• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

NOENOE

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • NOENOE 9 octobre 2009 17:54

    Pour ma part , j’estime que, quels que soient les doutes que certains peuvent avoir sur l’âge de ses partenaires (de l’angélisme ?), quand M. F. Mitterrand écrit cette simple phrase : « Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément », celà traduit déjà une certaine dose de perversion.



  • NOENOE 9 octobre 2009 14:18

    Scandaleux ! Aorès les explications empêtrées de Brice Hortefeux et du gouvernement dans l’histoire des bougnats, nous assistons maintenant à l’écoeurante culpabilisation des vilains moralistes, stupides de surcroît, qui osent attaquer la vie privée d’un ministre.
    Oui, monsieur Frédéric Mitterrand se paie notre tête. Et, pas besoin de lire son livre (on ne va pas lui donner notre pognon, en plus), il suffit de lire les passages incriminés sur le net ou d’écouter Marine Le Pen (pour qui je n’ai aucune sympathie). Ou bien elle a déformé le passage du livre et on attend que M. Mitterrand porte plainte pour dénonciation calomnieuse ou diffamation (d’habitude, ils sont rapides).
    Et puis, même pas : rien qu’en l’écoutant hier soir, on a compris. Aller si loin pour avoir des rapports consentis avec des hommes de son âge ... Il n’y a donc pas d’homosexuels en France ? en Europe ? Et bien non, il a justement choisi la Thaïlande !
    Et s’il ne s’était pas tant empressé de prendre avec fougue la défense de Roman Polanski, personne ne serait aller exhumer son livre, que, non, tout le monde n’a pas eu envie de lire, même si Monsieur Sarkozy en a fait l’éloge.
    Et à ce propos, si Monsieur Sarkozy, en toute connaissance de cause, a jugé que Monsieur Mitterrand pouvait représenter la culture française, c’est très inquiétant.







Palmarès