Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Raymond SAMUEL

Raymond SAMUEL

Education :
Je suis attérré par l'importance des mensonges qui ont été répandus depuis cinquante ans, généralement par de soi-disant spécialistes de l'enfance qui servaient en réalité des idéologies (féminisme radical) ou des lobbyes (professionnels), et trahissaient les enfants. Jai écrit un essai : "D'ABORD NE PAS NUIRE", pour aider les parents à se débarrasser de ces idées reçues.
L'apparente impossibilité d'arrêter la machine économico/financière (et donc la surconsommation) m'angoisse par ailleurs énormément parce que, en conséquence, nous avons à faire un choix cruel entre la survie de la planète et celle des homo sapiens, et ça me gêne...
Il y a aussi l'abus de pouvoir que je n'aime pas du tout.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/01/2010
  • Modérateur depuis le 17/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 668 382
1 mois 1 6 8
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 8 7 1
1 mois 2 1 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.181) 19 mars 21:01
    Raymond SAMUEL

    L’auteur,
    Vous êtes un kamikaze ou koi ?
    1°) on applaudit le féminisme, quel qu’il soit et dise. Vous ne le savez pas encore ?
    2°) La vie privée s’appelle « torcher les mômes »,
    3°) le travail professionnel s’appelle « Vie sociale » et « Liberation de la femme »,
    4° on doit dire que les enfants ne sont socialisés que si ils vont à la crèche dès la naissance, avant si possible.

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.181) 19 mars 20:38
    Raymond SAMUEL

    Merci aux commentateurs qui ont animé ce billet. Ils sont d’autant plus méritoires qu’ils sont peu nombreux.
    PEMILE : ! « sur la base des travaux de quels spécialistes proposez-vous des solutions ? » Je ne vais pas les citer tous ici. Vous avez très justement cité Catherine GUEGUEN .

    Comme élément de solution, je propose de réunir des scientifiques, des professionnels, des parents, des communicants INDEPENDANTS pour que la vérité soit dite, en lieu et place des mensonges, jusqu’à ce que chacun sache quels sont les besoins des enfants. C’est la première étape. Par exemple, s’attaquer à cette idée commode qu’il n’y a pas de vérité et que chacun fait comme il veut. Il y a un immense travail pédagogique à faire au plan national. Même si la tâche est rude, il faut faire ce travail.

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.181) 17 mars 16:25
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,
    Il y a là encore une occasion de rappeler ces paroles de BOSSUET : « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets alors qu’ils en chérissent les causes ».
    Même si dieu n’y est pour rien, la parole de BOSSUET garde toute sa valeur : Cet enfants qui ne reconnaît pas l’autorité n’est pas le seul dans sa classe, même si la plupart se taisent et se manifestent autrement., par la non motivation, le non travail, la dépression, le harcèlement etc. ces autres enfants en mal-être ne sont pas tous grossiers avec les profs, et autres adultes représentatifs de leurs souffrances, mais est-ce satisfaisant ?
    Non, le problème reste entier.
    Il faut remonter aux causes. Cet enfant (et les autres) est né normal, sans haine. Qui est responsable de sa dérive, de sa souffrance, de sa vie assurément gâchée, sans compter sa dangerosité pour les autres ? Il fait évidemment partie des 43 % des ados entre 15 et 18 ans qui se déclarent en souffrance psychique. Il va peut-être faire partie des 11% qui se suicident.
    La solution n’est pas de renforcer le couvercle de cette cocotte minute mais de reconnaître d’abord qu’il y a cocotte minute et ensuite de s’atteler à traiter le problème.
    Et le problème ce n’est pas Mohamed comme un quidam l’a dit ci-dessus, parce que les parents d’origine nord-africaine sont souvent plus proches de leurs enfants que les souchiens imprégnés de culture à la TOURAINE, pour ne citer que cet exemple désastreux.

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.165) 7 février 19:32
    Raymond SAMUEL

    Le chien qui danse,
    Croyez-vous que les anomalies mentales, fragilités et handicaps se produisent sans raison ?
    J’ai tendance à penser que ce qui est normal pour un être humain c’est une bonne santé, notamment mentale/psychoaffective. Je trouve anormal le nombre de personnes en souffrance (43 % des ados de 15 à 18 ans se déclarent ’en souffrance psychologique, 32 % ont pensé au suicide d’après consultation Unicef France en 2014), je crois que nous devrions en savoir davantage sur nos usages reproductifs et éducatifs jusqu’à l’âge adulte, y compris en ce qui concerne la conception parce que je sais, pour l’avoir vu de mes yeux et lu, que la filiation est un élément important.

  • Raymond SAMUEL (---.---.---.165) 7 février 12:16
    Raymond SAMUEL

    Bonjour,
    Il me semble qu’une discussion publique sur la PMA et la GPA a peu de chances, en l’état actuel de nos connaissances, d’aboutir à des résultats constructifs.
    Les positions sont prises, en effet, de façon idéologique et non d’un point de vue de la connaissance des incidences induites.
    Commençons par rassembler ce qui est su du devenir des enfants conçus et élevés de différentes manière. Ensuite il faut augmenter nos connaissances sur ce sujet de la procréation (il faut sortir de la préhistoire où nous sommes encore).
    Il est indéniable que nous fabriquons beaucoup de psychopathes. Il faut savoir comment nous réalisons cet exploit, savoir si la PMA, et d’autre part ma GPA sont neutres à ce point de vue ou non.







Palmarès



Agoravox.tv