• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier Laurelli

Olivier Laurelli

Diplômé d’école de commerce, je suis venu au logiciel libre assez tôt (en 1998). Aujourd’hui j’occupe la fonction de Directeur Associé de Toonux, une petite société de services en logiciels libres pour laquelle j’assure le direction technique. Ma vraie passion, c’est les réseaux wifi, plus particulièrement leur (in)sécurité. Aujourd’hui, je mène un combat contre l’HADOPI, aux cotés de la Quadrature du Net mais aussi au quotidien (je suis l’un des "5 gus" qui ose envoyer un email à son député).


Tableau de bord

  • Premier article le 18/03/2009
  • Modérateur depuis le 31/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 5 25
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Olivier Laurelli Olivier Laurelli 30 novembre 2009 01:08

    "si je comprends bien pour vous si on n’est ni technos ou juristes nous n’avons pas le droit de défendre nos libertés ,et surtout on n’a rien à faire sur le net« .

    Ah désolé j’ai cru que tu avais avalé la LCEN et le code pénal pour tenter de me donner des leçons de droit des nouvelles technologies en parlant »d’appel au piratage« ... ou que tu t’étais tapé la doc d’Apache afin de comprendre ce dont tu m’accuse sans savoir de quoi tu parle. Un conseil de toi à moi, avant de défendre tes libertés et de prétendre défendre celle des autres, commence par savoir de quoi tu cause, ça ne fait jamais de mal.

    Tu as raison de prendre les lecteurs d’Agoravox à témoin, ils apprécieront ta constance à être incapable de te documenter et de lire les concepts auxquels tu prétends t’opposer... toujours sans rien proposer d’ailleurs. Je ne vais même pas te demander si tu as lu le bouquin de Philippe Aigrin ou le texte d’HADOPI 2 (pour HADOPI 1 t’es excusé, tu n’étais pas encore dans la bataille)... et pour ça pas besoin de faire partie d’une élite. Ni pour comprendre que »on ne fait pas partie de la Quadrature« , ce n’est pas une association, ni une secte, ni un gang, ni »cercle" ... ça c’est dans ton imagination et c’est juste lié à ton incapacité à comprendre de quoi tu cause.

     Je m’excuse auprés d’agora et des lecteurs d’avoir participer à un règlement de comptes avec vous et d’avoir pollué le débat sur cet article. 

    Attention, ça c’est un début de « syndrôme Ségolène. »



  • Olivier Laurelli Olivier Laurelli 18 mars 2009 19:47

    Alphapolaris, comme vous avez RAISON, il faut dire qu’ils nous tendent le bâton pour se faire battre :
    http://bluetouff.com/2009/03/18/hadopi-muriel-marland-militello-anti-terroristes-wordpress/





  • Olivier Laurelli Olivier Laurelli 18 mars 2009 13:53

    Rafraichissons nous la mémoire :

    «  La caricature affreuse qui consiste à présenter cette haute autorité, composée de magistrats, comme une sorte d’antenne de la Gestapo est particulièrement ridicule » © 2009 Christine/24 Albanel

    « J’ai commencé à communiquer sur Internet avant même la création de Wanadoo, parce que mon frère qui vit aux États-Unis en est l’un des pionniers.(…) Il y a plus de dix ans, j’ai passé quelques bouts de nuits à ses côtés dans certaines caves du 18e arrondissement (…) « L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ? Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ? Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. […] La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. » © 2009 Frédérique Lefèbvre

    «  la Quadrature du Net prétend porter la voix de centaines de milliers d’internautes mais nous savons qu’ils ne sont pas représentatifs (...) Il s’agit juste d’un groupe de pression qui s’est emparé de cette cause de manière illégitime et qui fabrique des adresses IP pour envoyer des mails ! ». © 2009 Christine/24 Albanel

    « ce sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne » © 2009 - Cabinet de Mme Albanel

    « Le nomadisme, c’est vrai qu’il existe. Bon, la grande majorité c’est quand même des adresses IP fixes, vous avez un abonnement et vous avez une immense majorité d’adresses IP fixes. Toutefois actuellement la question des adresses IP dynamique peut être résolue par les prestataires de service spécialisés qui sont chargés de récolter les adresses des pirates, car ça va au fond très vite. Il y a toujours une traçabilité des adresses IP. Le FAI sait toujours l’adresse IP à un moment donné, c’est une question qui peut être résolue. » © 2008 Christine Albanel

