• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nicco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • nicco 29 septembre 2009 15:25

    Il y a une chose aussi risible que les stéréotypes, ce sont les dénonciations stéréotypées.

    Comme signalé plus haut, je vous conseille fortement de vous intéresser à la réalisatrice de Démineurs, ainsi qu’à son scénariste. Car, première révélation, il y a des auteurs derrière les « machines propagandistes du sale Hollywood ».

    Donc mettre Bigelow dans le même panier qu’un Neal H. Moritz, c’est assez ridicule, et démontre une vision des évènement aussi « égocentrée » que celle que vous tenter de rabrouer.

    De plus, quand je lis ça :
    "Une bien belle morale : les gentils américains débarquant dans les pays arabes pour les sauver de leur misère, les sauver d’eux-mêmes puisqu’ils sont tous perçus comme des ennemis, femmes, enfants…« 

    j’ai immédiatement envie de vous conseiller d’aller voir le film, vous constaterez qu’à aucun moment les GI ne sauvent qui que ce soit et ne sont montrés en héros.

    En tarés accrocs à l’adrénaline, oui. En balourds perdus risquant leur vie sans savoir pourquoi, oui.
    En héros, jamais.

    Enfin, en quoi la guerre en Irak serait un sujet »discutable«  ?

    Sous prétexte que la guerre soit elle-même discutable, on ne devrait pas en parler ? On ne devrait pas en faire des films ?
    D’autant que si on accepte de voir ce qu’il y a sur l’écran sans y projeter ses fantasmes, on remarque que le film pourrait se dérouler n’importe où, CE SERAIT EXACTEMENT PAREIL !

    Et oui, la guerre en Irak n’est pas le sujet du film, ce n’est qu’un décor.
    Le film s’appelle Démineurs, je vous invite à réfléchir là-dessus.

    La réalisatrice aurait choisi un autre lieu et une autre époque que d’autres auraient trouvé à redire : »C’est toujours les gentils ricains contre les méchants viets, gnagnagna, et pendant que je chiale je pense pas à regarder des films viets pour m’apercevoir que chez eux, ho étonnement, c’est pareil. Presque pareil, puisqu’eux non pas eu des Nés Un 4 Juillet et autres films anti-militaristes produits par ce sale système propagandiste hollywoodien. Ha la nature humaine alors, que c’est complexe...".

    Démineurs ne représente pas pour vous un grand intérêt précisément parce que vous êtiez venus chercher un film sur la guerre en Irak, sur le peuple irakien, et non sur les démineurs. Et si possible de quoi alimenter votre verve envers ce sale Hollywood.

    Je comprends votre frustration, car vous avez dû imaginer vous-même toutes ces scènes à la gloire de l’US Army. Mais de là à en faire un article...

    Pour certains leur drogue c’est la guerre, pour d’autres ce sont les œillères idéologiques.







Palmarès