• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pascal Cohet

Engagé dans la défense des droits et libertés des internautes.

Co-fondateur et porte parole de la Ligue Odebi

Tableau de bord

  • Premier article le 22/03/2007
  • Modérateur depuis le 20/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 13 208
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Pascal Cohet 21 juin 2007 17:47

    Merci à l’auteur et à Agoravox pour cet article. Sans vouloir faire déraper les commentaires sur un débat journalisme citoyen vs journalisme ’pro’, il est constaté qu’il n’y a qu’ici que cet événement est « couvert » à cette heure (à part le lien donné vers l’article de Lorence). Maintenant, deux solutions :
    - soit les ’pros’ suivent, et il est démontré que le journalisme citoyen a l’initiative.
    - soit ils ne suivent pas, et cela confirme qu’il y a actuellement un changement important... _(je parie pour la deuxième solution)

    Sinon, pour l’article en lui même : une petite explication sur la « virulence » de la Ligue : Il y a quelques années, son discours était très « politiquement correct ». Cela n’a pas payé, donc maintenant les choses sont dites de façon « directe ». C’est juste un problème de forme (le fond lui est inchangé, toujours basé sur des analyses difficilement attaquables).



  • Pascal Cohet 6 mai 2007 13:27

    mako, dernier post pour moi, je n’ai pas l’habitude de nourrir les enfitrolades.

    Cela étant, votre « archi-faux » est ’ridicule’. Premièrement il faut lire ce que j’ai écrit. Deuxièmement, ce que j’ai écrit n’est pas basé sur la lecture de tel ou tel site web, mais sur mon engagement personnel concret contre la maltraitance institutionnelle, en tant que parent d’élève, et élu fcpe.

    Les faits sont les faits. Et encore je ne vous ai pas donné les détails sur les intimidations de tel ou tel directeur envers les parents qui portent plainte, ou encore le chantage à la suppression de dérogation à la carte scolaire envers les parents qui osent « l’ouvrir », ou encore les inspecteurs de circonscriptions qui poubellent fièrement les témoignages de parents...

    bon surf....



  • Pascal Cohet 6 mai 2007 01:50

    Depuis cet article, il y a eu une réponse de F.Bayrou au questionnaire de la Ligue Odebi. Cela permet de clarifier les choses, non ?



  • Pascal Cohet 5 mai 2007 22:58

    @mako

    c’est toujours désolant les commentaires hs. Cela étant, au vu du contexte, il y a une certaine logique.

    Pour en revenir à votre attaque contre « l’immoralité » de S.Royal en matière de protection de l’enfance, à titre personnel, et de façon non partisane :

    Vous abordez un problème difficile qui ne peut pas être sérieusement traité en un post, qui est plus est de la façon dont vous le faites. La présomption d’innocence et le droit d’être jugé c’est une évidence.

    Pour autant les actions de la candidate en matière de lutte contre la maltraitance institutionnelle étaient globalement nécessaires et utiles. En particulier dans un contexte endémique d’omerta, de la part du corps enseignant, des inspections et de certaines assos de parents d’élèves.

    Voici un autre point de vue : Les obligations de signalement ne sont pratiquement jamais respectées. Une convocation à la bpm n’arrête pas un enseignant auteur de maltraitance, et le directeur de l’établissement continuera à le couvrir. l’inspection quant à elle ne « voit » rien, le dossier s’égare au parquet de mineurs, et l’affaire est classée. Pendant ce temps, les collègues de l’enseignant en question, au courant de ses agissements, ne font rien, et ne feront en particulier jamais le moindre signalement comme la loi le leur impose.

    Donc, le jour où ces enseignants auront le courage d’assumer leurs devoirs élémentaires, on pourra en reparler. Il faut assumer les conséquences « mécaniques » de sa lâcheté. « Immoralité » disiez-vous ?...



  • Pascal Cohet 27 avril 2007 13:10

    Quel est le problème dans le fond ? Sarko aurait moins de temps d’antenne que Ségo si elle débat avec Bayrou ?

    Dans ce cas il y aurait bien une chaîne pour lui offrir l’heure de retard dont il pourrait prétendre être lésé, non ? Le temps d’antenne est-il si rare que ça dans ce pays ? Pourtant quand on voit les milliers d’heures de ***** qui sont diffusées à longueur d’année.....

    Il y a un moment où il faut arrêter de prendre les gens pour des canards sauvages : le prétexte CSA ne tient pas la route une seconde.

    En fait, Sarko a peur de ce débat. C’est sans doute ce qui explique la censure du débat Ségo/Bayrou.

    Faire ce débat sur internet, pourquoi pas : ce serait dommage parce que l’audience serait plus faible, mais l’avantage est probablement que le Net n’est pas encore aux ordres.

    Et si Sarko se sentait lésé, nul doute que les organisateurs sauraient lui faire l’aumône du temps de parole correspondant.

    Sarko est en train de commettre une lourde erreur. En cherchant à éviter un danger, il en crée un encore plus grand : qui voudrait d’un censeur peureux comme président ?







Palmarès