• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3180 8
1 mois 1 147 8
5 jours 0 12 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Onecinikiou 17 mars 20:17

    @Christian Labrune


    Sur le Front national vous soutenez que ses dirigeants historiques furent des collabos (ou leurs héritiers). 


    Or des 11 membres fondateurs référencés sur Wikipédia qui furent en âge de collaborer ou de résister lors de la deuxième guerre mondiale, 6 furent des résistants incontestables (justes entre les nations, croix de guerre, etc...) - une majorité donc - dont le propre successeur de jean Moulin à la tête du Conseil National de la Résistance, Georges Bidault, dès 1943 ! De même que pour son vice-président pendant 25 ans, Roger Holeindre.


    Quant à Jean-Marie Le Pen, pendant que vos aïeux était sans doute planqués sous leur lit en attente de leur libération, à 16 ans lui demandait à rejoindre le maquis ! Et c’est un communiste qui l’affirme :


    « Couchés devant l’occupant allemand » vous disiez encore... ?! Voyez comme votre argumentation est consternante puisque vous feignez d’ignorer (mais sans doute l’ignoriez vous) qu’à l’origine le Front national fut fondé par un aréopage d’individus disparates, quelque uns venant effectivement de la collaboration (il n’est pas question ici de le nier), mais, et c’est tout aussi incontestable, beaucoup d’autres de la Résistance comme vous pouvez le voir.

    C’était d’ailleurs le sens de la réconciliation et concorde nationales voulues par le Général je vous le rappelle, il n’y a donc pas là de quoi s’esclaffer outre mesure. En définitive la réalité est donc infiniment plus complexe que ce que les gens comme vous, dont je persiste à penser qu’ils sont ignorants sur un certain nombre de sujets par paresse intellectuelle ou par aveuglement idéologique, ne veuillent bien le croire.

    Quant à Darnand vous donnez le bâton pour vous faire battre à coup de pelle : Darnand, ancien de l’Action française effectivement, fut un ancien héros de la première guerre mondiale (déjà contre l’Allemagne je vous le rappelle), maintes fois décoré pour faits de bravoure, engagé volontaire dès la déclaration de guerre lors de la seconde, s’illustre au combat tout au long de la « drôle de guerre » contre l’ennemi nazi au point d’être nommé « premier soldat de France » et de recevoir la légion d’honneur. Ce qui fera dire à Bernanos que « s’il y avait eu plus de Darnand en 40 (et implicitement moins de Thorez, nous allons voir pourquoi) il n’y a aurait pas eu de miliciens en 44 ! »

    Ce qui démontre, s’il le fallait encore pour les hémiplégiques professionnels dans votre genre, que l’on pouvait tout à fait être d’ « extrême-droite » (selon les critère de la bien-pensance) lors de l’entrée en guerre et de manière simultanée défendre farouchement la mère patrie contre l’Allemagne hitlérienne, c’est à dire contre les Nazis. 

    Ce qui devrait permettre de relativiser conséquemment le point de vue des sectaires qui revisitent sans vergogne l’histoire de France et la simplifie outrageusement par leur manichéisme primaire en refusant toute complexité, cela dans le but de servir leurs vues et intérêts idéologiques.

    Pour parachever la démystification en règle de votre incroyable et révoltant révisionnisme historique, soutien de vos indignation sélectives, rappelons que c’est l’exacte Assemblée nationale radical-socialiste issus du Front populaire - moins les communistes, qui avaient été déchu de leurs mandats suite au pacte de non-agression signé entre l’URSS et l’Allemagne nazi - qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain ! Que les collabos étaient principalement issus de la gauche historique, dont au premier titre Laval, chef du gouvernement de Vichy ! Mais l’on pourrait aussi parler de Déat, Doriot, Bousquet, Papon, tous issus des rangs de la gauche socialiste, radicale, anti-fasciste, voire communiste !


    http://www.dailymotion.com/video/xft7u3_la-gauche-fut-la-mere-de-la-collaboration_news


    Que Thorez, alors Premier secrétaire et figure historique du PCF, va s’enfuir pour Moscou après avoir déserté son régiment d’infanterie un mois seulement après la déclaration de guerre et alors que l’armée est en pleine mobilisation, il sera condamné par contumace par un tribunal militaire pour indignité nationale et à 6 ans de prison pour cela, puis déchu de la nationalité française ! Et que dire de Mitterrand, récipiendaire de la francisque n°2202 des mains mêmes du Maréchal honni, et dont il fera fleurir la tombe jusqu’à sa mort ! Votre imposture est donc définitivement dévoilée.


  • Onecinikiou 17 mars 19:09

    @capobianco


    Sur les grandes orientations politiques, socio-économqiues et géopolitiques il y a moins de différences objectives entre les programmes de JLM et celui de MLP, qu’entre eux et respectivement Macron et Fillon, pourtant réputés l’un de gauche et l’autre de droite.

    Dire le contraire c’est mentir, c’est tromper, c’est escroquer l’électorat et ses compatriotes.

