• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3034 0
1 mois 0 112 0
5 jours 0 16 0

Derniers commentaires


  • Onecinikiou 22 février 19:32

    D’autre part je me sens le devoir de rappeler une évidence qui échappe manifestement à certaines consciences militantes qui altèrent leur discernement : on vote en premier lieu, et au premier tour, pour un candidat et parti (ou mouvement) du fait des idées, programme et projet pour la France qu’ils véhiculent.


    Le Front National étant le seul parti de toute la classe politique à défendre depuis des décennies certaines idées, et une cohérence qui n’appartient qu’à lui et ses dirigeants sur la souveraineté, sur l’union européenne, sur le protectionnisme, sur les frontières, sur l"immigration, sur la politique étrangère, sur l’islamisation/communautarisation, sur l’insécurité, sur l’enseignement, et ce ensemble et simultanément, pourquoi diable ses opposants aveuglés par leur militantisme d’opposition à ces idées veuillent que l’on vota pour un autre candidat au motif d’une probable diabolisation qui profite aux partis du Système ?

    Sous prétexte que les idées qu’il défend ne plaisent pas à l’oligarchie, et qu’en retour celle-ci organise, planifie une diabolisation méthodique et outrancière depuis des décennies à son encontre afin d’orienter l’opinion publique à son sujet, que cette manipulation permet de maintenir au pouvoir les partis sous son contrôle, les opposants au Front voudraient quoi : qu’il abandonna son projet, ses idées, renia ses convictions voire se dissolve pour leur faire plaisir ?

    Il y a là un défaut de logique formelle qui démasque les promoteurs de cette thèse farfelue : des petits militants fanatisés et rompus à l’antifascisme de carnaval, dont l’auteur de l’article est un parangon.

    Je rajouterai pour bien me faire comprendre auprès des puceaux en politique, que la diabolisation n’est pas un risque, elle est un passage obligé, un brevet de vertu descerné par le Système et ses médias complices qui atteste du bien-fondé de son projet, et de la menace objective qu’un tel projet fait courir aux intérêts de classe dominante. Si ce n’était le cas, cette dernière serait incompréhensible dans ses positionnements et dans ses choix. Qui de sérieux peut le croire ? 

  • Onecinikiou 22 février 19:09

    « Ainsi, donc tous ceux qui votent pour le FN en pensant voter contre le système, assurent la réélection de celui-ci, y compris Macron. »


    ddacoudre doit nous répondre : pour qui compte-t-il voter en cas fort probable de second tour Le Pen contre Macron/Fillon, soit les deux candidats interchangeables de l’oligarchie européiste et mondialiste, dixit le Système ?

    Tant qu’il ne répond pas honnêtement, lui et ses later ego, à cette question essentielle, sa pétition de principe concernant « l’épouvantail » Front National qui servirait à son corps défendant la réélection de ses opposants est une pure et parfaite imposture, une accusation mystificatrice et trompeuse en plus d’être incroyablement hypocrite, puisque les mêmes alors feindraient de déplorer la mascarade à laquelle ils participent joyeusement !

    On attend une réponse cohérente au plus vite !

  • Onecinikiou 22 février 12:56

    @Fifi Brind_acier


    N’oubliez pas de rappeler Fifi à tous vos interlocuteurs que vous voterez dans tous les cas pour adversaire de Marine Le Pen au second tour, histoire de boucler la boucle de l’imposture de votre discours sur la diabolisation du Front National. 

  • Onecinikiou 22 février 12:52

    @Le421


    Le faux dissident ne comprend visiblement pas du haut de sa superbe inconséquence que c’est un brevet de vertu que d’être poursuivi par une justice aux ordres d’un pouvoir socialiste moribond et d’institutions européistes esclaves de tous les lobbys ?

    Le faux dissident à quel âge pour ne pas comprendre que si Mélenchon n’est pas inquiété, ni son groupe au parlement européen ni ses assistants parlementaires - alors qu’il est dans le même situation que le Front National - c’est pour la raison qu’il ne fait peur à personne, qu’il ne menace personne, ni électoralement ni programmatiquement, ni par le fait de ses alliances coupables, lui le soutien de Hollande de 2012 !

    Mélenchon appela à faire barrage au Front National dès 20h15 le sorti du premier tour, quel que soit l’agent stipendié de la ploutocratie mondialiste en face. C’est aussi vrai que 2 et 2 font 4.

    Mélenchon-Sanders même imposture, même social-traitres, mêmes châtiments à terme.

  • Onecinikiou 22 février 12:46

    @Fifi Brind_acier


    Asselineau et ses 0,48%, voiture-balaie du front ripoublicain (de l’oligarchie) au second tour, viendrait donner des leçons électorales au premier parti de France ? Hilarant.






Palmarès