• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nomogo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nomogo 4 mai 2007 09:28

    @arrakeen

    Ba non, j’ai hérité de la vieille 309 de mon père smiley

    Plus sérieusement, ne crois-tu pas que le coté humain est une qualité primordiale pour être président ? Tu as l’air de le voir comme un défaut... Car j’ai bien saisi la métaphore que tu m’as empruntée, celle de l’obtention du permis conduire : Ségolène Royal n’est pas plus naïve que Nicolas Sarkozy ! C’est moi qui pourrait paraitre naïf dans mon commentaire (j’aurais au moins le mérite de ne pas me catapulter comme beaucoup le font ici à grand renfort de phrases assassines et mal développées expert politique le temps d’un post sur un forum) !

    Mais tu as raison, faisons confiance à celui qui parait parfait. A celui qui parait vouloir tenir ses promesses. A celui qui fait comme tous les autres ont fait dans ce même contexte depuis une trentaine d’années : suivre les règles d’un jeu fourbe, rodé et établi. Jeu pour lequel Ségolène Royal n’a pas de prédisposition, et c’est tout à son honneur. Question de point de vue évidemment...



  • Nomogo 3 mai 2007 16:29

    Ah oui, en passant : je soupçonne certains de confondre les deux expressions suivantes quant au mini-vote proposé pour chaque commentaire de ce site :
    - « commentaire constructif »
    - « commentaire allant contre ma vision politique »

    Ce qui est profondément débile et frustrant pour l’auteur qui s’est donné du mal pour exposer ses idées correctement. Je ne parle pas de celui qui insulte ouvertement une candidate sans réfléchir : là ok ce n’est pas constructif.



  • Nomogo 3 mai 2007 16:17

    Les gens ici dont les commentaires ont des scores positifs sont contents : Nicolas Sarkozy a été hier soir l’incarnation de la manipulation :
    - fausse gentillesse, doublée d’etonnement quant aux sautes d’humeur légitimes de Mme Royal
    - chiffres précis appris par coeur sur wikipédia (façon de parler bien sur, c’est une image)
    - statut de victime pour éveiller la tendresse des ménagères
    - maitrise parfaite des techniques de discours et d’orientation de discussion (voir « dialectique éristique » sur wikipédia : « La dialectique éristique est l’art de la controverse. Cet art repose sur la distinction entre la vérité objective d’une proposition et l’apparence de vérité que cette proposition peut prendre aux yeux des disputeurs et des auditeurs. La finalité de cet art est de fournir des moyens pour parvenir à cette dernière apparence, afin de convaincre les auditeurs que l’on a raison, même si l’on a objectivement tort. »).

    Alors ok, il faut une personne forte au pouvoir, quelqu’un qui sache défendre ses convictions, quelqu’un dont on peut dire : « oui, cette personne en a dans le bide, et a le charisme pour diriger le pays ».

    Mais, pour l’instant et dans l’espoir restant de ma relative jeunesse, je préfère une candidate qui me représente d’avantage dans ses idées ; une candidate qui ne semble pas miser sur la crédulité des gens ; une candidate qui bafouille, qui s’énerve (c’était certes un chouilla déplacé dans le contexte d’hier soir, mais qui a interdit la colère sur le plateau ? Personne !) ; une candidate qui admet implicitement (en proposant des discussions avec les partenaires sociaux) qu’elle ne connait pas tous ses dossiers en profondeur ; une candidate qui propose des défis, et non qui émet des promesses ; une candidate enfin qui ne ressemble pas à une graine de dictateur...

    Ségolène Royal n’a pas toutes les qualités. Elle fait des erreurs. Certes !

    Moi, quand j’ai passé mon permis, je faisais des erreurs. Cela fait-il de moi un mauvais conducteur ? Et l’abrutis qui fonce à 220 sur l’A4, il a son permis aussi. Lui, il a bien embobiné l’instructeur... Convaincre les gens, c’est un métier. Nicolas Sarkozy, lui est passé maître dans ce domaine. Et voila ! On lit que c’est Ségolène qui s’emporte (« pas digne d’un président » par ci, « trop émotive » par là), et non Sarkozy qui manipule...

    Si ce que je dis vous parait naïf, c’est peut-etre que ce que vous en interprétez est teinté de résignation et de préjugés.



  • Nomogo 3 mai 2007 12:40

    Comme l’ont impliqué les précédents commentaires de cet article, il est inenvisageable pour un candidat de rester longtemps crédible en prétendant à grand renfort de promesses, de chiffres précis, de « larmes à l’oeil »(je cite Mme Royal) et de constations péremptoires pouvoir résoudre les gros problemes de notre pays. Ségolène Royal a eu hier soir, elle, l’honneteté de sous-entendre qu’elle ne connaissait pas tous les tenants et les aboutissants de certains des sujets dont tu parles, et mieux : elle met en avant sa faculté d’écoute d’une équipe spécialisée sur chacuns de ces sujets. Ce n’est pas le rôle d’un président de résoudre tout seul tous les problemes ! Nicolas Sarkozy, lui, a bien appris son texte, et semble s’attribuer ses futures « réussites ». Qui est le plus légitime des deux ?







Palmarès