• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nicolas

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • nicolas 27 octobre 2008 00:43

    A Monsieur JL
    @ Nicolas, Cet article a été écrit il y a presque un an. Il m’était sorti de la tête, c’est pourquoi j’ai fait cette erreur en lisant votre post, lequel n’est pas un modèle de clarté et noyait comme on dit, le poisson. Et c’est pourquoi aussi, j’ai parlé de revenir à la charge : je comprends qu’on revienne sur un article ancien dans un but constructif, mais je trouve détestable d’y revenir un an après pour invectiver l’auteur, et je regrette d’ailleurs de vous avoir répondu une première fois. Je ne vous répondrai plus.

    En 2 lignes, voici votre propos :

    - vous ne vous souvenez plus de votre ’article’ (bon et alors)

    - vous avez fait une erreur de lecture (ca vous regarde)

    - et comme explication, vous vous dédouanez en disant que mon commentaire ne serait pas clair (ben voyons)

    - vous détestez qu’on revienne sur un post ancien , le votre... (alors là... on ne peut rien pour vous)

    - vous écrivez que l’auteur (vous-meme) se ferez invectiver ; (oh le mensonge)

    Quelle réponse burlesque et mensongère.
    Vous vous plaignez de vous faire invectiver. C’est évidemment faux. Relisez, relisez, et relisez encore mon premier commentaire. 
    Mais comble de mensonge, voici votre premier réponse à mon commentaire :
    je plains sincèrement les gens que vous cotoyez dans la vie réelle, et surtout vos enfants si vous en avez en bas âge. En effet, en appeler à la shoah ou pire encore pour exposer vos idées sur le sujet dont il est question ici, relève selon moi d’une pathologie inquiétante pour eux

    C’est vous seul qui invectivez à la seul lecture d’un commentaire, en parler de ’mes’ enfants que vous avez l’air plaindre. Quel toupet !

    Mauvais lecture, mauvais débateur... je laisse les conclusions à tous de se faire, sans nul besoin d’appeler à des considérations personnelle comme vous l’avez fait de manière pernissieuse.

    Continuez de pas répondre, et de ne pas lire.



  • nicolas 22 octobre 2008 23:10

    A Monsieur JL (Version 2) qui visivlement s’est rendu compte de son erreur dans sa premiere réponse.

    @ Nicolas : pour être juste, au contraire m’avez reproché de dénigrer la garde alternée. Ceci ne change rien à la deuxième partie de ma réponse précédente, et je tenais à vous le dire afin que vous ne reveniez pas à la charge : concernant nos positions respectives sur la garde alternée vous comprendrez que je préfère en rester là. Merci. 

    Si je pusi me permettre, il ne s’agit pas d’être juste, mais simplement de corriger votre erreur. Vous avez tendance à prendre vos avis, pour de hautes réflexions...
    Donc, 5 heures après votre post, vous comprenez enfin le sens de mon post initial. La nuit a eu du bon.

    Mais alors, non content de pouvoir reconnaire votre erreur d’interprétation, vous en restez à votre facade de moraliste d’Internet.
    Du raccoourcis, vitesse supersonic, vous passez à un style charabia incompréhensible... : je  tenais à vous le dire afin que vous ne reveniez pas à la charge : concernant nos positions respectives sur la garde alternée vous comprendrez que je préfère en rester là.

    Malgrè votre nouvelle analyse (à l’opposé de la première), vous n’avez pas encore assez dormis.

    Il n’y a une chose que vous n’avez pas intégré des messages et autres posts sur intenet. Les effets de moral, d’histoires toutes faites, ou de témoignages plus ou moins discutables n’ont pas leur importance dans ce média. Seul compte les idées, et leur argumentation. Eh bien à cela, je vois que vous n’entrez dans aucun des points auxquels je donnais une explication lors de mon premier message.

    Libre à vous de répondre ou pas. C’est votre liberté. Je ne prendrais pas votre condescendance à parler de ’revenir à la charge’.

    Cordialement (ni "désolé", ni "merci")



  • nicolas 22 octobre 2008 22:47

    A Monsieur JL.
    @ Nicolas : monsieur je ne vous dirai que deux choses. La première c’est que vous n’avez pas bien lu l’article : je n’ai à aucun moment prôné la garde alternée. Ce sont d’autres intervenants qui l’ont fait.

    La deuxième, plus gravement : je plains sincèrement les gens que vous cotoyez dans la vie réelle, et surtout vos enfants si vous en avez en bas âge. En effet, en appeler à la shoah ou pire encore pour exposer vos idées sur le sujet dont il est question ici, relève selon moi d’une pathologie inquiétante pour eux.

    => J’aurai mal lu l’article. (non non, il n’est pas si compliqué que l’internaute moyen ne pourrait le comprendre. Interessez-vous d’abord à votre propre compréhension des commentaires)
    Vous n’auriez pas proné la garde alternée. Eh bein Mr JL, il faudrait être idiot pour penser cela, alors que la premiere phrase de votre article est "Divorce : pourquoi la garde alternée n’est pas une solution" Donc à l’évidence, vous n’avez pas proné la garde alternée. Et à l’évidence, votre réaction est trop nocturne pour avoir été réfléchie. Mais, il n’y a aucun soucis à cela. 

