• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ormouzd

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ormouzd 1er décembre 2008 15:49

    	 	 	 	

    Et encore un qui veut des chiffres.

    Les chiffres seul ne sont rien sans la déduction.

    Je vais faire un parallèle avec l’agriculture.

    J’ai plusieurs bon amis qui travaillent dans l’agriculture biologique. Et l’un d’entre eux m’a dit : "Tu as beau avoir la meilleur graine au monde si ta terre est malade la plante qui résultera de celle-ci sera malade aussi"

    Dans ces conditions tout l’art du maraicher, est de soigner la terre pour pouvoir donner à la graine les conditions optimales pour croître. Le maraicher ne peut directement intervenir sur la plante.

    Et un des paramètres que mon ami doit prendre en compte pour traiter la terre, c’est comprendre les mécanismes du vivant et accepter l’importance des microbes et virus qui sont là pour la fertiliser.

    Si il travaille mal, ces microbes et virus créeront un déséquilibre qui aura un influence sur les différentes maladies de la plante.

    Il en va de même pour l’être humain.

    Plusieurs civilisations ont mis en évidence le lien de cause à effet entre hygiène de vie et maladies et combien les microbes et virus font parties intégrantes de cette symbiose du vivant.

    Alors on peut te donner tout les chiffres que tu veux il ne te serviront à rien si tu les sorts tu contexte du monde du vivant.

    L’observation des lois du vivant est la seule manière de comprendre toute la complexité de la vie.

    Je terminerai pour illustrer mes propos par un phrase extraordinaire de Goethe :

    "Il nous faut sortir une fois pour toutes les phénomènes des sombres chambres de torture de
    l’empirisme, du mécanisme et du dogmatisme et les conduire devant le jury du bon sens humain. Les théories marquent d’habitude la précipitation d’un entendement impatient, qui voudrait bien être libéré des phénomènes, et qui, pour ce faire, met à leur place des images, des concepts, et même souvent que des mots.

    Inversement, et réciproquement, ce n’est donc que par l’expérience que l’entendement peut se libérer de ses préjugés pour redevenir le bon sens humain. La méthode doit donc accomplir un double travail critique : critique, par le bon sens humain, du témoignage des sens, qui n’est jamais pur en raison de nos préjugés, et, conséquemment, critique de la prévention et de la précipitation de l’entendement par la réflexion, qui le confronte aux données de l’intuition."



    Conclusion : tes chiffres ne prouveront rien du tout. Il ne sont qu’un outil qui permettent au jugement humain d’appréhender le phénomène en soi.

    Lis Goethe et Liné et tu comprendras !!!

    Bien à toi !!







Palmarès