• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nouvelledonne2012

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • nouvelledonne2012 12 août 2008 15:24


    Prenons un peu de champ et réfléchissons.

    Première réfléxion. Le mot "complot" utilisé ca et la sur le net a propos de cet article est non seulement excessif mais naif voir grostesque. La réalité est toujours beaucoup plus simple que "les complots", il ne s’agit que de "lobbying", de "stratégie" et de "regroupement d’intérets" certains dirait de business ou de la gestion de carrière.

    Sarkozy n’a pas besoin d’être un agent de la CIA pour être trés proche des interets de la finance ultraliberale (et le moins que l’on puisse dire est qu’il se s’en cache pas, reconnaissons lui au moins cela) elle même extremement proche de son homologue anglo saxonne, chinoise, russe etc.. (l’argent n’a ni patrie, ni frontière surtout de nos jours ou les échanges financiers se font en temps réel derrière un clavier).

    Ce faisant il a forcément croisé dans son plan de carrière tout ce qui gravite autours de cet univers qu’il affectionne tant et que l’on pourrait nommer la "droite financière" (si proche de la gauche financière, celle de DSK, de Besson, de Kouchner. La preuve en est aujourd’hui faite pour les scéptiques et les naifs) par opposition aux droites idéologique, droite catholique voir la droite républicaine. Rien a voir avec un complot mais tout a voir avec un positionnement et un gout personnel pour ce milieux. Ceci dit a titre personnel c’est loin d’être bête que de chercher constamment a graviter la ou il y a de l’argent, même si cela peut paraitre dans le même temps d’une certaine pauvreté intellectuelle (la connaissance, la littérature et l’art sont aussi des milieux passionnants) et le signe d’un certain arrivisme sous jacent.

    Au dela, quels sont les faits objectifs et de bon sens ?

    a) C’est un mystère pour personne que le président Sarkozy est le plus ouvertement pro américain depuis des décennies (voir depuis toujours) même si avant lui Pompidou et VGE l’ont été aussi à leur manière mais jamais a ce point. Souvenons nous de son "on m’appel l’américain et j’en suis fière), du choix d’Eurodisney pour emmener sa dernière conquête sous l’oeil des photographes (le pays des chateaux en carton pâte alors que les vrais chateaux pulullent au bord de la Loire. Tout un symbole). Evidemment difficile de ne pas citer le retour officiel et programmé dans l’OTAN ou ses prises de positions ouvertement anti villepeniste suite a la position de la France suite a la guerre en Irak.

    b) c’est aussi une évidence que la montée en puissance de Sarkozy au sein de l’UMP s’est fait au prix d’une marginalisation (voir d’une atomisation) du courant Gaulliste a qui pourtant il doit beaucoup à l’origine (une sacrée erreur d’appréciation de chirac qui n’a pas vu venir l’alliance balladur/sarko comme VGE en son temps n’avait pas vu venir la fracture Chirac). La victoire de la droite financière sur les gaullistes a modifiée largement la position française en terme politique étrangère et de diplomatie (et aussi impacté sur le centre de gravité du noyau dure de l’Europe historique par la même occasion). Ce réalignement va évidemment dans le sens des USA et vient enrichir clairement "l’axe du bien" par opposition a l’axe du mal, la ou la France avait une position beaucoup plus libre, indépendante et neutre auparavant (Kissinger : la France « enfant rebelle de l’Europe. »)

    Le plus troublant dans l’article a charge et pour le moins tendancieux de Meyssan est bien le nombre de noms, les liens, les dates et les concordances de certaines informations (la plus drôle étant la citation de pasqua sur la marijuana. Qui se souvient encore de la prise de position étrange du vieux Charles pour la libéralisation du canabis ?. A l’époque j’étais vraiment étonné, a en croire Meyssan tout prend une autre tournure. Mais si cette anecdote est vraie elle ne signifie qu’une chose : Que les réseaux Gaullistes ont eux bien du mal a financer leur indépendance de position sans en passer par les grands circuits de la finance privée traditionnelle il est vrai bien adossé aux pays anglo saxons et autres grandes puissances. D’ou les multiples affaires de "malettes", des "hauts de Seine", des casinos ?. On ne saura jamais mais même si tout ceci n’était pas trés glorieux c’était peut être la seule solution pour qu’un "petit pays rebel" puisse encore se payer son indépendance).

    En conclusion, même si l’article de Meyssan était vrai a 100% cela ne signifierai en rien qu’il y ait eu "complot" ou que Sarkozy est "un agent de la CIA". Tout au plus qu’il avait soigné depuis trés longtemps son relationnel et collé à la droite financière (ou il est normal que l’on y cotoie banquiers, patrons de grands groupes, patrons de presse, investisseurs et des...américains) et que ses interêts de carrière ont croisés d’autres intérets (stratégiques, idéologiques, financiers etc..).

    Quand a la Nieme tentative d’évoquer un lobbie juif de la finance (air connu depuis des siècles) rappelons que l’argent n’a ni religion, ni pays ni patrie, ni principes. Dans la sphère mondiale financière on croise de nos jours autant d’Emirs que de protestants ou de juifs et de plus en plus de chinois. Tout se petit monde signe des accords et collabore gentiment a la domination de l’argent roi et du profit pour le profit.

