Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Raymond SAMUEL

Raymond SAMUEL

Education :
Je suis attérré par l'importance des mensonges qui ont été répandus depuis cinquante ans, généralement par de soi-disant spécialistes de l'enfance qui servaient en réalité des idéologies (féminisme radical) ou des lobbyes (professionnels), et trahissaient les enfants. Jai écrit un essai : "D'ABORD NE PAS NUIRE", pour aider les parents à se débarrasser de ces idées reçues.
L'apparente impossibilité d'arrêter la machine économico/financière (et donc la surconsommation) m'angoisse par ailleurs énormément parce que, en conséquence, nous avons à faire un choix cruel entre la survie de la planète et celle des homo sapiens, et ça me gêne...
Il y a aussi l'abus de pouvoir que je n'aime pas du tout.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/01/2010
  • Modérateur depuis le 17/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 631 247
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.160) 9 octobre 2014 11:24
    Raymond SAMUEL

    TREVIZE,
    Vous voulez revoir la croisade des enfants, développer la pédophilie, le travail gratuit des enfants, leur esclavage ?
    Lisez l’étude 2014 sur la consultation des enfants et ados : ceux qui souffrent le plus sont ceux qui n’ont pas une famille normale (oui, je dis « normale »), en premier lieu ceux qui vivent dans une famille monoparentale. Et leur souffrance enfle au fur et à mesure où la famille se dégrade. Facile de le comprendre : presque la moitié des couples se séparent dont la grande majorité avac des enfants, ce qui fait que bientôt la moitié des enfants seront orphelins de l’un de leurs parents (le père le plus souvent). C’est un désastre absolu parce que, comme vous le savez j’espère, les enfants deviennent des adultes, et, d’après une étude europếenne 75 % des européens souffrent aussi (de légèrement jusqu’à très gravement) de pathologies mentales/affectives. Le parentage que vous préconisez est le responsable (nous ne vivons pas dans une société tribale où le travail n’existe pas, où tout le monde est avec tout le monde, nous sommes dans une société issue de l’industrialisation où il n’y a pas de place pour les enfants (qui sont parqués en divers lieux fermés).

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 8 juin 2014 09:57
    Raymond SAMUEL

    Claude-Michel,
    « Avez-vous remarqué le changement des mentalités avec mai 68 ? »

    - Ma fois non. Je vois plutôt une conséquence (et une continuité) :
    Mais il faut comprendre « il est interdit d’interdire » comme "il est interdit de S’interdire, qui est plus proche de l’esprit 68.

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 8 juin 2014 09:35
    Raymond SAMUEL

    Claude-Michel,

    OUI, bien entendu, il faut éduquer les parents, mais quand ils sont enfants.
    S’il était possible d’élever une génération entière d’enfants heureux pendant toute leur enfance, il n’y aurait plus de maltraitance quand ces enfants seraient devenus parents.
    C’est particulièrement pendant leur petite enfance (de la conception jusqu’à six/sept ans) que le psychisme et l’affectivité des adultes sont déterminés. Parents abîmés psychiquement, laissés volontairement dans l’ignorance des besoins d’un enfant et gravement désinformés par le féminisme (la mise en collectivité très précoce pour socialiser etc..) ne peuvent élever que des enfants pareils à eux. 

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 8 juin 2014 06:29
    Raymond SAMUEL

    Isga,

    Merci.
    Non, le gode ne fait pas encore parti des fournitures scolaires...

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.126) 4 juin 2014 18:10
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,
    Quel désastre !
    Les adultes n’ont pas l’intention ni la possibilité de modifier leur façon de vivre pour l’adapter aux besoins des enfants. Dans leur immense majorité ils présentent une forme d’autisme.
    Pauvres enfants ! Et quels adultes laissons-nous à la terre depuis quelques décennies ?







Palmarès