• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

patf

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • patf 11 septembre 2008 14:17

    le khat est n’est pas consommé uniquement par des somalis. à Djibouti toutes les communautés le consomment. Sauf les expat qui préfèrent s’éclater à l’alcool.
    A comparer les deux, les dégats psychologiques, psychiatrique sont beaucoup moins importants pour le khat que les abus d’alcool -même les médecins locaux le reconnaissent-.
    Si je prends l’exemple de la circulation automobile à Djibouti : le nombre d’accident mortel y est très faible. L’impression -réelle- de non respect des règles de circulation-non respect des stop, changement aléatoire de files..etc- est compensé par le fait que l’on y roule beaucoup moins rapidement.
    autorisons le khat en France et interdisons l’alcool, le nombre de morts sur la route va diminuer très fortement.. !!!




  • patf 7 août 2008 00:01

    @fergus
    une étude de l’Insee en France ainsi que d’autres études faites aux états-unis, canada, grande-bretagne le confirment. Il y a bien un lien entre les placements et la forte probabilité de se retrouver dans la rue plus tard.
    parmi cette population désocialisée (les Sdf ), de 23% à 35%-selon leur classe d’age- ont été placés dans leur jeunesse.

    extrait :
    Parmi les événements survenus durant l’enfance et l’adolescence, le placement (1) mérite une attention particulière. Les personnes ayant été « placées » sont largement sur-représentées parmi les populations sans domicile (estimées à 23 % sur cette enquête de l’Insee, à comparer à 2 % en population générale logée), en particulier parmi les plus jeunes (35 % parmi les 18-24 ans), et ce phénomène s’observe aussi dans d’autres pays occidentaux comme les États-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne (Firdion, 2004)


    — >http://patfalc.blog.lemonde.fr/2006/11/03/chaque-annee-340000-enfants-places-risquent-de-devenir-sdf/

    tous les enfants placés ne seront donc pas forcément désocialisés à l’avenir mais une forte probabilité existe qu’ils le deviennent. Je pense donc qu’il y a dans ce pays beaucoup trop de décisions de placement et qu’elles devraient se faire dans les cas de maltraitance avéré sur l’enfant, c’est-à-dire validée par une décision de justice.Or actuellement c’est loin d’être le cas puisque des estimations indiquent que 80% des enfants placés n’ont eu aucune maltraitance AVANT d’être placé.



  • patf 4 août 2008 20:50

    Les enfants placés ne patissent pas, comme vous le dites, des liens enfants-parents mais au contraire de la situation même du placement qui , de facto, crée un délitement de ce lien dans le temps et amène le gamin à péter les plombs puis à dériver, lentement mais sûrement, vers une désocialisation quasiment assurée dans le cas où ce placement est maintenu dans la durée.
    L’enfant placé n’a pas besoin d’adoptant mais bel et bien de ses parents.

    C’est la raison pour laquelle il est juridiquement attaché à ceux-ci (l’autorité parentale n’est pas remise en cause) et qu’une décision de placement est toujours provisoire.

    Laisser croire, comme vous le dites, que l’enfant placé peut alimenter ce désir d’enfant est non seulement illusoire (pour les parents en demande d’enfant) mais c’est de la malhonnêteté voire même de l’arnaque pure et simple....

    Le même type d’arnaque et de malhonnêteté que les membres de l’ADZ ont montrés dans leur lamentable équipée tchadienne.



  • patf 7 novembre 2007 12:05

    « esprit sapeur pompier ? » je ne pense pas qu’un pompier qui va sauver des personnes dans un immeuble en feu sauvent d’abord les enfants puis laissent les familles bruler....



  • patf 5 août 2007 14:56

    @iceman75 Une AS très motivée et visiblement voulant faire avancer les choses doit pouvoir affronter les réalités de son secteur, y compris quand d’autres sont concernés. A mon humble avis,Outreau,c’est une suite de dysfonctionnements qui a amené au total à l’horreur.C’est en s’attaquant à chacun de ceux-ci qu’on pourra faire avancer les choses. Les conséquences sont trop grave (voir le document http://www.vodeo.tv/4-131-4410-les-enfants-de-l-injustice )pour qu’on se limite à déplorer une simple dérive de la société.







Palmarès