• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

PELLEN

PELLEN

Ingénieur de l'exploitation du parc nucléaire d'EDF, en retraite, ayant fait partie de l'Équipe Nationale de crise d'EDF, ainsi que de l'équipe de crise du CNPE de Cruas-Meysse.
Actuel Président du Collectif pour le Contrôle des Risques Radioactifs (CCRR) basé à Saint-Mandrier (83) et, à ce titre, représentant du mouvement associatif local à la Commission d'Information du Port Militaire de Toulon.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/04/2007
  • Modérateur depuis le 06/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 105 1155
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • PELLEN PELLEN 5 janvier 2016 08:44

    @joletaxi

    Bonjour Jo.


    C’est un réel plaisir de constater que vous aussi n’avez pas totalement déserté ce forum. Probablement que vous vous y faites de plus en plus rare pour les mêmes raisons que moi. Dur dur, en effet, d’y appréhender la réalité physique avec les outils intellectuels dont les hommes ont l’inestimable privilège d’avoir été dotés et de s’y voir systématiquement opposer la psalmodie et l’incantation moralisante, quant au devenir de la condition humaine et au souhaitable asservissement des lois physiques au bon vouloir des porte-parole habilités de dame nature.
    Même l’envolée du denier du culte, la CSPE, ne parvient plus à détourner de leur foi les croyants en la félicité « renouvelable » du devenir énergétique de la planète. Il faut dire que la Curie du récent concile COP21 n’a pas lésiné sur les moyens pour ramener à la bergerie les brebis égarées... ou simplement prises de doute, devant les radieuses expériences hispano germaniques.
    Hélas, le réveil brutal qui les guette ne nous épargnera pas.
    Tous mes voeux de santé et d’une prospérité de plus en plus précaire pour vous et pour les vôtres.

    André Pellen



  • PELLEN PELLEN 14 décembre 2015 08:46

    @Homme de Boutx


    Ils sont brillants ces écolos, forcément lorsqu’ils ont collaboré au prestigieux programme Ariane. À les entendre implicitement, la progression indéfinie du rendement photovoltaïque finirait par être telle que l’on pourra tirer un jour de l’astre solaire une énergie électrique nette supérieure à l’énergie brute qu’il nous prodigue depuis le nuit des temps ! À savoir, 500 w/m2, tout au plus, sous nos latitudes, de jour, à la bonne saison, sans nuage et le soleil au zénith. Bravo ! Le rêve prométhéen de l’Humanité est à portée de main...

    Mais qu’attendez-vous donc, vous, personnellement, pour croquer à plein dans cette auto suffisance qui vous tend déjà les bras et pour vous séparer dare-dare d’EDF ? On se demande d’ailleurs ce que vient faire EDF dans cette histoire et, surtout, à quoi peuvent bien servir les écrasantes subventions qui arrosent de leur manne les innombrables profiteurs de la filière photovoltaïque ?

    Comment un projet aussi grandiose que le projet Désertec, soutenu avec tant de conviction par les admirables Allemends, a-t-il pu capoter ? Je vous le demande...


  • PELLEN PELLEN 13 décembre 2015 09:25

    @Homme de Boutx

    Un bavardage partisan de plus qui veut faire croire que les lois de la physique et de la technologie se votent au parlement ou se décident dans les États-Majors politiques. Il occulte soigneusement la parfaite inutilité désormais avérée de l’éolien et du photovoltaïque, pour se réfugier dans le salutaire argument de la pompe à chaleur. Ce faisant, notre Homme de Boutx affirme implicitement et sans complexe que notre industrie lourde et nos TGV, par exemple, pourraient fonctionner à la pompe à chaleur, obligeant à rencarder 50 de nos tranches nucléaires !
    Que l’industrie de l’aluminium appelle quelquefois en instantané des intensités de l’ordre 400000 ampères, qu’une seule motrice de TGV réclame 10 MW ou que la stabilité du réseau électrique exige la mise à disposition d’un stock énergétique considérable ne semblent guère le gêner !
    Bref, pour cet homme là et ses coreligionnaires, le bonheur est dans la sobriété à tout crin, dans la prolifération des énergie éolienne et photovoltaïques très diffuses dans l’espace et dans le temps, au taux de charge moyen compris entre 12 et 22 %, qu’il faudra continuer de subventionner ad vitam eternam dans la plus grande allégresse. C’est, en tout cas, ce que démontre aujourd’hui le parangon allemand de la vertu écologisque planétaire, qui fait exploser chez lui l’impôt de la transition (notamment sur les plus humbles), tout en empestant l’Europe avec ses centrales à charbon.
    Faudra dire à notre Homme de Boutx que, à rencarder une production électrique rendue superflue par la miraculeuse pompe à chaleur, autant commencer par liquider les parcs éolien et photovoltaïque qui nous coûtent un bras, bientôt les deux, avant de carrément nous empêcher de marcher. Qu’il regarde seulement sur sa facture d’électricité le montant de sa CSPE : elle a doublé en 4 ans et est tellement promise à s’envoler, dans les prochaine années, que le gouvernement socialo écologiste envisage de la répartir sur toutes les énergies consommées dans ce pays.
    Mais je crains que ce type d’homme, encore très présent sur notre sol, ne reste sourd à mon appel, car il me paraît se caractériser par une propriété très particulière : le masochisme consumériste. 



