• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3414 8
1 mois 0 223 0
5 jours 0 66 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Onecinikiou 30 avril 02:29

    M. Bruno Guigue ne prend jamais la peine de répondre à ses contradicteurs, sans doute les manants ne méritent-ils pas ses faveurs d’immense intellectuel. 


    M. Bruno Guigue, si vous commenciez par définir ce que vous entendez pas le concept d’extrême-droite ? Secondo, si vous mettiez ensuite en évidence en quoi la candidate MLP lui serait réductible ? Tertio : si l’antifascisme du banquier et oligarque Macron est « du vent » comme vous dites, le vôtre n’est pas mal non plus. 

    Donc selon votre raisonnement implicite MLP serait 1/ d’extrême-droite 2/ fasciste ?

    Et si ce n’était pas plutôt vous qui était un fasciste d’extrême-droite ?! Mieux même : un fieffé imposteur !

    Après tout vous affublez vos adversaires de qualificatifs sans les démontrer, sans articuler le moindre début de réflexion ou d’argumentation pour étayer vos assertions - qui soit dit en passant sont exactement celles que relayent incessamment, et aujourd’hui plus que jamais, l’ensemble des médias mainstream à la botte des ploutocrates, vous voilà en bonne compagnie M. le « dissident » - par conséquent ne vous étonnez pas que ces derniers fassent de même à votre égard, et à votre préjudice.

    D’autre part impossible de pointer cette contradiction hilarante : un gauchiste comme vous qui passe son temps à récuser que le Système le qualifie (et qualifie Mélenchon) d’appartenir à l’extrême-gauche, mais qui ne manque pas de réduire ses adversaires à l’anathème et au disqualificatif d’extrême-droite, ce doit être sans doute l’impératif catégorique kantien revisité par le gauchisme adolescent : fais aux autres ce que tu ne veux pas qu’ils te fassent. Cqfd. 

  • Onecinikiou 30 avril 02:05

    @JL


    Vous brassez du vent et vous vous contredisez à chaque sujet. Le plus hilarant dans votre verbiage insipide c’est lorsque vous soutenez que l’importance de la dette serait le motif des précautions doctrinales et des atermoiements de Mélenchon, alors que c’est lui qui n’a cessé de répéter sur toutes les ondes que cette dette est irremboursable et ne sera jamais pour cette raison remboursée ! Quel pitre vous faites décidément. Vous servez bien mal votre gourou. 

    Voyez votre degré de vacuité intellectuelle : vous êtes à quia, sur ce sujet comme sur le précédent auquel vous n’avez nullement répondu à mes nombreuses objections, et ainsi vous montrez que vous êtes dans l’impossibilité de répondre avec une argumentation construite et cohérente. Ne vous reste plus que la défausse intellectuelle et les circonvolutions théâtrale, qui sont de facto la marque de vos nombreuses et déplorables déficiences en une multitude de matières. 

    Outre que comme de nombreux gauchistes vous n’avez pas la moindre notion d’économie - vous ne savez pas ce que c’est qu’un taux de change, une balance des paiements courants, et vous ne comprenez nullement le rôle structurant d’une monnaie et de la politique qui l’accompagne - vous n’avez pas non plus de grande connaissance en philosophie politique. Ce qui ne vous empêche pas de glosez péremptoirement sur des sujets que vous ne maitrisez évidemment pas.

    En définitive vous êtes un con de gauche, incapable de revisiter vos préjugés formolés sur le monde, par ailleurs systématiquement démentis pas les faits. 

    Ah et puis encore, pour enrichir vos connaissances là encore inexistantes en histoire, en qui concerne le néo-pétainisme auquel vous vous référez, sachez que c’est Mitterrand qui reçût la francisque n°2202 des mains même du Maréchal Pétain, dont il fit fleurir la tombe tous les ans pendant des décennies. Outre que c’est aussi Mitterrand qui reçût à plusieurs reprises à Latche son ami personnel Bousquet, qui était ni plus ni moins que le responsable de la police parisienne lors de la rafle du Vel d’Hiv, rien que ça. Que Mélenchon (avec Charrasse) est l’un des dépositaires testamentaires de la Mitterrandie, dont il fut un des très proches et un véritable idôlatre. 

