Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2033 0
1 mois 0 47 0
5 jours 0 6 0

Derniers commentaires

  • Onecinikiou (---.---.---.237) 15 février 15:10

    M. Berniolles,


    Vos circonvolutions n’y changeront rien : il ne s’agit pas ici QUE de rhétorique (et effectivement Le Pen était un redouble rhétoricien) comme vous aimez à le dépeindre pour mieux vous défausser, mais plus sûrement de théorie et d’analyse de fond. De corps de doctrine.

    Le Pen, et le courant de pensée auquel il appartient, résolument souverainiste et patriote, et par conséquent à contre-courant de l’idéologie dominante qui a présidé dans ce pays depuis quarante ans, ont eu raison sur l’essentiel. C’est cela que vous omettez de d’écrire et peut-être même de penser. 

    Il a eu raison tant sur les frontières politiques et économiques, que sur l’immigration de masse et ses conséquences, sur la géopolitique et les nécessaires alliances à nouer et variables selon les contextes, qu’au refus récurrent des guerres d’ingérence de l’Empire menées sous faux prétexte humanitaire ou de démocratisation alors qu’elles n’étaient que viol et prédation, sur la question évidemment du fédéralisme et celle connexe de l’union monétaire et de leurs effets mortifères, sur l’école, la justice et la faillite (quand ce n’est pas la trahison) des élites « républicaines » chargées théoriquement de défendre les valeurs et principes chers à ce pays, sur la soumission de nos politiques de plus en plus progressive et non moins prégnante aux intérêts de groupes d’influence et de pression parfaitement identifiés, et dont l’opposition de Le Pen et sont refus de jouer leur jeu - autrement dit de se soumettre - vous vaut de le taxer vous aussi de « provocations », relayer par la même la doxa politico-médiatique et qui est une mystification. 

    Je ne vous félicite pas M. Berniolles. Vous avez un peu plus de courage et d’honnêteté que la moyenne, mais finalement pas plus que cela.
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 15 février 02:04

    Si les cathos s’expriment, Chalot leur dit de rester dans leurs églises.


    En revanche Chalot, qui n’a jamais assez de mot pour dénoncer le communautarisme, a lui, ainsi que la multitude de ses frères (plus de communautarisme là...) qui pullulent dans les arcanes du pouvoir et les institutions, le droit d’avancer masquer, l’omerta les protège...


    Quel est donc le projet de société de nos franc-macs ? Qu’ils osent enfin se découvrir et avancer la tête haute, leur cause mérite d’être débattue !


    S’ils souhaitent demeurer la lumière cachée de la République, ils en deviennent alors l’adversaire résolu en restant dans l’ombre.


    La réalité M. Chalot, c’est que la Franc-maçonnerie est une hiérarchie politique parallèle, occulte et parfaitement illégitime. Tout ce qui concerne l’action et la concertation des hommes politique doit être pubic, connu de tous, et publié. 


    Le caractère public des réseaux de pouvoir de la République est le fondement de la démocratie. Sans ce caractère public, le pouvoir est une conspiration, dont vous vous faites le sectateur zélé. 


    Ce qui ne vous empêche nullement de venir donner des leçons de morale à la terre entière. Ce qui doit certainement s’appeler le comble de l’imposture.

  • Onecinikiou (---.---.---.237) 13 février 01:24

    Pur procès d’intentions. 

  • Onecinikiou (---.---.---.237) 12 février 21:00

    Vouloir sortir de l’euro et de l’Union suppose de savoir QUI, parmi le personnel politique qui prétend accéder au pouvoir, aurait le courage et la clairvoyance de les réaliser.


    Mieux encore : cela suppose de savoir QUI, parmi le personnel politique, a depuis 50 ans, avec une perséverance remarquable, mis en garde contre l’intégration toujours plus poussée des centres de décision vers la technostructure européiste, qui est de facto, atlantiste et mondialiste. 

    Alors qui ?

    Petits rappels :




    Et il en est de l’Union et de la monnaie unique, comme des questions, d’une extrême importance, relatives au processus migratoire voulu, organisé, planifié par toutes les autres composantes politiques de ce pays sans exception :




    M. Berniolles ma question est très simple, et appelle une réponse du même ordre : quand allez vous avoir le courage de donne prime à la compétence et à la lucidité, et dire qui avait vu juste avant tout le monde, et contre tout le monde ?
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 11 février 21:30

    Encore une belle pantalonade : la question n’est pas de savoir s’il l’on est propriétaire ou locataire de son logement, la question est, pour nos citoyens du monde, d’appliquer à leur logement, leur maison, leur foyer, la stricte même logique et vision exactement, désincarnées et hors sol, qu’ils font prévaloir lorsqu’il s’agit du pays dans lequel ils se trouvent, et qu’ils désirent ardemment sans frontières. C’est à dire sans porte. 


    Il ne faut pas tenter d’esquiver, il faut répondre. Allez.

    Isga, et comme vous vivez encore chez vos parents, que penseraient-ils si par lubby (par délire, par frénésie) d’abolir toute esprit de propriété (car c’est bien là ce qui y préside) il vous venait à l’idée demain, en leur absence évidemment, d’ouvrir grand vos portes et vos fenêtres, votre garde-manger et puis bientôt votre lit et le leur par la même occasion, au premier pouilleux venu... ! 

    Poser la question c’est y répondre. Ne doutons pas que l’immonde ordre bourgeois a encore de beaux jours devant lui. 






Palmarès