Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

non666

non666

Français ecoeuré par le traitement de l'information depuis des années, et en particulier par la diabolisation du NON a l'infame TCE en 2005, j'ai fait de cette diabolisation mon pseudo de guerre sur internet.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3729 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0



Derniers commentaires

  • non666 (---.---.---.51) 23 février 2007 16:23
    non666

    Tant que les electeurs oublieront que le socialisme est un marxisme, reformiste peut etre, mais un marxisme quand meme, les danseurs de claquette pourront continuer leurs jeux d’illusionistes.

    Rocard, le premier, avait proposé le changement doctrinal du PS en un mouvement social democrate : On sait comment il a finit, egorgé par l’assassin royal de Mitterand(Fabius) Delors a a failli y croire aussi, avant de jeter l’eponge la veille d’une election presidentielle, persuadé de ne jamais avoir de majorité au sein meme du PS.

    Alors effectivement decouvrir aujourd’hui comme candidats a l’investiture PS les deux sociaux liberaux(Fabius/Dsk) et la « blairiste » Royal ressemble foutrement a du foutage de gueule.

    Qui sera trahis en premier ? Ceux qui croient encore au marxisme et suivent Royal dans les hurlements planificateurs et social-miserabilistes ? Ou ceux qui croient que le PS a vraiment changé et decrivent Dsk comme un social-democrate ?

    A droite c’est la meme chose.

    L’offre est devenue unique

    Plus de droite nationale depuis le suicide des gaullistes du RPR Plus de Chretien democrates depuis le ralliement des Douste, et autres tranfuges UDF Plus de liberaux depuis le retrait de madelin ?

    heureusement, ungroupe d’irreductibles gaulois defendent encore vaillament chacun de ces familles...

    LePen, Bayrou et Sarkozy sont leurs incarnations. Que chacun vote pour sa famille naturelle.

    Finalement, il n’y a que les sociaux democrates qui n’ont plus de candidats. Mais on s’en fout, ça, c’est l’affaire des gauchistes.

  • non666 (---.---.---.210) 23 février 2007 12:09
    non666

    L’operation est amusante.

    Mais il faut savoir que dans un sondage, outre LA question qui sera mise en gros titre (Pour qui allez vous voter au premier tour ?), et dont les resultats seront largement commentés, il y a d’autres questions plus technique.

    Pour comprendre , je suggere a chacun d’aller chercher sur Internet , le test politique « politest ». Vous decouvrirez que selon les reponses aux questions que vous fournirez, votre « parti » reel sera identifié a 95%.

    Votre vote, votre orientation, sont donc connu bien avant que vous n’indiquiez « je voterai Sarkozy »(c’est bien sur un exemple).

    Les sondages servent en fait 3 interets dont nous ne voyons que la partie emergée :

    1) Ils permettent d’intoxiquer l’opinion publique en lui indiquant ou est le « coeur de la meute », la masse du troupeau et ce qu’il est bon de voter si vous ne voulez pas etre perçu comme un deviant, un associal.

    2) Ils indiquent clairement par l’evaluation des thematiques, quels sont les sujets qui « montent ».

    3) Ils fournissent dans les données techniques le veritable sondage, celui qui dissuade Villepin ou Chirac « d’y aller ». Ce sondage la, vous ne le verrez pas, il est reservé aux commaditaires, aux specialistes de la com des candidats.

    Le point 2) est particulièrement important. Il est en effet celui qui genère chez les candidats suiveurs de sondages les petites phrases, les inflexions.

    Quand Rocard, Chirac et VGE se mettent a faire des declarations sur les « seuils de tolérances », "les mauvaises odeurs (des immigrés !), les charters, on decouvre quelques mois après qu’un sondage des RG avait indiqué une forte proportion de français pour qui l’immigration etait devenu un sujet majeur...

    Les inflexions de nos politiques sont des indicateurs parfaits de ces pics d’opinions dans les données techniques.

    On ne parle pas de redressement par des militaires quand on est socialistes si la gouvernance aux sondages ne mene pas la campagne... On ne parle pas de racaille, on ne cite pas Blum ou Jaures, quand on est de droite, si on ne lit pas les sondages qui indiquent que la gauche doute de sa demagogie congenitale en matière de securité...

    Les sondeurs se presentent comme des mesures scientifiques et neutre de l’opinion alors qu’ils sont un instrument de son elaboration. Pour que votre technique marche, je vous suggere donc de tenir compte de l’ensemble des 3) points evoqués. En realité , il serait beaucoup plus judicieux de ne mentir que vers les profiteurs de ces mensonges habituels.

    Les gens de droites disent tous qu’ils vont voter Sarkozy et copient leurs reponses "technique sur le programe de ce candidat. Les gens de gauche font la meme chose avec Royal.

    Le plus important dans les mecanismes de guerre totale est de bien comprendre que le renseignement est capital pour les tricheurs. Si vous leurs crevez les yeux, alors qu’ils ont l’habitude de regarder par le trou de la serrure pour connaitre vos pensées, ils seront perdus et decouvrirons la peur.