    «  Là d’ailleurs, on pourrait suivre la préconisation du CGTI qui a évoqué la mise en place d’un portail blanc, c’est-à-dire au fond la possibilité que les bornes ne permettent l’accès qu’à un nombre déterminé de sites de façon à ce qu’elle ne puisse pas a priori servir à pirater et cette liste pourrait être établie en concertation avec toutes les parties de façon à ce qu’elles puissent permettre de répondre aux besoins de la vie quotidienne, sans qu’elle puisse servir de base de lancement du piratage, en quelque sorte. Voilà. » © 2009 Christine Albanel

    il y aura toujours de la délinquance, on peut toujours être astucieux bien naturellement et développer toute sorte de choses. On peut d’ailleurs développer des contres logiciels pour lutter contre ceux qui vous permettent de dissimuler des adresses IP. Mais ce n’est pas parce qu’on détourne quelque chose qu’il faut pour autant cesser de défendre une cause à laquelle on croit, en l’espèce la défense des droits d’auteur. (…) Et le but n’est pas de parvenir à une éradication absolue du piratage, mais c’est de le faire baisser très sensiblement ». - © Christine Albanel - 2009

    Pointal : Pensez vous que ces gens laissent au mots leur sens ? :)

    Pourquoi la SNCF et RATP ne me prendraient pas en otage quand je ne peux pas me rendre sur mon lieu de travail ou a un rdv... alors que sur internet une manifestation provocant des congestions serait un acte de piratage, un cyber totalitarisme ou je ne sais quoi d’autre ?

    MMM, Frédéric Lefèbvre et Christine Albanel ne seraient ils pas tombés dans le politico-journalistique avant nous à votre avis ? Ces personnes emploient des termes dont elles n’ont aucune idée de la signification ... pire elles diffusent leur conception absurde de ces termes pour influencer le vote d’une loi que tout le monde sait aussi crétine qu’inutile.

    Si le politico journalistique est à la portée de Madame Michu, soit, adaptons nous, et faisons du politico journalistique,l’important c’est que le message passe outre le cadre de l’Internet. Je suis effaré du nombre de gens qui n’ont jamais entendus parler de la loi création et internet ... et le pire c’est qu’iune bonne partie passe sa journée sur le net ans le cadre de son travail ou de ses loisirs.



  • Olivier Laurelli Olivier Laurelli 18 mars 2009 11:37

    Oui Mougeon, MMM est atteinte par le syndrôme de la Lefèbvrite :)

    http://www.ecrans.fr/Combien-faudra-t-il-de-createurs,5988.html



  • Olivier Laurelli Olivier Laurelli 18 mars 2009 10:58

    Christophe_M vous avez raison, il s’agit bien là de caricature, je me revendique moi même comme étant une caricature d’internaute d’ailleurs. Un citoyen du Net ... que l’on traite de voleur, de violeur, de mafieux et d’autres noms d’oiseaux ... nous sommes dans une bataille de communication on ne plus caricaturale, le ministère de la Culture a donné le ton, il va maintenant falloir qu’il l’assume.

    Ce sont 5 gus dans un garage qui ont créé l’Internet.

    Et ces 5 gus n’accepteront jamais :

    - le filtrage des réseaux et les listes blanches de Madame Albanel ;

    - la labellisation des sites web ;

    - de vivre en République Populaire de France

    - la remise en question du principe de neutralité du transporteur ;

    - le report de responsabilité sur l’internaute de la sécurisation de son lan ou son wlan alors que le minitère de la culture lui même n’arrive pas à protéger son propre site de propagande ;

    - et encore moins de se faire traiter de voleur par un gouvernement qui passe des appels d’offre avant même la promulgation d’une loi ;

    Quand il sera en âge, je me vois très mal expliquer à mon fils qu’on claque des centaines de millions d’euros pour lutter contre les gosses de 12 ans qui downloadent du mp3 par le biais de filtres, alors que le filtrage des sites pédophiles n’a jamais été à l’ordre du jour...

    Oui je suis une caricature d’internaute qui a toujours cru en l’autorégulation du net, j’assume ;)







Palmarès