• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Oliv’

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 14 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Oliv’ 3 août 2007 16:07

    Selon les mots du pertinent (et etrangement d’actualite) Pierres Desproges :

    La recherche a besoin d’argent dans deux domaines prioritaires : le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête



  • Oliv’ 20 juillet 2007 16:56

    voila comment je vois la solution au « probleme » des drogues (toutes les drogues) :

    - Liberte : on devrait avoir le droit de faire ce qu’on veut, consommer ce qu’on veut, comme on veut.

    - Responsabilite : mais bien sur tout cela dans le respect des autres ( ne pas conduire dechire, ne pas se faire un rail de coke dans la cours d’une maternelle ...)

    - Information : et evidemment il s’agit de faire circuler toutes les informations objectives sur les drogues, sans jugement moral.

    - Solidarite : connaissant les risques des drogues il faut mettre en place un systeme d’accompagnement pour aider ceux qui, pour une raison ou une autre, n’arrivent plus a gerer leur consommation



  • Oliv’ 27 juin 2007 15:41

    @simplet le jeune : desole pour la confusion, mais DjX est un auteur-compositeur. Sur la play list envoyee a la SACEM il etait note tous les morceaux passes pendant le festival. La moitie des morceaux proteges de cette liste furent ceux de DjX. L’autre moitie se partageant entre d’autres artistes (dont un anglais), et la grande majorite des morceaux n’etant proteges par aucune societe d’auteur.

    La question reste donc valide : si la moitie des morceaux proteges sont ceux de DjX, si on paie 3500 euros a la sacem, il parait logique qu’une somme plus ou moins proche de 1750 euros revienne a DjX, non ? meme en enlevant quelques centaines d’euros pour les frais de fonctionnement les 28 euros qu’il a recu me paraisse extrement faibles...

    Quand au mythe « j’appuie sur un bouton et je cree un morceau de musique electronique » merci d’etudier la question avec un peu plus d’attention. Il y a au moins autant de courants dans la musique electronique que dans le rock. Et chaque courant a sa specificite, sa sonorite, sa technique. Et meme si il y a enormement de productions de plus ou moins bonnes qualites je peux te garantir que le talent ne s’improvise pas. Ceux qui sortent du lot ont pris des risques, ont une touche, ont travaille pour arriver a sortir des morceaux de qualite. Ca ne se joue peut etre pas au niveau du solfege, mais la musique electronique necessite, comme tous les styles, de maitriser son instrument. Et si son instrument est un ordinateur ou un synthe cela n’enleve en rien la difficulte d’apprentissage et de maitrise. Ensuite vient la touche personnelle, l’emotion, l’energie que l’artiste arrive a faire passer. Son de guitare classique ou son electronique triture par des dizaines filtres, le resultat est le meme : il y a une part de subjectivite, quelquechose qui fera que si deux artistes jouent le meme morceau, l’un passera mieux que l’autre, la technique ne fait pas tout. Ca existe dans les musiques « classiques », ca existe aussi dans les musiques electroniques. Pour revenir plus specifiquement a la « prise de risque », je ne sais pas exactement ce que tu veux dire, peut etre est ce l’idee de « l’artiste maudit » ? si c’est le cas je peux te rassurer, moults musiciens en electro galerent, vivent ou seulement survivent pour leur passion.



  • Oliv’ 25 juin 2007 16:11

    La sacem ne finit pas de m’etonner : que devient l’argent qui leur est versee ? Prenons un festival de musique electronique acceuillant majoritairement des artistes non inscrits a la sacem (ou les equivalents etrangers avec qui la sacem a des accords). A la suite du festival la liste des morceaux passes est envoyee a la sacem. Quelque soit le nombre de morceaux proteges la sacem prends un part du chiffre d’affaire. Et donc nous avons un artiste, nommons le DjX, qui apparait souvent dans la liste des morceaux proteges par la sacem. Magnifique pour DjX. Les organisateurs doivent payer 4500 euros a la sacem ( ramene a 3500 apres negociation). A la louche carree la moitie de cet argent correspond aux morceaux de DjX, donc disons 1750 euros. Quelle SURPRISE d’apprendre que ce pauvre DjX « protege » par la SACEM ne recut que 28 (VINGT HUIT) euros... Ou sont donc passes les 1722 euros restants ? Impossible de savoir. « la mojorite de l’argent revient aux artistes » nous dit on... arf arf arf...



  • Oliv’ 14 juin 2007 17:25

    heu... quel est le sens de cet article ? Ca fait donc 8 ans que le SETI compte sur la mutualisation de la puissance des PCs pour trouver un signal intelligent. Bien. Et pour l’instant que dal. C’est dommage. Mais vu le nombre infini d’etoiles, 8 ans ce n’est pas tres long.

    Mais dans cet article il y a une critique sous jacente du SETI. Je ne comprends pas ce qu’il y a a critiquer : le fait qu’ils n’aient encore rien trouve ne merite,d’apres moi, aucun jugement. Le financement pas plus, si les gens veulent filer du temps de CPU c’est cool, si ils veulent filer des tunes c’est genial. Mais personne n’est force a quoi que ce soit. Alors je repete ma question : quel est le sens de cet article ??







Palmarès