Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1619 0
1 mois 0 61 0
5 jours 0 8 0

Derniers commentaires

  • Par Onecinikiou (---.---.---.237) 16 août 21:21

    Oui mais de ne pas en avoir perdus, a contrario de tous les autres partis et dans des proportions importantes, est déjà en soi une victoire et un signe. 


    Je ne dis pas que MLP va remporter la présidentielle, je dis que c’est possible. 

    C’est possible et fonction aussi (surtout je dirai même) de l’aggravation de la crise d’ici 2017. Et pour sûr que la situation va s’aggraver. En cela les politiciens UMPS sont dans la nasse, leurs solutions étant totalement décrédibilisées, et leur bilan cataclysmique.

    Si MLP et le Front ne font pas d’hors et déjà des scores électoraux plus importants, cela ne tient que pour la raison de la relative diabolisation actuelle - diabolisation résiduelle mais belle et bien existente - mais est aussi et surtout à cause de la diabolisation passée qui a laissé des traces et conditionnée incroyablement nos concitoyens.

    A tel point que pour bon nombre encore aujourd’hui voter FN c’est opérer une véritable transgression, politique mais aussi morale, dans la mesure où le Front et ses dirgeants ont été méthodiquement assimilés au « Mal » par les merdias de l’oligarchie depuis une trentaine d’années. Là est un fait incontestable et incontesté.
  • Par Onecinikiou (---.---.---.237) 16 août 17:26

    Non je maintiens que c’est illogique. Votre problème étant que vous extrapolez à partir de vos propres souhaits. Or les français me semble-t-il, s’ils souhaitent effectivement faire exploser le consensus de la fausse alternance UMPS, veulent « testez » le Front national et ses solutions pour la France. Cela passe par mettre le Front national au pouvoir. A tous les pouvoirs.

  • Par Onecinikiou (---.---.---.237) 16 août 13:31
    Lettre ouverte à François Hollande, par Jacques Sapir :

    http://russeurope.hypotheses.org/2629
  • Par Onecinikiou (---.---.---.237) 16 août 13:27

    Le problème, bien qu’étant un partisan pragmatique du nucléaire, est de reconnaitre que l’EPR est dors et déjà un fiasco. Un fiasco industriel et commercial.


    Rappelons qu’entre 1975 et 1990, soit 15 années, la France réussi l’exploit - seule - de mettre en service à peu près l’intégralité du parc éléctro-nucléaire actuel, soit plus d’une vingtaine de centrales comprenant 58 réacteurs !

    Que nous n’arrivions pas, ou alors au prix d’un surcout substenciel et d’une perte de temps significative, de mettre en service un seul EPR, trouve ses raisons dans le fait que l’EPR a été conçu de concert avec l’allemand SIEMENS, qui a imposé ses normes et réglementations. Ce qui considérablement alourdi la facture et la complexité du système, sans gain réel en terme de sécurité. 

    De surcroit SIEMENS et le gouvernement allemand - et c’est tout sauf un hasard - ont abandonné la fillière nucléaire quelques temps après, et ces impositions. De fait ils ont volontairment torpillé ce projet, dans l’optique de barrer l’industrie française, historiquement en pointe en ce domaine. C’est très clair pour quiconque maitrise le sujet.

    Moralité : 

    1/ l’Europe démontre encore une fois l’étendue de sa compromission, de sa pesanteur et de son inefficacité. 

    2/ La France gagnerait à sortir de ce carcan idéologique européiste. Encore faudrait-il qu’elle ne se donne pas Hollande ou n’importe quelle marionette interchangeable UMPS comme « président » pour y parvenir.
  • Par Onecinikiou (---.---.---.237) 16 août 13:07

    « Tout d’abord parce qu’elle n’aura pas la majorité à l’Assemblée Nationale et que par conséquent voter Marine Le Pen revient à entrer en période de cohabitation. »


    La pierre angulaire du raisonnement tient-là : elle n’aura pas la majorité au législatives, qui rappelons-le, se situent après les présidentielles. 

    Le problème c’est que l’auteur n’explique pas, à aucun moment, les raisons politiques et sociologiques qui pousseraient les français à voter majoritairement pour un candidat aux présidentielelles, et lui refuser cette même majorité quelques semaines plus tard aux législatives... ? 

    Rappelons que cette configuration ne s’est jamais produite de toute la Vème République : jamais un président nouvellement élu n’a pu obtenir de majorité gouvernementale dans la foulée. Cela ne vaut pas dire que cela ne puisse pas être le cas à l’avenir, cela veut dire que c’est relativement improbable. 

    En fait cela n’a même pas de sens, car si MLP (ou tout autre candidat) obtiendrait l’assentiment majoritaire des français, ce qui sera certainement le plus dur, aux présidentielles, alors il y a une forte probabilité qu’il en soit de même aux legislatives. C’est d’une logique électorale élémentaire, encore une fois jamais démentie.

    On comprend en réalité que l’argumentation quasi subliminale de l’auteur est la suivante : derrière une argumentation fallacieuse et même une abscence d’argumentation, l’idée est de disqualifier en amont le vote Front national, de le stériliser, pour servir le statut quo UMPS, et pour faire réélire un de ses suppôts dans la perspective de la future présidentielle. 

    Conclusion : l’auteur est un soutien conscient ou inconscient de l’oligarchie euro-libéralo-mondialiste.






Palmarès



Agoravox.tv