    Le contexte actuel commanderait ainsi une alliance de circonstance ou à tout le moins un pacte de non-agression entre JLM et MLP pour faire face à la puissante adversité du Système de domination euro-mondialiste. Cette dernière ne serait pas contre bien au contraire, seul Mélenchon s’y oppose farouchement puisqu’il déclare sur toutes les ondes que le FN est « son ennemi n°1 » ! 

    Et pourquoi ? Là est la question essentielle. Réponse : l’allégeance de Mélenchon à la franc-maçonnerie, ses soumissions transverses, ses compromissions classe petite-bourgeoises, expliquent son comportement. Elle explique qu’il appellera quoi qu’il arrive et quel que puisse être l’adversaire de MLP - fusse-t-il un ancien banquier de chez Rothschild - à lui faire barrage, et donc à voter pour son adversaire.

  • Onecinikiou 17 mars 18:58

    @Elliot


    Sur l’euro vous ne répondez pas ? hormis évidemment vos sempiternels procès d’intention ! 

    Mais question chronologie et antériorité, et donc du point de vue de la vision qui caractérise la noble et grande politique, vous êtes à poils. 

    Le fait incontournable est que votre canassent à viré sa cuti il y’a trois ans grand max, quand le Front National s’opposait avec constance et résolution à toute politique visant à dépouiller le peuple français, le seul souverain, de ses prérogatives en la matière. 

    Pour l’Histoire !

     « Si j’adhère aux avancées du Traité de Maastricht en matière de citoyenneté européenne, bien qu’elles soient insuffisantes à nos yeux, vous devez le savoir, c’est parce que le plus grand nombre d’entre nous y voient un pas vers ce qui compte, vers ce que nous voulons et portons sans nous cacher : la volonté de voir naître la nation européenne et, avec elle, le patriotisme nouveau qu’elle appelle (applaudissements sur les travées socialistes). (...) En tant qu’homme de gauche, je souhaiterais me tourner un instant vers certains de nos amis (l’orateur se tourne vers les travées communistes) pour leur faire entendre que Maastricht est un compromis de gauche (protestations sur les travées communistes, applaudissements sur les travées socialistes). » - Jean-Luc Mélenchon, intervention au Sénat lors du projet de loi constitutionnelle préalable à l’adoption du Traité de Maastricht, 9 Juin 1992.

    La comparaison est fort peu flatteuse avec ce grand homme - cet homme d’Etat - qui avait tout compris bien avant nos tartuffes de gôche, caution intellectuelle de la mascarade, du faux clivage et alternance gauche-droite UMP-PS :

    « Sous le prétexte d’établir une monnaie européenne unique et une unité politique, on veut, sans le dire expressément au peuple, engager de façon irréversible un processus de mise en place d’une Europe fédérale sous l’autorité de la Commission bureaucratique de Bruxelles. (…) Il s’agit là d’une véritable conspiration contre les peuples et les nations d’Europe, et d’abord contre le peuple français et la France. Pour remettre celle-ci et son destin à des banquiers apatrides, on arrache à notre pays des pans entiers de souveraineté, et j’insiste - François Mitterrand l’a avoué lui-même - d’une manière irréversible. » - Jean-Marie Le Pen, discours au Palais-Royal, 1 Mai 1992.

    « Réunis en ce haut-lieu sacré de la patrie, symbole de sa fondation, de son enracinement, et de sa pérennité, nous jurons de défendre les libertés des citoyens, nous jurons de défendre l’intégrité de notre territoire, nous jurons de défendre la souveraineté nationale de notre patrie, et d’exiger, pour ceux qui auront trahi, le jugement et le châtiment de leurs actes. » - Jean-Marie Le Pen, « serment de Reims », 6 Septembre 1992.


  • Onecinikiou 17 mars 11:56

    Robert Hue est un frère maçon voilà tout, ce qui explique fort bien son positionnement qui est moins pro-Macron qu’anti-Marine dans la perspective du front des pourris au second tour. Ceci expliquera aussi fort bien le ralliement de Mélenchon à la même ignoble mascarade, frèrisme oblige. 


  • Onecinikiou 17 mars 11:53

    @Bernard Dugué


    Il faut vous reconnaitre un certain courage M Dugué, et sinon un courage certain, d’oser soutenir la figure paroxystique de la ploutocratie financiaro-bancaire, l’agent servile, le zélateur de l’oligarchie euro-mondialiste, l’obligé, la marionnette caricaturale, le « young leader » du groupe Bilderberg et de l’American-french Foundation, qui promet de jeter à bas ce pays et ses quinze siècles d’histoire, de dilapider son illustre héritage, et de dissoudre son peuple dans la soupe indigeste de l’immigrationnisme à tous crins !

    Puissiez-vous vivre suffisamment longtemps les conséquences de vos funestes choix politiques. Pour ma part je vous prédis - et sinon vous souhaite - un avenir à la Charlie Hebdo. Après tout que les conseilleurs soient les payeurs. 

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Politique


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. La réalité du « pluralisme » des temps de parole




Palmarès