  • PELLEN PELLEN 12 décembre 2015 15:14

    @Stéphane Lhomme


    Depuis le temps que vous nous servez la même logorrhée... et prenez vos désir - voire vos fantasmes ! - pour des réalités, faudrait peut changer de disque. Car des réalités - authentiques, elles ! - comme celles qui suivent, je vous en sers systématiquement, à chaque fois, qui laissent manifestement votre portefeuille de marbre.
    Le rapport ONU-UNEP sur les investissements dans les renouvelables dans le monde (préfacé par Ban Ki Moon) chiffre à 691 milliards de dollars les investissements nécessaires pour relier à un réseau électrique les 1,2 milliards d’être humains privés d’électricité (la moitié en Afrique). Cette même étude chiffre à 1460 milliards de dollars les investissements dans les renouvelables pour la planète de 2004 à 2012, dont la moitié pour le solaire.
    L’Allemagne aura dépensé 28,2 milliards d’euros pour les renouvelables en 2015, d’après une étude demandée par le grand quotidien économique Handelsblatt à l’institut de Recherche Économique de Cologne (IK). Cette étude confirme des informations données par le gouvernement allemand. Tout cela pour un échec lamentable : le secteur énergétique allemand émet plus de CO2 par unité d’énergie consommée en 2014 qu’en 2010. L’année 2010 est la dernière avant l’arrêt de certains réacteurs allemands.
    Tous détails et références précises se trouvent sur www.geopolitique-electricite.fr du 16/10/2013 « Histoire d’un espoir - les énergies renouvelables 2004 - 2013 » et « transition énergétique et Climat - la question du nucléaire » le 30/11/2015.

    On peut par ailleurs signaler une étude d’Ellisphère, ex Coface Service, décrivant la « forte hausse des disparitions d’entreprises dans les énergies renouvelables ». Bref, tout ça ne marche pas et ne marchera probablement jamais, en particulier pour des raisons techniques qui vous passent très largement au-dessus de la tête et dont votre vocation de propagandiste n’a de toute façon que faire. Des raisons techniques qui sont autant de limitations et d’instabilité introduite dans un service public élémentaire, pourtant délibérément précipité dans la spirale de la pénurie, par pure idéologie.
    Hélas, à l’instar des Allemands, les Français sont bel et bien en voie de payer très (très) cher d’avoir donné la main à un pouvoir politique qui a suivi aveuglément des bavards comme vous.

    André Pellen 


  • PELLEN PELLEN 20 mai 2015 18:15

    @baron
    À tous les sectateurs de « radio zadiste », qui prennent leurs désirs pour des réalités, cette petite info de Radio-Prague, datée d’hier 19 mai 2015 (http://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/la-nouvelle-conception-energetique-satisfait-les-indistriels-mais-pas-les-ecologistes) :

    Mix énergétique présenté par le ministre de l’industrie et du commerce, Jan Mlàdek :
    « L’actualisation de la conception énergétique compte sur le développement de l’énergie nucléaire. Selon les estimations, le mix énergétique dans la production d’électricité en 2040 SE COMPOSERA DU COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE ENTRE 46 ET 58 %, des énergies renouvelables entre 18 et 25 %, du gaz naturel entre 5 et 15 % et de houille et de lignite entre 11 et 21 % »
    À cette époque, une France pastorale, climatisée à l’éolienne et conquise par les chiotes à la sciure de Bové et de ses disciples, achètera probablement son électricité aux Tchèques.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès