Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Parrison

Parrison

J’écoute, je lis, j’observe et je cogite.

Plutôt artiste, plutôt pacifique, très humaine... 

Tableau de bord

  • Premier article le 05/12/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 375 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0



Derniers commentaires

  • Par Parrison (---.---.---.137) 14 avril 2012 08:41
    Parrison

    Bonjour l’auteure,


    Réflexion que je me fais chaque jour.... la vie que mène l’humain n’est pas en accord avec sa nature...

    Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fond de votre article, mais il faut bien un « chef » à ce pays.... vous dites « le vote n’est pas un pis aller ».... mais si..., vu le choix qui est proposé.

    L’abstention est bien pire en termes de résignation, de tendre le flanc au couteau, le vote est l’acte que nous ne pouvons contourner si l’on veut espérer se rapprocher d’un monde meilleur, celui où l’humain deviendra la priorité de nos élus... Une utopie, c’est certain, mais se lamenter sur son fumier anéantit la moindre étincelle d’espoir... Un pis aller, certes mais une entrave aux desseins funestes qu’on essaie de mettre en place.

    Salutations.
    Laeti 
  • Par Parrison (---.---.---.137) 9 avril 2012 19:28
    Parrison

    Laulau,


    Non, vous n’y êtes pas.... je ne mets pas en doute sa sincérité, je ne vois pas de duplicité chez cet homme... je le pense simplement un peu trop « dans l’instant »... surtout submergé par ses propres inspirations oratoires... je le sens trop attentif à la beauté d’une tournure de phrase, d’une intonation et l’effet produit sur l’auditoire... je le sens exulter de sa propre personne.

    D’entrée commencer par un baiser adressé à la cantonade a quelque chose de théâtral que je n’attends pas d’un candidat à la présidence de la République...
    Son talent à défendre ses idées est incontestable pour autant que ses prises de position aient été mûrement réfléchies ce qui lui éviterait d’avoir à s’excuser de s’être un peu trop « enthousiasmé ». Je n’attends pas des excuses après coup mais de la pondération avant l’engagement. Il y a un peu du rouleau compresseur chez cet homme qui ne me rassure pas.

    Mis à part les « crottes de nez » formule amusante que j’ai reprise de l’autre intervenant pour en sourire, vous devriez poser votre question à JLM : « qui peut trouver grâce à vos yeux. »... car avouez que ceux qui ont essayé de discuter avec lui en ont pris tous pour leur grade... souffrez alors que je fasse de même envers lui... !

    Salutations.

    Laeti




  • Par Parrison (---.---.---.137) 9 avril 2012 15:44
    Parrison

    et dans sa petite enfance melenchon se curait le nez avec les doigts !!! a le vilain !! on peut même remonter jusqu’au spermatozoïde qui a fécondé l’ovule de sa mère si tu veux...... melenchon est le seul,je dis bien le seul a reconnaître ses erreurs passées. aucun homme politique français ne peut en dire autant.


    Remarque qui apporte de la « substance » au débat... merci, ça a le mérite d’être rigolo... ! 

     Mais je l’ai aussi souligné dans mon message, si tu ne l’as pas vu, c’est que tu devais lire les doigts dans le nez, ça masque le champ visuel ce genre d’activité...

    Toujours est-il que ses discours du moment en prennent un coup niveau crédibilité pour ceux qui seraient tentés par l’aventure, (mais j’oubliais la faculté d’oubli des Français). Remarque il n’est pas le seul... ce qui n’est pas une raison pour tout gober non plus... !

    Reprendre le malaise des « faibles, » qu’il n’a pas vu venir bien qu’ il y a 20 ans déjà, les sonnettes d’alarmes étaient agitées sur cette course à la croissance, ce malaise donc, auquel il a contribué par le vote en question, en toute bonne foi assurément, mais surtout par une incapacité évidente de se projeter dans le futur, pour un politique c’est plus ennuyeux, pour ensuite verser dans le discours « révolutionnaire » comme solution, je ne le sens pas trop... 

    Mais si toi tu le sens, si tu as le nez creux.... ben pourquoi pas, pas besoin de te mettre dans ces états... on discute là... !

    Salut

    Laeti
     
  • Par Parrison (---.---.---.137) 9 avril 2012 12:02
    Parrison

    Tout à fait... ! « c’était une erreur... ».... et pourtant



    Dieu qu’il était convaincant à l’époque... ! 

    Tout aussi convaincant que le sont ses discours aujourd’hui... Des excuses... ? c’est bien, qui le blâmerait de faire des excuses, mais le propre du politique n’est-il pas d’avoir des vues « élargies », d’envisager tous les cas de figures et de trouver les solutions pour contourner les obstacles... ne sont-ce pas ces qualités qui font qu’on leur confie notre « vie », notre avenir et celui de nos enfants... ?
    Une capacité à s’excuser oui.... mais ne serions nous pas en droit d’attendre une vision « élargie », à long terme, sur des décisions prises dans le feu de l’action, dans la montée d’adrénaline que procure l’amour du beau parler,,, ? devrions-nous nous attendre à de nouvelles excuses à posteriori de ce représentant du peuple ... ? 

    Maintenant , au vu de la nouvelle donne, qu’il n’a pas envisagée lors de son vote (il ne lit pas (encore) dans les boules de cristal, là n’est pas la question..), on en vient naturellement à se poser quelques questions sur la crédibilité de ses discours flamboyants quand on mesure les conséquences de tels propos, excusés certes mais tardifs, sur l’avenir du pays. 
  • Par Parrison (---.---.---.137) 9 avril 2012 11:05
    Parrison

    Oui, et c’est tellement beau qu’on en palpite de bonheur... !


    Mais tout de même il faut dire que tout comme les agriculteurs, les ouvriers sont conservateurs, il n’y a qu’à consulter les statistiques des précédentes élections pour en être convaincu. Majoritairement ils ont voté à droite. C’est le paradoxe qu’il faut bien prendre en compte et la droite ne s’y trompe pas quand elle brandit le spectre de l’insécurité, de l’immigration, source soi-disant de chômage et de bas salaires. C’est la classe ouvrière qui en pâtit le plus, logique donc qu’elle se tourne vers celui qui tiendra un discours « protecteur ».

    M. Mélenchon parle bien, parle fort et dit ce que les déçus, les écoeurés veulent entendre... ils reviennent sur le devant de la scène après avoir été les perpétuels « oubliés » des différents gouvernements passés, de droite autant que de gauche. Ils sont enfin reconnus et bombent le torse... Et il y a de quoi, on le serait à moins. 
    Est-ce que cela suffit à se pâmer et enscenser un JLM qui tient aujourd’hui des discours différents d’il n’y a pas si longtemps... ? Faut-il rappeler le vote « oui » à Maastricht et ainsi que sa faveur affichée pour l’Europe libérale. 

    J’apprécie les discours « puissants » de cet homme, mais il y a un je ne sais quoi de déclamé qui me laisse des plus perplexe. Ceci dit, JLM ne doit son succès qu’à la situtation de crise que nous traversons. Il faut savoir que sans la crise, il serait loin dans les sondages au profit d’une MLP ou même d’un NS représentant d’un parti on ne peut plus conservateur. On peut faire le rapprochement entre la monté du FDG et une forme d’intégrisme religieux qui ne doit d’être écouté que parce qu’il y a de la désespérance...

    Espérons que les discours ne soient pas que des envolées lyriques, la retombée sur terre risque d’être cuisante, pour ne pas dire dévastatrice, pour ceux qu’il fait rêver... !