    Ainsi, quand on a le cul merdeux, on ne monte pas aux cocotiers, au risque de se prendre un violent coup de pelle dans les dents. Mon avis est que ce n’est pas le dernier vous concernant. Quoi qu’il en soit que notre petite joute sans importance ne m’empêche de vous souhaiter : bon vote pour le banquier de chez Rothschild !

  • Onecinikiou 29 avril 16:03

    @JL


    Personnellement je ne me sens pas « lepéniste », je suis patriote et souverainiste, anti-européiste et anti-mondialiste, pour la préservation des nations et de l’intégrité des peuples, gage de coexistence pacifique entre ces derniers. Il se trouve que le programme de MLP est le plus proche de ces considérations. Donc je vote pour elle, logique. Mais il n’y a nullement de starification, de peopelisation, d’idolâtrie comme on peut malheureusement le constater dans d’autres mouvements vis à vis d’autres candidats, si vous voyez où je veux en venir.

    Vous abordez à présent des sujets qui sont dérisoires eu égard aux enjeux fondamentaux qui touchent à cette élection, concernant notre avenir, notre pérennité en tant que Nation et Peuple, notre souveraineté, notre liberté en tant que peuple, notre indépendance nationale, notre autonomie de décision. Les problématiques que vous abordez sont des épiphénomènes. Quel est votre intérêt de les mettre en avant... ?

  • Onecinikiou 29 avril 01:50

    @Aimé FAY


    Vous éludez sur le fond de la problématique soulevée par la monnaie commune européenne, problématique éminemment politique qui est structurelle et donc durable, en même temps qu’incontournable. 

    Dans ces conditions peu importe les conséquences de court terme d’une sortie : elles seront toujours préférables à un maintien forcé et contraint (et pourquoi sinon pour des questions purement idéologiques, bien loin d’un principe de réalité qui doit prévaloir en économie) puisqu’en toute hypothèse, quoi qu’il arrive, l’euro explosera tôt ou tard. Et le plus tôt sera le mieux. 

    D’autre part vous postulez que l’euro survivrait à une sortie unilatérale de la France, mais c’est une illusion : il est bien évident que l’euro imposant encore plus de contrainte socio-économique aux pays constituant le sud de l’Europe (Espagne, Italie, Portugal, Grèce entre autre), si la France venait à décider d’en sortir, il ne faudrait pas plusieurs semaines avant que tous ceux-là décident de faire de même. 

    Ce faisant la difficulté que vous soulevez se dissout très largement, puisque si le coût de nos importations avec l’Allemagne augmentait effectivement du fait d’une dépréciation du nouveau F par rapport à la monnaie allemande (ancien € ou nouveau Mark), ce coût diminuerait avec les pays précités puisque leur monnaie nouvellement recrée se déprécierait un peu plus que la nôtre, égalisant par conséquent les inconvénients transitoires d’une sortie de l’eurozone. 

    Sans compter que les gains sur le long terme deviennent incontestables et bien supérieurs, dans la mesure où nos productions locales deviennent immédiatement compétitives vis à vis de notre premier partenaire commercial, qui est aussi celui avec lequel nous partageons le plus gros déficit de notre solde commercial : l’Allemagne. Tout est question de rééquilibrage encore une fois. 

    Il suffit pour se convaincre de la bénéficié d’une sortie, de constater que tous les indicateurs macro-économiques étaient meilleurs du temps où la France jouissait de sa souveraineté politique, monétaire, et économique. 

    Quant à nos importations libellés en $, je suis désolé, mais la dépréciation de l’€ de plus de 25% vis à vis du $ ces derniers années n’a pas eu plus d’effets dramatiques sur nos comptes publics que les années immédiatement précédentes. Donc vous soulevez un faux problème. 

  • Onecinikiou 28 avril 20:50

    @JL


    Holala, qu’est-ce que cette pantalonnade JL... ? Pourquoi ne répondez-vous pas sur le fonds des arguments soulevés ? Ma démonstration était limpide. Vous détournez sur d’autres considérations (la secte UPR) pour vous défaussez et vous évitez de répondre. 

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Politique


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. La réalité du « pluralisme » des temps de parole




Palmarès