Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Raymond SAMUEL

Raymond SAMUEL

Education :
Je suis attérré par l'importance des mensonges qui ont été répandus depuis cinquante ans, généralement par de soi-disant spécialistes de l'enfance qui servaient en réalité des idéologies (féminisme radical) ou des lobbyes (professionnels), et trahissaient les enfants. Jai écrit un essai : "D'ABORD NE PAS NUIRE", pour aider les parents à se débarrasser de ces idées reçues.
L'apparente impossibilité d'arrêter la machine économico/financière (et donc la surconsommation) m'angoisse par ailleurs énormément parce que, en conséquence, nous avons à faire un choix cruel entre la survie de la planète et celle des homo sapiens, et ça me gêne...
Il y a aussi l'abus de pouvoir que je n'aime pas du tout.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/01/2010
  • Modérateur depuis le 17/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 628 237
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 31 mai 14:11
    Raymond SAMUEL

    Docteur NO, vous êtes un peu brutal, mais comment combattre autrement un mammouth construit de façon aussi contraire à la nature des enfants ?
    Pour ne pas être injustes il faut dire que le personnel (pourtant formaté à l’école DE LA REPUBLIQUE) fait souvent son possible pour éviter un peu de souffrance aux enfants (sauf ceux qui en rajoutent).
    Il n’y a pour le moment qu’une solution : les parents, qui ont mission de protéger leurs enfants, ce qu’ils oublient parfois, notamment dans le cas de l’école (et dans les séparations) disposent de la solution d’instruire leurs enfants hors école, à condition de leur offrir le milieu sécurisant qu’ils ne trouveront jamais ailleurs, c’est à dire qu’il faut recréer, pour eux mais aussi pour vous un milieu sain et normal (pas le métro-boulot-dodo).
    Et beaucoup d’autres choses encore...

  • Par Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 31 mai 10:42
    Raymond SAMUEL

    Ce qui est en cours de réalisation : la mondialisation, c’est le combat de chaque bloc : (Europe, Etats-unis, BRIC, Chine, autres pays émergents, compris transfuges ou remodelages) les uns contre les autres.
    C’est à ce carnage que nous sommes conviés. J’ai l’impression que les E.U. annexent l’Europe pour être le groupe qui mangera tous les autres. Ce n’est pas gagné pour eux, mais surtout pour ceux qui ne contribuent pas au pouvoir économique. Malheur aux plus faibles, les malades, les handicapés, les vieux, les enfants surtout.

  • Par Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 31 mai 09:56
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,
    Très intéressant tout ça !
    C’est presque un condensé social. Où on voit la verrue , que dis-je, le chancre mou qu’est l’école, le formatage des enseignants, la désertification/déliquescence de la vie privée, le morcellement du fameux « vivre ensemble » (fameux ce vivre ensemble alors que l’éducation et la nouvelle culture nous rend impossible la vie en couple et en famille (et aculture nos enfants dans cette culture de la violence, de la guerre contre le masculin, de l’individualisme, de l’égoïsme, de l’égocentrisme, du formatage...).
    Quels enfants laissons-nous à la Terre ? Nous pouvons en avoir une bonne idée dans les propos à lire ci-dessus (et ailleurs) écrits par ces enciens enfants de notre époque. Sauf un qui semble révéler un milieu social hors école d’une certaine qualité où les enfants, à défaut d’une attention familiale suffisante (impossible dans notre société surconsommatrice) disposent de services municipaux d’une certaine qualité, et peut-être d’une micro-civilisation ?
    J’espère être bientôt libéré de ce spectacle. Heureusement, j’ai l’âge requis.

  • Par Raymond SAMUEL (---.---.---.171) 26 avril 22:27
    Raymond SAMUEL

    Aux commentateurs et à ceux qui n’ont pas commenté :

    Merci. Vos réactions (et absences de réactions) seront analysées.

    A Démosthène et Mondragon :

    Les « crétins décérébrés par manque de culture » et « quel rapport ». C’est faux. Savez-vous que parmi les dignitaires nazis qui ont décidé la « solution finale » huit étaient Docteurs, et dans un pays de grande culture.

    En réalité il s’agit presque toujours d’ancien enfants humiliés, méprisés, aux capacités d’empathie détruites dans la petite enfance et qui ont « la haine », le besoin irrépressible et inconscient de se venger (sur plus faibles qu’eux évidemment), qu’ils soient parents, décérébrés ou dictateurs. Le religieux peut être déclencheur, mais aussi le fait d’avoir un enfant à sa disposition.

    A Marmor :
    Bravo ! Malheureusement ça ne règle pas le problème.

    Il n’y aura plus de barbares de toutes espèces quand tous les adultes auront eu une enfance heureuse. Des enfants heureux ne deviennent pas des parents bourreaux, des Fofana ou des hitler.

    ET ce sont les adultes d’aujourd’hui qui sont responsables de la santé mentale des adultes de demain.

  • Par Raymond SAMUEL (---.---.---.171) 18 avril 10:13
    Raymond SAMUEL

    Il me semble qu’il faudrait arrêter de juger de la situation de l’Europe en terme d’argent.
    Parce que même si les fortunes des riches étaient réparties entre tous, la société resterait malade et irait à sa perte.
    Je pense qu’il faut raisonner en « matière », hors la pollution de la pensée engendrée par la finance.



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. A l’école du Gang des barbares
  2. Cachez ces enfants que je ne saurais voir




Palmarès