• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Oncle GG

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Oncle GG 27 octobre 2008 15:41

    La chasse aux Hmongs.

     Dès août 1954, après l’armistice de Genève et notre fuite lamentable, nos amis Méos (Hmongs), population minoritaire pro-française qui nous ont aidé à lutter contre les communistes Kinh du Vietminh qui colonisaient leurs territoires ancestraux de Haute région Tonkinoise, furent pourchassés, éliminés sauvagement et leurs survivants du Laos le sont toujours.
     Sachez que des gradés français désobéirent aux commandements qui leur ordonnaient d’abandonner leurs amis maquisards ( comme de Gaulle demanda de le faire plus tard avec les Harkis) et continuèrent, quasiment encore pendant un an, à se battre contre le Vietminh jusqu’à leur éclatement et leur élimination.
    Des Méos survivants gagnèrent le Laos, rameutés et entretenus par les Etatsuniens, ils continuèrent de se battre contre les communistes du Pathet Lao et nord-viêtnamiens jusqu’en 1975. Les USA les lâchent une nouvelle fois. Certains parviendront à fuir en Thaïlande ou ils seront parqués dans des camps, la majorité, des hommes, leurs familles avec enfants et vieux, quelques 300 000 âmes se cacheront dans la jungle montagneuse de Xaysomboun et Bolikhamxai ou ils vont s’accrocher et tenter de survivre, en errance perpetuelle, pourchassés par les patrouilles Vietminh qui opèrent ici comme chez elles.
     Sachez encore qu’en 1975 après le départ précipité des restes de l’armée américaine, l’armée communiste nord vietnamienne a envahi le Laos, purgé l’armée nationale lao des non communistes et installé de force un gouvernement marxiste fantoche arrivé dans ses bagages.
     La chasse aux ennemis est ouverte et le camp de concentration de Ban Na Oua, situé près de Sam Neua sur la piste Hô Chi minh commence à fonctionner. Les troupes viêtnamiennes pourchassent en forêts les "traîtres" hmongs et tuent sans répit tous ceux qui sont faits prisonniers. Ceux qui se rendent ou qui sont refoulés des camps thaïlandais sont rééduqués et disparaissent comme après1950, les prisonniers français et leurs amis autochtones disparurent dans les goulags viêtnamiens.
     Les survivants hmongs de la jungle, en juin 2008, seraient moins de 3000 personnes. Ils furent un temps trompés par de belles promesses gouvernementales de reinsertion, ils ont tenté de se rendre comme en juin 2005 ou 173 femmes et enfants, des Hmongs qui mouraient de faim se sont présentés aux autorités Lao. Arrêtés sans ménagement ils furent conduits sur le mouroir de Ban Na Oua, sans que les instances internationales bien informées protestent le moins du monde.
     Les troupes communistes viêtnamiennes font toujours la loi au Laos satellisé depuis 1975. Les chefs désignés des gouvernements révolutionnaires successifs Lao continuent de payer leur dette de sang au gouvernement de Hanoï qui les protège.
     En écrivant : " La persistance depuis trois décennies d’une guérilla Hmong rend difficiles les relations entre cette minorité et les autorités de Vientiane", les communistes Lao travestissent la réalité, tels les nazis qui qualifièrent de la sorte la révolte des "terroristes" juifs du ghetto Varsovie.
    Cette résistance Hmong n’est qu’une manifestation courageuse de conservation d’un peuple de guerriers à la volonté d’extermination des opposants aux marxistes lao-viêts .

     Je dédie ce commentaire à mes amis "von-kop", les tigres Hmongs, qui inéluctablement vont tous mourir dans l’apathie générale si nous n’intervenons pas

     Oncle GG








Palmarès



Agoravox.tv