• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Papé

Papé

60 ans, célibataire, sans enfant, retraité de la Gendarmerie Nationale, j'habite Ganges une petite ville au Nord de l'Hérault.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 23 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Papé Papé 30 janvier 2013 22:05

    MERCI COLRE

    - Les Juifs ont prononcé le grand hérem contre Spinoza...
    - Les Catholiques ont condamné Giordano Bruno au bûcher...
    - Les Musulmans lancent des fatwas...
    - Indouistes et Bouddhistes se sont étripés...
    - Les Révolutionnaires ont semé la terreur...
    Mais la raison, infatigable, fait son chemin !

    Tout ce qui est beau est difficile autant que rare :
     http://www.spinoza.webou.net/Ethique.php#E5P42S



  • Papé Papé 30 janvier 2013 21:36

    @Loup Rebel
    Attention, il me semble essentiel de faire une lois pour le plus grand nombre, et donc si possible pour tous.
    Pour moi il ne s’agit pas d’interroger les gays et de leur faire des lois spécifiques.

    Il y a 40 ans l’idée de pacs m’aurait parue saugrenue, aujourd’hui ce cadre satisfait quelques couples tant homos que hétéros.

    Durant la présidence Sarkozy un « contrat d’union civile » a été abordé... sans succès.
    A l’époque il me paraissait intéressant car il préservait l’institution du mariage pour celles et ceux pour qui cette institution à de la valeur.

    Aujourd’hui je pressent qu’il est urgent de limiter toutes différences d’appellation, tant ce serait dans l’avenir une opportunité de légiférer différemment suivant les appellations...

    Multiplier les appellations revient à multiplier les status, et donc les inégalités.
    Le code civil est déjà suffisamment opaque pour ne pas ajouter une louche.

    Ceci dit je suis intimement convaincu que sans différences, il n’y a pas d’évolution, au sens darwinien, possible...

    Globalement il faut se demander ce qui est souhaitable pour les générations futures :
    - soit de l’évolution au ralenti, mais plutôt stable, et profitable au plus grand nombre,
    - soit de l’évolution rapide, avec de grandes différences, essentiellement profitables aux nantis, mais qui à terme ne peuvent que générer du désordre.
     ?

     



  • Papé Papé 30 janvier 2013 20:09

    @Loup Rebel
    "Sans vouloir vous offenser, une loi pour marier les gays ne changera rien aux disputes conjugales, ni aux scènes de ménage (qui remplissent parfois une fonction érotique). Rien non plus aux infidélités conjugales, gays ou pas gays."

    Vous ne m’offensez pas, bien au contraire vous avez raison, mais ce que vous dites il m’a fallu des décennies pour le comprendre...

    Apparemment, vous ne vous en êtes pas si mal sorti que ça ? 

    Oui heureusement je me suis aperçu assez tôt que les psy pédalaient dans la semoule...
    Alors il y eu Platon, Lucrèce, Montaigne, Spinoza... et bien d’autres
    André Comte-Sponville aussi à qui je dois de me les avoir fait découvrir 

    Bien cordialement.



  • Papé Papé 30 janvier 2013 19:56

    « J’ai une très mauvaise nouvelle pour vous : les homosexuels sont des être humains normaux, avec les mêmes qualités, les mêmes aptitudes et surtout les mêmes vices et travers que les hétéros. »
    Ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour moi, bien au contraire j’abonde totalement dans votre phrase !

    « Je ne vois absolument pas en quoi avoir été élevé par deux homos aurait rendue votre vie meilleure. »
    Bien sûr je ne peux rien affirmer mais je me dis que si j’avais vécu dans une famille homo désunie, j’aurai, probablement moins hésité à fonder la mienne, convaincu que la famille homo n’était pas viable ni enviable…

    Hors j’ai vu et vécu le contraire, j’ai vu des enfants épanouis dans des familles qualifiées d’illégales dans les années 50 et 60 :
    - Deux ménages à trois, dont un sans enfant, mais l’autre avec 2 filles qui se sont mariées, ont eues des enfants…
    - Un couple de femmes avec un garçon, qui à lui fondé lui aussi une famille classique et surtout unie !
    Je me dis que cela aurait pu être une chance pour moi !

    Je ne vais pas m’étaler, durant ma vie professionnelle j’ai côtoyé autant de perversité parmi les hétéros que parmi les homos… et comme il y a semble t-il plus d’hétéros que d’homos, je vous confirme que la proportion d’horreur et de perversité est à peu près la même dans les deux camps.

    Dans ma réaction, je tenais à faire remarquer que le législateur doit avant tout légiférer dans le cadre d’une justice égale pour tous et non dans le cadre d’une prétendue quelconque morale.
    Non pas qu’il soit interdit de faire entrer de la morale dans la lois, mais lorsqu’on le fait, la lois doit avant tout être la même pour toutes et tous !

    Par exemple si le législateur qualifie d’abomination la procréation médicalement assistée (PMA) par pure conviction morale, alors la PMA doit être interdite à toute personne, qu’elle soit mariée, célibataire, homo, religieuse, hétéro, cosmonaute, …
    Par contre si le législateur accorde la PMA à une seule catégorie de personne, le peuple à le droit et le devoir de se révolter devant une telle injustice.
    C’est ce qui se passe et qui me rassure encore un peu.

    Pour quelle raison seule une femme mariée pourrait profiter de la PMA ? Les avancées techniques doivent profiter ici aussi aux femmes célibataires, homosexuelles ou non…
    Dans le cas contraire ce n’est rien d’autre que du racisme, de la discrimination.

    En France les couples mariés peuvent adopter un enfant, une personne célibataire également !
    Interdire l’adoption à des couples vivant en concubinage, à des couples pacsés, ou encore à des couples homosexuels est une abomination, un relent de phantasmes judéo-chrétiens…

    Le législateur doit avant tout faire en sorte que la loi soit la même pour tous, et comme Hammurabi, notamment faire que cette loi protège le faible contre le fort, sans quoi il expose le pays au désordre social.

    Qu’on guillotine les violeurs d’enfants, les violeuses aussi, oui il y en a mais on ne le dit surtout pas ! Un jeune homme m’a dit un jour : moi c’est la meilleure amie de ma mère qui m’a déniaisé, j’avais 14,5 ans. Quand je lui ai dit que cela s’appelle du viol il m’a répondu : tu déconnes j’ai passé un bon moment et j’ai pu dire au copain que je m’étais tapé une vieille !

    Qu’on foute la paix à ceux et celles qui apportent aux enfants leur affection, leur tendresse, leur amour.



  • Papé Papé 30 janvier 2013 16:20

    Pardon pour l’énorme bourde, la séparation Chasseur-cueilleur / Éleveur-agriculteur c’est 12 milles ans et non 12 millions d’années !
    J’étais obnubilé par les millions de la pipe, pas celle de Magritte, l’autre...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès