• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

oim

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • oim 12 janvier 2009 22:14

    Bonjour,

    En ce qui concerne les eaux minérales qui ne "sont pas potables" :
    les analyses réalisées se basent sur les critères du décret 2001-1220 du 20 décembre 2001. Un texte équivalent (moins contraignant) existait avant cette date. Le labo qui analyse votre eau se base sur ces limites et références. Et forcément, votre Contrex, Evian ou Vichy explose les valeurs limite en chlorure et sodium. Ces eaux minérales ne sont donc pas potables au sens de la législation, car surtout non distribuables par les réseaux, qui se retrouveraient vite encrassés par les dépots minéraux. Il conviendrait toutefois de préciser que les eaux minérales fortement minéralisées sont à consommer avec modération... rappelons nous que ces eaux sont utilisées également à des fins médicales... (des calculs rénaux peuvent être provoquées par des eaux excissement chargées en calcium).
    Les eaux produites à partir d’eaux souterraines peuvent effectivement contenir des nitrates et des pesticides. Certaines régions sont plus touchées que d’autres... Mais il faut savoir que la grande majorité des eaux souterraines mises en distribution ne sont pas polluées (mis à part dans l’ouest de la france). Les nitrates pose des problèmes pour les nourrissons et les femmes enceintes (voir ce qui a été écrit plus haut). Les pesticides sont plus génants... mais, selon mes dernières lectures, "mois" préoccupants que dans la nourriture que nous ingérons.
    L’eau qui pose plus de soucis pour la production et la distribution est issue des nappes superficielles (ce qui n’est pas la majorité, mais...) : ces nappes (des cours d’eau pour simplifier) recueille nos eaux usées traitées ou non. Dans les 2 cas (traitement ou non traitement des eaux usées), on y retrouve tous nos résidus de traitements médicaux entre autres ( également résidus industriels non traitables ou non traités, chimie de l’agriculture filant quasiment droit au cours d’eau avec mois de filtration du sol que dans le cas des nappes souterraines, etc...)
    Un autre point qui pourrait poser soucis dans les années à venir (ami lecteur, ne te monte la tête avec ça, mais le sujet est à creuser) : l’utilisation de l’aluminium dans le traitement de l’eau. On se pose actuellement la question du lien entre alzheimer et alu (attention, l’aluminium n’est pas systématiquement utilisé en traitement, ce serait plutot l’inox - l’alu est moins cher que l’inox, et est utilisé qqfois pour réaliser des économies).
    Dernier point, le doublage des canalisations : une fausse bonne idée. L’eau alimentaire représente moins de 10 % de notre consommation journalière. Déjà que l’eau stagne plus que de raison dans les réseaux des communes rurales... C’est pour ça qu’il faut chlorer un minimum la flotte... Sinon, ces la coulante pour les non initiés...
    Dernières précisions, perso, je trouve l’eau chloro dégeulasse au gout (oui, je sais la cruche, 24h,blablabla). Je bois de l’eau de source en bouteille, de tems en temps des eaux minérales. Pour mon porte-monnaie, je préférerai boire de l’eau du robinet !







Palmarès