Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

paoum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 449 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • paoum (---.---.---.14) 8 octobre 2014 02:37

    excusez-moi,...j’essaie de vous expliquer que défendre la marchandisation du ventre des femmes pauvres est d’une indécence inhumaine et vous me parlez de monstres assoiffés d’argent !
    cela confirme bien ce que j’ai dit plus haut sur la valeur que votre raisonnement donne à l’humanité, justement smiley.
    que vous le vouliez ou non, la liberté n’est absolument pas liée à une absence de règles, de morale ou de loi, il reste nécessaire que tout le monde aille dans un chemin commun acceptable par tous, appelez-le comme vous voulez, droit ou non.
    trouvez des femmes qui enfanterons gratuitement pour d’autres, grand bien leur fasse !
    vous n’en trouverez que de très rares, soyez-en sûr !
    si vous ne me parlez que de ces femmes-là, pourquoi pas ?
    cependant, comme dit sur ce fil, tout ça se passera « au black » ; croyez bien que je le déplore mais ne mélangeons pas tout.
    en l’occurrence, je ne pense pas que l’homme ressemble à un monstre (il ne ressemble pas à un petit poussin non plus), mais je m’efforce de tenir compte des énormes pressions quotidiennes
    de survie stressée que subit l’écrasante majorité de l’humanité : travail, chômage, pognon comme unique solution en tout cas...
    pour le coup, il s’agit bien là de l’oeuvre de véritables monstres corrompus qui tordent les lois pour s’enrichir en maintenant la tête de tous les autres sous l’eau, d’accord,mais ça c’est pas bon pour l’humanité, ça.
    ceux qui ne font que survivre ne peuvent qu’adhérer à tout ce qui leur rapportera du pognon, à leur corps défendant s’il le faut.
    je pense qu’encourager cela pour des motifs égoïstes est inhumain, que dans un monde un peu plus à l’endroit tout le monde serait censé avoir les moyens de vivre décemment, on peut rêver mais dans ce monde-là...eh bien ça marche pas votre histoire...vous ne trouverez personne ou presque pour votre gpa.
    pour finir sur vos trucs de loi, une interdiction en soi ne signifie pas grand-chose, tout son sens est donné par ce qu’elle interdit, n’est-ce pas ?
    je maintiens que comparer l’interdiction d’une drogue et celle du commerce du ventre des femmes si innocemment n’augure pas d’une grande empathie pour les malheurs de ses contemporains.
    et je ne comprends pas ce qu’un terme vide de sens comme « bien pensance » ( ce fourre-tout qui colle au doigts comme un bonbon fondu smiley vient faire ici...
     

    cdlt

  • paoum (---.---.---.14) 7 octobre 2014 15:44

    merci, mais je ne pense pas qu’il soit besoin de lire des arguments lobbyistes complètement tournés dans un sens pour se faire une idée concrète de quoi que ce soit.
    ça ne me fait pas changer d’avis, bien au contraire !
    affirmer de manière péremptoire que 65% des français sont pour la gpa ! c’est juste une bonne blague smiley
    et hop ! ça sort du chapeau, comme ça, sans aucun détail !
    sur un panel de combien de personnes ? quelle était la question précise ?
    comme un bon sondage de question, je me répète, sociétale.
    soyons sérieux, svp !

  • paoum (---.---.---.14) 7 octobre 2014 15:32

    ben voyons !
    la logique du don, il s’agit de cas particuliers dont vous faites une généralité,là !
    soyons honnêtes, vous ne trouverez pas beaucoup de femmes prêtes à donner gratuitement leur bébé, ou à le faire pour d’autres par simple altruisme.
    j’en veux pour preuve que les mères porteuses se recrutent parmi les populations pauvres.
    je réitère puisque vous semblez mal m’avoir lu, si elles pouvaient subvenir à leur besoins dans de dignes conditions, ces femmes ne feraient pas d’enfants pour les autres mais pour elles-même ou pas du tout !
    l’auteur dit qu’il est pour la gpa « encadrée », qu’elle le soit ou non, le principe reste le même.
    enfin, je suis désolé mais comparer la prohibition de drogues et l’interdiction d’exploiter le ventre des femmes, sous quelque forme que ce soit, c’est simplement odieux et cela montre le peu de considération humaine sous-jacent à la pensée que tout se vaut, tout est vendable, tout est marchandisable.
    et vous dites ça tout naturellement, hopla !
    oserais-je vous rappeler que l’interdiction de l’esclavage a été une énorme avancée de l’humanité et que peu de ses victimes s’en sont plaintes.
    les drogues sont un vice humain, on ne peut pas les comparer au fait de faire des enfants ou de désirer en faire, pardon, mais c’est grotesque.
    qui est à côté de quelle plaque ici ?

  • paoum (---.---.---.14) 7 octobre 2014 14:55

    « subversion »
    pardon.

  • paoum (---.---.---.14) 7 octobre 2014 14:50

    c’est vrai que la société américaine et ses valeurs du tout pour le fric et mort aux faibles est vraiment un exemple ethique enviable sur lequel nous, français, devrions nous baser pour exploiter sans vergogne des femmes en besoin d’argent !
    quelle blague !
    dites-vous bien que,si elles avaient les moyens de subvenir à leurs besoins, elles feraient des enfants pour elles-mêmes et sûrement pas pour d’autres ! cqfd !
    ensuite, il n’existe pas de droit à avoir un enfant ! il n’existe pas nécessairement de droit à obtenir tout ce qu’on désire parce qu’on le désire, et heureusement !
    la société civile n’est pas et ne sera jamais la somme des égoïsmes particuliers tous azimuts, ça c’est le miroir aux alouettes consumériste et ce n’est qu’un dangereux rêve du chacun pour soi et tant pis pour les autres que nous subissons depuis trop longtemps et dont l’auteur se fait malheureusement l’echo à coup « d’études américaines » qui seraient censées détenir la vérité ultime ! ce scientisme inhumain, cette dictature des experts est tout bonnement insupportable.
    pour finir, je ne vois pas en quoi l’état laïc n’aurait pas son mot à dire sur des questions morales.
    bien au contraire il s’agit de ne pas laisser aux religions le monopole de ces questions et, que je sache, l’état représente les individus et, pour le coup, je ne pense pas du tout que la majorité des individus qui ont un coeur soit d’accord pour autoriser le trafic des enfants, l’eugénisme commercial et l’exploitation toujours plus poussée de la pauvreté, jusque dans les ventres des femmes !
    bref, ces débats sociétaux participent à la subervsion néo-libérale, au pire sens du terme, ce qui n’honore pas l’intelligence de l’auteur, qui à lui tout seul prétend détenir la morale de tous !







Palmarès



Agoravox.tv