• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ouri Wesoly

Journaliste, écrivain, "précieux collaborateur" (au sens de "Nous remercions O.W. pour sa précieuse collaboration" -"Nègre" littéraire, quoi. ) Sujets d’intérêt vitaux : les faits de société, le Moyen Orient, la littérature. 

Tableau de bord

  • Premier article le 22/11/2005
  • Modérateur depuis le 15/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 2 65
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Ouri Wesoly 18 décembre 2006 10:38

    Bonjour et merci à tous ceux qui ont lu (ou parcouru) ce texte et davantage encore à ceux qui y ont répondu. La très grande majorité de ces réponses m’ont semblé intéressantes et enrichissantes, même si je ne suis pas nécessairement d’accord avec tout ce qui s’est écrit.

    Juste une précision : je suis bruxellois francophone et je n’ai ni mépris ni rancoeur envers les Flamands (à la notable exception de leur extrême droite que j’excècre autant que toutes les autres). La position dominante qu’ils occupent en Belgique est, à mes yeux, aussi logique que méritée.

    Ceci étant, une minorité d’entre eux, avec en tête nombre de leurs dirigeants politiques me semble ne pas avoir encore dépassé l’esprit de revanche, bien légitime, qu’ils ont éprouvé suite à l’arrogance des Francophones depuis la création du pays. Ce reste de complexe d’infériorité les amène à diverses brimades, aussi enfantines qu’inutile notamment dans les communes dites « à facilité » (pour les lecteurs français : ce sont des communes situées autour de Bruxelles qui font partie de la Flandre mais où les Francophones sont majoritaires). Pour en finir avec ces idioties linguistiques, je prônerais volontiers cette solution de bon sens qui consisterait à ce que chacun en Belgique comprenne la langue de l’autre quitte à ne parler que la sienne. Un compromis bien belge, comme nous les aimons...

    Amicalement,

    Ouri Wesoly



  • Ouri Wesoly 23 novembre 2005 15:15

    L’essentiel à mes yeux est savoir ce qu’on fait. Il me semble que, bien souvent, les téléspectateurs ne sont pas conscients des relations qu’ils entretienneent avec la télévision en général et les chaînes -surtout privées- en particulier : parce qu’ils ont acheté l’appareil et contrôlent la télé-commande, ils croient être aux commandes alors qu’ils sont les cibles de puissantes machines commerciales qu’ils enrichissent rien qu’en étant présents.

    Parce que ces chaînes font tout pour le séduire, le spectateur s’en croit aimé alors qu’il ne s’agit que de l’inciter à consommer. Une fois compris qu’il se trouve fondamentalement dans un rapport assez semblable à celui d’un client avec une prostituée, chacun est, en toute lucidité, libre de ses choix.

    Ouri Wesoly







Palmarès