    Bonne chance.

  • non666 (---.---.---.210) 22 février 2007 15:59
    non666

    Une presidentielle sans LePen sert evidemment les interets de Sarkozy et de l’UMP. Depuis 2002, Sarkozy a proposé aux socialistes « d’aller ensemble vers le bipartisme ».

    La gauche plurielle, au cadavre encore chaud après la presidentielle, a bien sur brandie sa dignité en façade, mais il est clair que les socialistes aussi y ont interet.

    Le deal Sego sarko est clair : vous ne parrainez personne sauf le candidat socialiste et en echange, les maires UMp ne parrain ent aucun troskiste, aucun vert...

    Dans l’Interet de la democratie, bien entendu. Vous comprenez bonnes gens, les gens bien ont été privé de leur finale prevue en 2002... Donc la democratie ok, a condition que ce soit uniquement ceux qui sont choisis par les elites qui soient elus.

    Le systeme est celui du parti unique appliqué a deux siamois. Ils se sont auto-promus parti necessaires et suffisant de notre democratie. Le reste n’est que de la dispersion !

    Il est clair que deleguer la censure aux maires en leur faisant porter le chapeau, en exhibant leurs parrainage est un moyen de controle.

    Quel maire dependant des subventions regionales et departementales pourrait se mettre contre les majorités PS et UMP de ces collectivités locales ? Quel maire, desormais obligé d’etre investi par un des grands partis prendrait le risque de voir une liste UMP ou PS se monter sans lui ?

    Les maires seront denoncés, exhibés devant leurs electeurs s’ils soutiennent « mal ». Par contre, on leur offre un an de mandat supplementaire gratuit, piour se faire oublier de leurs victimes, s’ils oublient de valider les troskistes ou Lepen... Comment le conseil constitutionnel a t’il pu laisser passer ça ? Comment se fait il qu’aucun journaliste n’ai montré du doigt cette année de mandat gratuit ?

    Il y a un moment ou le « Tous pourris » finit par se justifier.

    On en est la !

  • non666 (---.---.---.96) 21 février 2007 16:03
    non666

    Vote « utile », vote inutile, c’est une question de point de vue.

    A mon sens tous les votes basées sur les familles politiques historiques des droites sont positifs. Ils permettent de chiffrer les rapports de force et les inflexions a faire.

    Au contraire le vote « generaliste » de l’UMP qui pretend etre a la fois le vote nationaliste/gaulliste, le vote « droite sociale » ET le vote liberal est une utopie. Car il suppose que l’arbirage sera fait par Sarkozy, sans tenir compte des rapports de force entre ces familles. Qui sera le premier trahi ?

    Voter Bayrou et voter Lepen sont donc deux votes qui ont du sens. Maintenant peut etre que oui, LePen ne sera jamais elu. Et ce sera de sa faute vu son incapacité a deleguer, a entendre d’autres voix que la sienne, a tendre la main aux Gaullistes, aux Chevenementistes et au Villieristes.

    Mais il ne faut pas sous-estimer l’immunité acquise a la propagande par la population. Dans la Fable Pierre et le loup, Pierre crie « aux loups » deux fois pour rire. La troisieme fois, personne ne le croit plus et il finit devoré. C’est bien fait pour lui !

    Les politiciens ont ignoré les cris d’alarme sur l’immigration, l’insecurité, une « Europe » qui ressemble de plus en plus a « NATO-Land », les menaces de la mondialisation purement liberale depuis 5 elections.

    Il ne faut pas sous-estimer le ras le bol general. Pour que des gaullistes comme moi se mettent a hesiter entre LePen et Bayrou, qui sont pourtant très eloignés de mes positions personnelles, il faut que l’ecoeurement soit ENORME !

    Donc les sondages des instituts mercenaires, qui vendent leur cul aux plus offrants , sont une chose, ce qui se dit autour de la machine a café dans les entreprises en est une autre...

    La Finale LePen-Bayrou serait pour moi ideale. Bayrou aurait juste un choix clair a faire. Tant pis pour lui s’il joue la carte de la diabolisation. Tant pis pour lui s’il essaie de sauver les socialistes en plein naufrage... S’il est au deuxieme tour, c’est parce que les gens auront fondamentalement voulu autre chose que le duo de siamois UMP/PS. Alors si il les rehabilitent, ce sera lui qui aura été un vote inutile.

  • non666 (---.---.---.94) 19 février 2007 17:47
    non666

    Premiere hypothèse :

    Il y a un candidat « non democrate » et des candidats « democrate ».

    Je rappelle aux courtes memoires, qu’il y a 25 ans, c’est le RPR qui etait traité de parti fachiste par la gauche...

    Deuxieme Hypothèse : Seul Bayrou permettrait de remettre tout le monde a la representation nationale. En realité, a part les deux siamois UMP/PS, TOUS les autres partis souhaitent une dose plus ou moins importante de proportionelle.

    Bref, un joli argumentaire pour Bayrou. Mais cela sent la pom-pom girl UDF a 50 metres...







Palmarès