• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Olivier 3 mai 2007 10:52

    Nous n’avons pas du voir le même débat.

    Pour ma part, j’ai trouvé Ségolène Royal très inquiétante dans ses propositions « toujours plus d’Etat », « toujours plus d’assistanat ». C’est le conservatisme à reculons : avec elle, la France repart en marche arrière ; non seulement on change rien, mais surtout, on va installer des solutions qui ne marchent pas.

    Une mante religieuse, oui, et qui fait peur !



  • Olivier 5 décembre 2006 22:01

    Bien d’accord, Sarkozy devra nous apporter des preuves très fortes de sa volonté de rupture tranquille.

    Pour cela, il va falloir qu’il passe du temps à nous expliquer comment il a l’intention de s’y prendre !

    Quant à Bayrou, plutôt sympathique, je ne trouve pas visible ni audible. Du moins pour l’instant



  • Olivier 3 décembre 2006 17:01

    Ses messages, sa conviction et sa volonté nous font espérer un changement que beaucoup de gens attendent. Mais comment ne pas s’inquieter lorqu’il parle de « rupture tranquille », afin de ratisser large, du centre à la limite de l’extrême droite ? L’histoire politique nous a montré qu’il est très difficile de passer des idées aux actes, et les beaux discours d’aujourd’hui nous apparaissent comme des intentions qui ne seront jamais transformées. Je partage un certain nombre d’idée de Sarkozy, mais je voudrais qu’il passe beaucoup plus de temps sur le « comment ». Comment compte-t-il s’y prendre pour mettre en oeuvre les idées qu’il défend ? Comment pense-t-il impulser le changement avec les mêmes hommes et les mêmes organisations, là où tous les autres ont échoué ? Comment imagine-t-il une rupture menée avec les mêmes collègues UMP qui depuis 2002 n’ont pas su ou pas pu transformer grand chose ? Son programme a des chances de n’être qu’une grande illusion s’il ne s’exprime pas concrètement sur sa manière d’agir, et sur les hommes avec qui il va travailler.







Palmarès