• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Newby

Newby

Lorsque je serai mort, lavez-moi avec le jus de la treille ;
au lieu de prières, chantez sur ma tombe les louanges de la coupe et du vin.
Si vous désirez me retrouver au jour dernier,
cherchez-moi sous la poussière du seuil de la taverne.
Omar Khayyam



Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 204 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Newby Newby 26 avril 2010 10:20

    Je plains le T-shirt. smiley

    Excellent article !!!!!


  • Newby Newby 22 février 2010 14:15

    Je n’ai pas vraiment fait attention sur les news à la durée de ce phénomène cette année, en 93 cela c’était produit sur une nuit.

    Nous étions dans le port avec un bateau, nous faisions l’assistance de la mini-transat, et avions passé la nuit avec tous les coureurs, à reprendre et changer les amarres des bateaux, car pendant que la montagne dévalait avec les torrents de boue, nous avions dans le port une très très forte houle de plus de 2 mètres de Sud -est qui entrait juste dans l’axe du port et nous faisait faire le yoyo le long du quai. Nuit très agité et humide sans sommeil.
    Au matin le spectacle était très surprenant , 20 centimètres de boue dans les rues de Funchal, plus d’eau douce, routes effondrées, canalisations arrachées, pas facile de faire le nettoyage, les madèriens ont été d’une grande efficacité pour remettre de l’ordre, et en gardant le sourire.


  • Newby Newby 22 février 2010 13:33

    Ce qui c’est passé la semaine dernière n’est pas une première à Madère, j’y ai vécu le même phénomène en novembre 1993.

    Cela c’est passé sur une nuit la montagne est descendu dans la mer, je ne me souviens pas du nombre de victimes à l’époque, mais surtout de la gentillesse des madèriens et leur efficacité pour nettoyer et réparer tous les dégâts.

    Ce genre de phénomène vu la configuration de l’ile ne peut que ce reproduire, hélas qu’elle que soit la largeur des rivières canalisées.


  • Newby Newby 19 janvier 2010 12:24

    Le sketch de Duhamel sautillant sur son siège, en réaction aux propos de Peillon est d’une qualité digne d’un grand guignol.
    La mine outrée d’Apathie valait aussi son pesant de cacahouètes.
    Toutes ces réactions choquées de « grands journalistes » au geste de « lèse-chabot », sont pitoyables.
    Peillon a eu raison de le faire, ce qui a détourné l’inintéret du débat, vers le problème de souverainté de pensée des journalistes. Il les a atteint sur un point sensible, leur égo, et de ce fait ils se lachent pour le descendre en flamme.
    Si cela arrivait plus souvent,cela permettrait un peu de nettoyage.


  • Newby Newby 9 janvier 2010 20:43

    Pardon

    « Bon un petit dej au Crillon peut faire rêver en effet. »







Palmarès