• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pam G

Je suis juriste depuis 5 ans, mais comme stagiaire pour ma mère dans son cabinet de courtage en assurances, puisque je viens de finir mes études de droit. J’étais étudiante à Paris 1. Je me suis spécialisée en droit public.. J’ai 27 ans. Dans le cadre de mon stage, j’ai eu l’occasion de constater de nombreuses erreurs judiciaires.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 5 26
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • Pam G 3 mars 2009 22:39

    Voilà comment réagissent les avocats ! Ils se lavent de tout, on ne peut rien leur dire ! On n’a pas le droit de parler, il ne faut surtout pas dénoncer leurs turpitudes, sinon on se fait mal voir et on se fait traiter d’incompétent ! Voilà où on en est  !
    Je sais bien que tous les avocats ne sont pas de mauvais avocats, mais aujourd’hui, il y a trop de problèmes à ce niveau là. Les avocats sont au dessus des lois. Les assureurs aussi se sentaient au dessus des lois, particulièrement dans l’assurance épargne. Après de nombreuses catastrophes et de nombreuses dénonciations, les choses ont changé !
    Je suis moi-même le premier à dénoncer les mauvais contrats ou les mauvaises pratiques des assureurs. J’ai d’ailleurs aidé beaucoup de gens, contre les compagnies d’assurances. Je ne suis pas comme vous, je ne ferme pas les yeux !Lorsque les gens font correctement leur travail, je suis le premier a le reconnaître. 
    Peut-être que si j’étais à votre place, je ferais la même chose, je défenderais ma corporation, envers et contre tous. Peut-être êtes vous un très bon avocat, mais tous les avocats ne sont pas comme vous. 


  • Pam G 2 mars 2009 12:39

    D’abord, une chose l’appel peuet se faire avec ou sans avocat, ( concernant les changement d’avocat et d’avoué, je connais, merci) dans ce cas, seul l’avoué commande et pilote le dossier. Je ne fais part que de ce que je vois mais vraisemblablement vous ne connaissez pas les pratiques de certains de vos confrères dans des petits tribunaux. J’ai plus de 5 ans de pratique dans les cabinets. Je sais de quoi je parle. J’ai toutes les preuves de ce que j’écris. Malheureusement !!!!!
    Je peux même vous donner les noms et vous expliquer exactement, en détails, tout ce que je vois. Je n’invente rien. Je voudrais bien avoir autant d’imagination que vous me prêter. 


  • Pam G 28 février 2009 21:30

    Merci pour vos messages. Pour que ce genre de situation immorale cesse, il faut absolument les dénoncer, cela ne peut plus durer.
    Si votre avocat retient vos indemnités, si l’avocat ne fait pas de factures, comme il se doit, vous devez porter plainte contre lui soit à la police, soit en écrivant une lettre au Procureur de la République. 
    Il ne faut pas avoir d’agir.
    Si vous contestez simplement sa facture, votre situation sera reconsidérée par l’ordre des avocats, ordre régi par les avocats...


  • Pam G 28 février 2009 00:26

    Mon sujet n’était pas la supression ou non des avoués.
     Mais le problème du manque de transparence et de clarté dans le travail des professionels du droit, comme les avoués et les avocats. A ce jour, lles avoués existent encore, sinon je n’en parlerai pas.

     Je voudrais que le gouvernement ou le législateur mette en place un vrai moyen d’information juridique simple et obligatoirement, remis à toute personne désirant faire une action ou subissant une action afin de pouvoir vérifier si les avocats et avoués font correctement leur travail. Et surtout être éclairé sur ce qu’ils vont exactement faire, sur les démarches qu’ils doivent effectuer en détails. Le profane n’est pas un être stupide. Ma demande n’est pas de faire de tous les gens des juristes, mais juste qu’ils comprennent le fonctionnement des règles basiques et essentielles pour la bonne marche de leur procédure. 
    Pourquoi avoir peur d’un peu de transparence ? 
     
    Les avoués ne sont pas exempts de toute turpitude, bien au contraire. Sinon pourquoi les supprimer ? Je suis d’ailleurs entrain de suivre une affaire en appel, et l’avoué n’a pas cru bon demander un report pour justement faire respecter le principe du contradictoire, lorsque la partie adverse a signifié à "ma partie" 5 nouvelles pièces et de nouvelles écritures mensongères. Or il y avait vraiment une obligation de répondre, mais au lieu de cela l’avoué a laissé faire la partie adverse, en disant que la Cour de Cassation règlerait le problème de la violation du principe du contradictoire !!!! Mais en attendant, il n’a rien fait. De plus, il a oublié consciemment de verser la moitié des pièces très importantes du dossier. Il a fait un faux bordereau ; il n’a pas numéroté les pièces...
    Voilà pourquoi je m’inquiète des ces pratiques douteuses.
     
    Je lis également dans vos commentaires une personne qui doit payer 10 000 euros de frais d’avocats alors qu’elle ne reçoit que 15 000 euros de dédommagement. 
    Dites-moi où est la moralité de ces professionels ? Ont-ils encore une conscience ?
     J’ai fait du droit, parce que je croyais pouvoir rééllement aider les personnes et non pas pour gagner de l’argent sur le malheur des gens. 
     


  • Pam G 27 février 2009 19:14

    Je vous remercie de votre commentaire. J’aimerais en effet écrire un livre qui puisse informer un peu plus les gens. Un livre ne remplacera bien sûr jamais les conseils d’un très bon professionel ( ils se font de plus en plus rares malheureusement), mais cela peut être très utile de savoir les bases.
    En effet, comme dit l’adage "nul n’est censé ignoré la loi". Les autres professions se montrent de plus en plus tranparentes, et très réglementées, pourquoi ne pourrait-on pas faire la même chose dans le domaine juridique et procédural ? 
    Si les professionels du droit se sentaient un peu plus surveillés, ils travailleraient avec moins de légèreté, et beaucoup d’erreurs judiciaires seraient évitées.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Justice






Palmarès