• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nhjsenior

Bientôt 60 ans.
Dirigeant d’entreprise durant de nombreuses années.
Agnostique
Musicien pratiquant
Joueur d’échec
Bénévolat dans des associations culturelles.
Refuse tout honneur, toute distinction, toutes responsabilité bref tout ce qui satisfait la vanité des hommes.
Spectateur engagé, j’éprouve un certain sentiment d’effroi tant le monde me parait en danger.
La quête du sens est mon crédo.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 60 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • nhjsenior 27 juillet 2010 01:29

    Cher Auteur

    Je suis intolérant à un point que vous ne pouvez pas imaginer

    Je ne suis pas d’accord pour laisser la parole au propos racistes et en général à toutes affirmation s’opposant à l’homme.

    Je ne suis pas d’accord que 3% de la population possède la moitiée de la planète

    Je ne suis pas d’accord que 50% de la population soit dans la misère

    Bref je ne tolère pas ce qui va à l’encontre de la justice sociale et du bien être de l’homme

    Je ne tolère pas que Agora vox soit pris comme tribune par des fâcheux tel que vous et même que je vous affiche un mépris souverain mêlée de ma compassion face au ravage que provoque la bêtise sur l’homme en général et les libertarien ou libéraux. en particulier

    Merci circulez y a rien avoir


  • nhjsenior 27 juillet 2010 01:29

    Cher Auteur

    Je suis intolérant à un point que vous ne pouvez pas imaginer

    Je ne suis pas d’accord pour laisser la parole au propos racistes et en général à toutes affirmation s’opposant à l’homme.

    Je ne suis pas d’accord que 3% de la population possède la moitiée de la planète

    Je ne suis pas d’accord que 50% de la population soit dans la misère

    Bref je ne tolère pas ce qui va à l’encontre de la justice sociale et du bien être de l’homme

    Je ne tolère pas que Agora vox soit pris comme tribune par des fâcheux tel que vous et même que je vous affiche un mépris souverain mêlée de ma compassion face au ravage que provoque la bêtise sur l’homme en général et les libertarien ou libéraux. en particulier

    Merci circulez y a rien avoir


  • nhjsenior 14 juillet 2010 20:31

    Monsieur l’auteur
    Brillante démonstration, d’une cohérence imparable qui me laisse sur ma faim. En effet j’appartiens de plein droit à un monde libéral (si monsieur le libéralisme tient le haut du pavé de l’idéologie dominante) et que je sache je ne profite pas mais alors pas du tout de la redistribution des richesses que voue énoncez entre les riches et les pauvres. Je serai le seul dans le cas je vous pardonnerais volontiers cet oubli. Helas, mille fois hélas sur cette planète les gens dans ma situation sont la majorité, voir la plus grande partie de la population mondiale, et j’ajouterai encore que ceux qui profitent de cette redistribution (donc les gens riches) de cette fameuse richesse sont très mais alors très peux nombreux.

    En conséquence de quoi, votre démonstration bien que très élégante ne concerne que les gens riches.

    Je vous serai extrêmement reconnaissant de cesser vos propos dithyrambiques ou mieux de consulter. Moi ce qui m’intéresse c’est un dogme où la majorité de l’humanité à des chances de vivre épanouis et heureux. Quand aux conditions que la société doit remplir pour le bonheur des riches je crois résumé le fond de la pensée du lecteur moyen d’Agora en affirmant qu’on s’en fou, mais alors à un niveau que vous ne pouvez pas imaginer.


  • nhjsenior 10 mars 2010 18:45

    Drôle d’article !

    Aimer ses enfants n’est pas un choix conscient, Procréer, protéger, éduquer ses enfants appartient à notre système génétique. L’homme n’est pas obligé de suivre ses instincts, mais on peut facilement supposer que s’opposer à ses acquis génétiques doit poser beaucoup plus de problèmes qu’il ne crée de plaisir.

    Permettez moi de témoigner qu’à défaut de ne pas aimer ses enfants, le contraire est plutôt fréquent. Je les ai aimé, choyés sans jamais usés de violences. Mes enfants rentrent aujourd’hui dans leur vie d’adulte et je ne les vois plus. Ils me méprisent, m’ignorent voire m’insultent quand j’ai l’occasion de les voir. La seule raison que je perçois à cette attitude provient du fait que j’ai perdu mon emploi, que j’appartiens désormais au monde des exclus, titulaire du RMI et que probablement cela leur fait honte !!!!

    Alors je me suis résolu à ne plus les voir, à les oublier, à me demander chaque jour comment j’ai pu en arriver là, A me creuser le cerveau pour trouver une faille une culpabilité ....

    Alors oui à défaut de pouvoir vivre un amour familiale « normal », je me suis résolu à ne plus les aimer.

    Cela ne fait pas de moi un homme heureux !


  • nhjsenior 5 mars 2010 22:24

    De la culture

    Il me parait très difficile d’appréhender ce qui est ou ce qui n’est pas « de la culture ». Votre article démontre les faits avec pertinence. Mais pour autant il faut se féliciter de la disparition des modèles culturels des anciennes générations. En effet la culture était érigée par et pour des élites dominantes et les peuples n’y avait pas accès. Le modèle d’aujourd’hui n’est pas plus sympathique : la massification de la culture pourrait faire penser que le niveau culturel se dégrade. Alors où se trouve la bonne voie, nulle part pour l’instant, à ce qu’il semble. Nous devons patienter pour voir une culture de masse « intelligente » apparaitre. Et même si le bac n’est plus ce qu’il était il est au moins ouvert à tous. Rien n’empèche, dans notre société démocratique, que chacun d’entre nous accède à la culture par ses propres moyens. L’essentiel c’est que notre système social nous permette d’acquérir les outils intellectuels pour accéder à la culture. Cette démocratisation intellectuelle et culturelle n’aura jamais freiné les élites quand à l’accès de leurs enfants à la culture dominante. Soyons rassuré quand à l’avenir des ces enfants, ils seront toujours du coté des dominants et des plus érudits, il suffit de savoir que ce sont leurs parents qui nous gouvernent et que ceux ci ne font pas beaucoup d’effort (peut être même qu’au contraire ils sabotent !!!!) pour permettre aux masses d’accéder à la culture des dominants, il suffit comme l’auteur de l’article le précise de voir l’état de la formation universitaire en France.







Palmarès