Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2035 0
1 mois 0 43 0
5 jours 0 2 0

Derniers commentaires

  • Onecinikiou (---.---.---.183) 7 février 08:07

    M. Bouhouch : « Pour la liberté et la tolérance »


    Et mon cul sur la commode !
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 6 février 14:49

    Notre blogeur, dans l’immédiateté et trop attaché à pondre un article par jour même si pour raconter n’importe quoi, ne comprend pas qu’il ne représente rien ni personne, et qu’il finit pas faire l’unanimité des sincères patriotes contre lui. 


    Evidemment, du côté des médias dominants, des lobbys communautaires, des cercles de reflexions européistes et mondialistes, des chancellieres atlantistes, ils applaudissent à tout rompre à ses prises de position, ou plus exactement, à son servile ralliement. 

    Affligeant de bêtise. Avec des amis pareils, plus besoin d’ennemis...
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 6 février 14:40

    Notre faux gaulliste témoigne chaque jour un peu plus de son imposture. 


    Notre usurpateur, fer de lance du statu quo UMPS, fait la démonstration de son ralliement au front ripouxblicain, supercherie du Système visant à sidérer les masses incultes et manipulables, pour empécher l’advenue au pouvoir du seul parti capable d’opérer la nécessaire rupture avec la politique menée depuis quarante ans dans ce pays, et dont le bilan est effroyable.

    Que nous promet le faux dissident Herblay, sinon de poursuivre dans la même voie, au motif de la prétendue menace fasciste ? 

    M. Herblay se situe au même niveau de reflexion que les groupuscules antifas, et dans les années soixante, aurait crié au retour de la bête immonde avec ses comparses du parti communiste lors du retour au pouvoir - un coup d’Etat déguisé au demeurant - de l’homme du 18 juin.

    Voir aujourd’hui que notre résistant de la 25ème heures se réfère à la pensée de l’illustre Général, alors qu’il ne pense et n’agit que comme une carpette couchée au pied de ses maitres qui lui dictent sa conduite, qu’il ne s’inscrit que dans le chemin balisé de la pensée unique, soit le contraire de l’esprit de resistance qui animait de Gaulle, est le paroxysme de la névrose politique.

    J’espère que notre blogeur, qui n’a aucun sens de l’histoire, se verra rétribuer comme il se doit par ses maitres, c’est à dire petitement. En attendant, qu’il continue de tapiner docilement pour eux. 

    Mais surtout qu’il ne vienne plus ici se plaindre, toute honte bue, de la politique conduite : il est définitivement disqualifié.
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 5 février 18:16

    Sampiero a passé sa vie à se tromper sur tout, sur la société, le monde, les rapports de force, la nature humaine. 


    Pas étonnant : 

    1/ qu’il déblatère autant de conneries et qu’il sera bien évidemment démenti dans les grandes largeurs dans un futur proche. Mais il n’apprendra pas, l’idéologie l’aveuglant. Il préférera creuver que d’ouvrir les yeux. Trop difficile de se déjuger après des décennies de formatage.

    2/ que ses potes cégétistes, que j’ai bien connu, finissent tous dans l’alcool et la déprime la cinquantaine arrivant, devant l’inanité de leurs concepts (battus en brèche par l’éternel retour du réel), et la pauvreté de leur existence. 
  • Onecinikiou (---.---.---.237) 5 février 18:09

    « Mais à 80%, les Français ne sont ni racistes, ni xénophobes. »


    Non, comme toutes les études disponibles le mettent parfaitement en évidence, ils sont juste les 3/4 à penser qu’il y a trop d’immigrés en France, qu’ils ne se sentent justement plus en France, dépossédés de leur pays, de leur art de vivre, de leur sécurité, de leur liberté. 

    Faites un référendum sur l’immigration : ce serait un raz de marée - même chez les tartuffes de gôche (surtout chez eux, en catimini dans l’isoloir) - pour demander son arrêt immédiat voire même l’inversion des flux. 

    Vous êtes pétries de bonnes intentions, comme tant d’autres grandes âmes hors sol, mais vous n’avez pas de couilles. En politique, c’est rédhibitoire.






Palmarès