Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

norbert gabriel

norbert gabriel

Un amateur un peu touche à tout, vaguement plumitif, un peu photographe, musicien imaginaire....
Ex gone de Pierre-Bénite, auvergnat adolescent, forézien durant 30 ans, parisien d'occasion, mi-rital mi-espingouin... tendance anar-écolo... sur un air de nuages...

Tableau de bord

  • Premier article le 15/07/2008
  • Modérateur depuis le 08/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 1411 265
1 mois 0 2 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0










Derniers commentaires

  • norbert gabriel (---.---.---.75) 24 octobre 2014 10:52
    norbert gabriel

    Je n’ai pas la certitude absolue, mais je crois que non. Renaud devait être présent dans l’album « Chez Leprest » le premier, mais il n’avait plus la voix, il était présent (discret) lors de la présentation de cet album, il aurait pu être sur le second, mais sa voix n’est pas revenue. Je ne me souviens pas quelle chanson il avait choisie.

  • norbert gabriel (---.---.---.75) 24 octobre 2014 10:48
    norbert gabriel

    Salut, à part un détail (c’est Claude Lemesle, et non Paul pour le texte dit par les enfants) c’est très juste. J’ai un peu connu Leprest, depuis 1994, je dis un peu car je n’étais un intime mais un proche, à part deux ou trois personnes à France Inter, Isabelle Dhordain, Foulquier (depuis le début) et Serge Levaillant, il n’a jamais été dans cette fameuse play list, ni avant sa mort, ni après.
    Son parcours a été chaotique, il ne voulait pas être chanteur, mais auteur, il est devenu chanteur par défaut, si on peut dire... Il a fait de très belles rencontres, Pierre Barouh, de Saravah, avec qui il a fait un des 2 plus beaux albums de tous, (Voce a mano, avec Richard Galliano) mais Leprest a toujours eu un entourage hors spectacle dont on peut discuter l’action bénéfique ... Il a « usé » des gens qui ont beaucoup fait pour lui, par chance, depuis 2005/2005, il a rencontré un vrai directeur artistique, Didier Pascalis qui a mené à bien plusieurs projets d’envergure, comme les deux albums « Chez Leprest » qui restent un monument. Et aujourd’hui, ce spectacle à trois qui fait vivre le répertoire de Leprest. Depuis 2 ou 3 ans, il y a une reconnaissance qui se traduit pas beaucoup d’hommages, de « reprises »... Récemment deux albums avec des inédits ont été publiés, celui de Guidoni, et, celui de Claire Elzière, avec les Primitifs du Futur, à mon avis le plus créatif, car il apporte un supplément sur le plan musical, avec des compositions et des arrangements différents des habits « classiques » du répertoire Leprest.
    Sur le plan livre, il y en a 2 qui viennent de sortir, un des plus intéressants est celui de Marc Legras, un vrai spécialiste de la chanson qui avait commencé, et bien avancé le manuscrit à quatre mains avec Leprest. A mon avis, le plus intéressant.

  • norbert gabriel (---.---.---.86) 17 août 2014 01:29
    norbert gabriel

    Hum... en parlant de déchets et de déchéance, votre façon d’écrire le français est en effet une déchéance..

  • norbert gabriel (---.---.---.211) 2 août 2014 16:05
    norbert gabriel

    Au sujet des croisés, il faut aussi rappeler que c’étaient la plupart du temps des gens de guerre, qui ne vivaient que pour ça, et qui passaient leur temps à se battre dans leur pays. Les croisades ont été un bon moyen pour les envoyer se défouler à l’extérieur avec un bon motif inspiré et béni par le pape. Il ne fallait pas trop attendre de ces soldats une mission humaniste quand ils sont allé en Terre Sainte. C’est souvent l’intégrisme catholique qui a généré des désastres, comme Isabelle la catholique qui a fait exploser plusieurs siècles de cohabitation harmonieuse entre les religions du Livre. A Tolède par exemple ...

  • norbert gabriel (---.---.---.211) 1er août 2014 19:55
    norbert gabriel

    Hum ... étant donné ce qui s’est passé à la villa Susini, les mots « devoir et honneur » semblent un peu déplacés...

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Festival Musique Culture Tribune Libre






Palmarès