    => Sur le 2ieme point. Vous prenez le pli de la condescence pour faire croire aux quelques lecteurs que vous auriez une analyse toute faite ce que sont mes proches. C’est risible. Outre l’humour ou le recul qui semble absent de votre discours, c’est à la vitesse de la lumière que vos propos font de tels racourcis. 
    Soit, vous n’avez pas compris... mais en plus, vous prenez les mots de Shoah, pour adosser votre imcompréhension à une facade moraliste !

    Ben non, vous n’avez rien compris. Vous n’avez pas compris que le seul sens de cet exemple ne montrait qu’on ne comprend que ce que l’on perdu dans un désastre, ou-bien dans la lutte contre une condition indigne. 
    Et pour ces 2 exemples, j’ai repris l’histoire des peuples noirs, tenus en esclave depuis 5000 ans (tant pis s’ils ne vous interessent pas), et donc le peuple des juifs qui n’ont trouvé une égalité de citoyen égale à tous qu’après ce désastre du XX siècle. 
    Maintenant, si vous etes si intelligent, expliquez nous, comment les journaux de la France d’avant 40 pouvaient exposer les caractères juifs comme des tares.

    (le coup du lecon de moral sur la Shoah via Internet, merci c’est un peu facile)

    Relis, avant de partir bille en tete.
    Quant à me plaindre mes enfants en bas-age... (vive les raccourcis abscons avec vous)




  • nicolas 11 octobre 2008 00:20

    Les principes évoqués dans cet article sont plus qu’honorables, ni le droit de visite humiliant, ni l’obligation de payer une pention alimentaire, ni .. ni .., mais surtout, j’ai bien lu, proclamons le droit des enfants (oui ?), et encore mieux augmentons les allocations familliales... on est biensur pour ces mesures positives.

    Votre article voudrait insuflé une 3ie voix, il parle d’Oedipe (toujours là celui-là)... et même de la généralisation de la garde alternée.

    Mais c’est une blague ou quoi ?

    Les parents en divorces auraient comme par magie de l’expertise judiciaire, un besoin de comprendre ou de se référer à Oeudipe. Ah bon ? C’est une nouveauté.

    Votre article parle de droit de l’enfant. Comme de la souris qui aurait le droit de ne pas se faire écraser par un éléphant. Ben non ! Désolé monsieur l’auteur, c’est le doigt la Justice, armé du baton de la Police, qui permet à la souris de traverser la rue devant les pachidermes.

    Je reviens encore sur la garde alternée qui serait une solution générale. Je comprends pas là. Vous analyser une situation dans 100ans ou la garde alternée serait tellement appliqué qu’on y trouvera bien des exeptions ou abération naturellement à dénoncer ? Ou vous parlez de la situation de 2008, ou la Garde Alternée est accordée à 95% en accord avec les 2 parents ! Quelle avancé, la Gardée Alternée était presque interdite en 2002, et on avait 10%, en 2008, on en a... 10% (oui, oui).
    Vous imaginez, la petite souris qui traverse la rue, mais que si les pachidermes consentent à s’arreter (dans 5% des cas).

    Non pour les psy, les non pour les mauvais juges, non pour les mauvaises, non pour les toujours d’allocations (qu’on me reprendra sur une taxe).... simplement monsieur l’auteur et tous les lecteurs, un droit, un seul, le droit de l’intégrité humaine accordé de manière identique. Une mère égale (en droit), un père, un père égale une mère. Un blanc égale un noir, un juif, un arabe, un asiatique, ....
    C’est simple ou pas ?

    Il faut écrire des choses plus compliquées, pour qu’elles soient plus intelligente ? Non, je ne pense pas.
    Pire encore, je ne pense pas qu’il faille une once d’intelligence dans l’établissement du Droit premier. Du Droit qui confère l’égalité de traitement entre 2 êtres en conflit.

    C’est simple comme droit ; ca parait évidement simple hein ? (dis comme ca).

    C’est tellement simple qu’il aura fallu 5.000 ans pour établir qu’un blanc égale un noir.
    C’est tellement simple qu’il aura fallu 6.000.000 de juifs abattus pour qu’un juif égale un chrétien (et seulement dans une partie du monde).
    Tellement simple encore, que dans notre belle Europe, empreint de grands principes (les meilleurs), le grand psychiatre Radovan Karazic est à la création de la toute récente extermination ethnique, à 2 heures d’avion de Paris.
    Simple hein ? C’est étonnant, comment tous ces experts ont traversé toutes ces histoires...

    C’est vraiment simple de dire que la souris peut traverser la route autant que le pachiderme ?


    Alors est-ce que la garde alternée est le meilleurs moyen d’élever un enfant et de vivre ? Oui ; peut-etre ; ca dépend. Mais autant pour une famille avec des parents ’normaux’ (dont un parent cocufie l’autre...). 

    Est-ce que la garde Alternée est le meilleurs moyen de respecter, de faire respecter, de montrer et d’éduquer sur ce droit premier qu’est l’égalité entre tous les hommes ? Oui, oui, oui. Mais on ne comprend la liberté que quand on est privé, ou que le système implose (crises ou guerres).


    PS : les Noirs ont bien attendu 5000 ans, les juifs 2000 ans, on va encore attendre un petit peu.







Palmarès