26 juin 2007 18:38

    Sûr, moi aussi je rêve parfois de costard sur mesure et de pompes à 5000 pour imposer le respect... Mais, quand on est étudiant, un costume de cette valeur, c’est pas avant d’avoir un job ! Pour ma part, je n’ai même pas de costume bon marché, mais je sais qu’il faudra que j’investisse : le costard, c’est le signe du cadre dynamique, allez savoir pourquoi...

    Pour ma part, j’apprécie de me rendre dans mon entreprise en tong, parfois avec un jean troué, des tee-shirt délavés, voir un short si ça me chante. J’ai la chance de ne pas être contact avec la clientèle (rien de pire qu’un client), et d’être planqué derrière mon bureau a rédiger des rapports... Mon patron lui, a bien compris que la qualité de mon travail n’est pas indexé sur mes tenues vestimentaires... Je lui remercie de cette ouverture d’esprit !

    Et puis entre nous, un costard, c’est d’un inconfort !







Palmarès