• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nicolas Cavaliere

Nicolas Cavaliere

Titulaire d'une maîtrise de sociologie et d'un DEA d'Analyse Pluridisciplinaire des Situations de Travail à l'Université de Provence, je suis un paresseux qui écrit de temps en temps pour se faire croire qu'il n'est pas un bon à rien.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2008
  • Modérateur depuis le 03/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 101 346
1 mois 2 10 23
5 jours 1 0 2
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 520 364 156
1 mois 105 71 34
5 jours 50 33 17

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires





  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 30 juillet 13:09

    @JL
    Kahn, le big boss de « Mortal Kombat II » ? C’est l’incarnation du Mal absolu, en effet...

    La vérité se vend très bien, du moment qu’on l’expose comme une attraction de cirque.



  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 29 juillet 21:31

    @Ciriaco
    Il faudrait mieux pour tous qu’elle soit nécessaire à des fins récréatives plutôt qu’à initier des conflits sociaux, on est lancés pour que les prochains soient exempts de dialogues.
    Merci, bonne soirée !



  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 29 juillet 21:03

    @Ciriaco
    Il dirait certainement la même chose, que sa personne n’est pas importante. Un drame de tout analyser au travers d’une grille de lecture telle que peut en fournir la sociologie, mais aussi une forme de sagesse.
    Pour que l’information parvienne aux plus hautes échelles de la société, par là je veux dire celles qui concentrent le pouvoir, il faut de plus en plus de relais, d’autant plus que la multiplication des sources peut rendre le « global » illisible. La sociologie en tant que discipline n’existe pas parce qu’elle est divisée en trop d’écoles, de mouvements, de théories... Les sciences dures ne connaissent pas ces problèmes de langage.
    Alors que l’économie nécessite de plus en plus des objets bâtis sur des savoirs techniques complexes, la paupérisation et la précarisation, la mise à l’écart des cadres, vont à l’encontre des intérêts de la classe dominante. Paupériser c’est simplifier l’échelle hiérarchique, et c’est exactement ce dont la classe dominante n’a pas besoin, les stratégies d’atomisation du corps social, qu’elles passent par la création d’une addiction à la communication dématérialisée, l’urbanisation excessive ou la désertification des zones rurales, ne créant en fin de compte que des groupuscules plus petits et plus dangereux, car leur passage à l’acte nécessite moins de délibérations entre leurs membres. Les élites jouent avec le feu, pas parce qu’elles sont idiotes, mais parce qu’elles s’ennuient.



  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 29 juillet 20:13

    @Ciriaco
    J’ai surtout eu du mal avec sa communication. Je me souviens avoir vu « La sociologie est un sport de combat » en amphi, et la toute-fin où il sort d’un débat sur fond de mauvais hip-hop, j’ai trouvé ça à vomir franchement (et pourtant j’aime le hip-hop). Ses idées dans ses livres étaient passionnantes et exprimées avec une rigueur et surtout une exigence qui faisaient défaut à beaucoup de « sociologues » aussi réputés (type Bernard Lahire, JC Kaufmann, Bruno Latour), mais l’image qu’il donnait de lui comme le sociologue militant m’a toujours mis mal à l’aise, les hésitations dans son discours me semblaient motivées par la nécessité de ne pas être trop ouvertement politique, de conserver en apparence un ton neutre pour ne pas trahir ses partis-pris, de conserver sa stature de sociologue informé et ayant réfléchi longtemps... Je pensais et pense toujours que la sociologie doit s’élever vers l’objectivité totale pour pouvoir être considérée comme une science. Aider certains groupes sociaux plutôt que d’autres relève d’une forme traditionnelle de charité qui n’a rien à voir avec la sociologie en tant que discipline universitaire. Bourdieu m’aurait été plus admirable sur la fin de sa vie s’il avait pris partie en tant que militant sans s’embarrasser de sa posture de professeur.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Agoravox.tv