    Non le plus inquiétant et le plus navrant dans tout cela est bien que l’on assiste à l’éffondrement de la prédominance du politique (censé représenter le citoyen, tout les citoyens) sur le financier ou le privé.
    C’est peut être le coup de grace de l’idéal républicain français : liberté égalité fraternité qui a toujours défendu un modèle mixte, ni socialiste, ni ultracapitaliste. Un modèle ne fonctionnant ni nous un lien totalitaire, ni religieux mais sous l’égide de la "fraternité" (qui est ni plus ni moins qu’un modèle humaniste).
    Cette fois la France va laisser le privée décider de ce qui est juste ou non, (c’est a dire rentable ou non).
    Un vraie virage idéologique profond qui remet en cause nos choix depuis 1789 voir avant (Louis 14 avait le premier installé l’impot égale entre citoyens).

    Après 100 ans de combat entre la liberté (libéralisme) et l’égalité (le collectivisme, le socialisme) on a assisté a la victoire sans appel de la première (même la chine et la russie sont ultracapitalistes) mais cette guerre sans merci a fait une victime : la fraternité. (qui n’’est pas qu’un concept religieux, mais un concept humaniste). Voila le prix que nous payons. la France n’avait visiblement plus les moyens de chercher a défendre un sublime idéal, ou du moins c’est ce que l’on nous repete depuis des decennies. Fin d’un idéal. Fin d’un magnifique combat bien plus profond et passionnant que tout les tableurs excells du monde et tout les fonds de pensions....et fin aussi d’une tentative de troisième voie qui impliquait évidemment la laïcité (intermédiaire entre athéïsme communiste et croyance ultracapitaliste protestante soit anglosaxonne. et la encore vrai concept humaniste).

    Les américains eux ont depuis longtemps tout privatisé ou presque (la santé, la retraite, l’éducation, la recherche) instituant ainsi une vraie société a deux vitesses. (soit on a les moyens et l’on a accés a la bonne santé, la bonne éducation, la bonne protection etc..) soit on a pas les moyens et ne reste que des ersatz (voir "sicko" de michael Moore). Reste le crédit bien évidemment. Encore faut il pouvoir emprunter ou rembourser. Aide toi le ciel t’aidera dit le système américain. Les pauvres ont accès a un flingue et la bible pour regler eux même les désordres de l’inégalités l’état lui est hors du coup. Voila ou nous allons.

    Autre temps, autre société. Finalement quelques centaines de milliers d’années aprés avoir quitté la savane nous venons de réinventer un système basé sur la prédation et l’ultra indivisualisme, cela valait la peine de faire tout ce chemin. En tout cas cette fois la France des lumières s’éteint sous le poid de la finance et du business ominiprésent.

    Il faudra du temps pour mesurer si il s’agit d’un progres ou d’une régression mais en tout cas ce n’est pas un complot, tout au plus l’éffondrement de la 3eme voie et le sens actuel de l’histoire de l’occident. Hélas.

















  • nouvelledonne2012 8 mai 2007 14:30

    Le PS ? il est ou le PS aujourd’hui ? Quel est son idéologie ? ni social démocrate, ni à la gauche de la gauche. Le PS aujourd’hui est un parti vide de sens, juste une boutique éléctoraliste, une marque, un logo, une posture...plutot une imposture.

    Cela fait 15 ans que ce parti bloque la rénovation de la politique française en étouffant la gauche de la gauche et en bloquant l’essor de la sociale démocratie. Pire il a favorisé la montée du FN (et donc contribuer a fabriquer un sarkozy) en flouant les élécteurs de la gauche de la gauche. Pourquoi un grand nombre d’élécteurs du PC ont ils rejoints le FN de 1983 à 1995 ? si ce n’est parceque le PS n’a jamais tenu ses fausses promesses et répondu à leur attentes ? L’imposture n’a que trop durée.

    A force de vendre du vent, le PS a touché le fond de sa propre réalité. Il doit explosé en deux, c’est vital pour notre pays et pour le camp progressiste.

    Cela permettra de donner de l’air à un grand parti de gauche traditionnelle (d’emmanuelli a Besancenot en gros) et de laisser « ENFIN » la sociale démocratie prendre son envol (des élécteurs de Borloo a ceux de DSK en gros).

    Ces deux axes progressistes passant des alliances éléctorales et s’unissant autours d’un pacte minimum...et constituant indéniablement la majorité des français !


  • nouvelledonne2012 8 mai 2007 14:18

    Comment ne pas avoir remarqué cette affligeante difference de traitement ? Surtout lorque l’on note que le 4eme au 1er tour (JMLP) a eu droit a son allocution en direct et même à une (tentative) de question de la part de PPDA.

    Les 10% de JMLP pesent visiblement plus pour TF1 que les 18.5% de F Bayrou. Si oui..pourquoi ?

    Je n’ai jamais rejoint un parti politique de ma vie, cette fois il est temps de se bouger et de s’investir, je me suis déja pré inscrit au Mouvement démocrate. Il est temps de tout mettre en oeuvre pour retrouver le chemin du pluralisme et de la liberté d’expression politique en France.

    J’en profite pour saluer la formidable campagne de F bayrou (avec un budget de campagne au bas mot inferieur de 15 a 20 fois a celui de l’UMP ses 18.5% apparaissent singulierement comme une performance bien superieur aux 31% de NS au premier tour)







Palmarès



Agoravox.tv