• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pépé le Moco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 269 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Pépé le Moco 3 juillet 2016 02:20

    @ Daniel Salvator Schiffer,

    Bravo, vous avez réussi à dépasser la prose Béachélienne dans votre exposé stakhanoviste et eurobéat qu’est votre article sur la « triste philosophie du football ».
    Je ne pensais pas lire une chose pareil sur AV.
    Je comprends que l’on ne doit pas mordre la main qui nourri (votre situation), mais réduire, ou voir une analogie entres les enjeux européens et les résultats du football, c’est grotesque. 
    Mais les pseudos intellectuels, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !, Aujourd’hui ils sont mêmes profs ???
    J’aurai aimé lire une analyse sur les chambres de compensation belge, anglaise et luxembourgeoise (Euroclear, City, Clearstream, ...), qui blanchissent l’argent sale sans aucun contrôle (drogue, trafic d’armes, défiscalisation,...) au nom de la libre concurrence. Ces sociétés représentent, aujourd’hui, une part non négligeable du PIB de ces pays.
    Alors après le Brexit, à quand la prochaine sortie ?

    PS : Pour info, voici le lien pour le classement des équipes mondiales. Et non celui des joueurs !!!


  • Pépé le Moco 2 juillet 2016 12:34

    Une leçon de démocratie locale encadrée par une oligarchie nationale et européenne.
    Belle leçon, non ?
    Mais pas d’inquiétude, les oligarques nous concoctent le TAFTA, avec ses tribunaux arbitraux qui réduiront à néant les pseudos démocraties locales. Donc tout va pour le mieux dans le « meilleur » des mondes.


  • Pépé le Moco 16 mars 2016 22:27

    @ l’auteur,
    .
    Votre article sur AV semble sortir tout droit de la SF, une sorte de 4ème de couverture très mal rédigée ! Peut-être un manque d’esprit de synthèse ?
    Néanmoins la table des matières de votre livre semble plus intéressante, sauf si bien évidemment les 294 pages que vous avez écrites, consistent à reprendre des extraits de l’ouvrage de Piketty et à les commenter, tels que l’extrait que vous proposez le suggère ?
    A ce propos, je vous rappelle qu’en général, la rédaction d’un écrit critique d’un livre, nécessite au préalable une analyse approfondie de l’ouvrage considéré et à la rédaction d’une synthèse (ou analyse), où les extraits sont relégués en notes de bas de page.
    .
    Au regard de ces considérations, je vous informe que je suis plus enclin à porter un intérêt à l’article de Frédéric LORDON sur le sujet, qui s’apparente certainement à la 4ème de couverture de son livre.

    Cela, n’enlève certes rien à la médiocrité du pseudo ouvrage de référence de Piketty, qui est à l’Economie ce que BHL est à la Philosophie !


  • Pépé le Moco 8 février 2016 00:51

    @joletaxi

    Peut-être que vous avez raison quant à retrouver la qualité terre de nos ancêtres, mais la chimie n’apporte certainement pas une solution viable pour améliorer la qualité des terres.
    .
    "fou hein, et les parkings des super marchés sont pleins tous les jours, sont_ils bêtes les gens, font pas partie de cette élite qui elle fait les bons choix« 
    .
    Les »gens« adeptes des super marché sont-ils fous ? Aliénés, malheureusement ils le sont.
    Comme je l’ai été un temps. Mais il existe une matière située en partie haute du corps humain, qui permet de réfléchir et d’analyser.
    Dans un premier temps, il permet de ce rendre compte que les médias, dis d’informations, informent très peu (donc suppression de la télévision et des quotidiens, remplacés par les livres, un mensuel le LMD et occasionnellement le Canard). Alors après quelques temps et avec un peu de recule et recherches, on peut même s’apercevoir que les choix éditoriaux des médias d’informations sus-nommés se lient implicitement aux intérêts des financiers et des actionnaires qui les emploient (étonnant non !).
    Ensuite, quand votre temps de cerveau disponible n’appartient plus à P. Le Lay, il peut vous permettre de vous rendre compte que ces mêmes financiers invitent régulièrement les politiciens, qui ont fait les mêmes écoles, pour des réunions de »travail« (étonnant non !).
    Et enfin, quand on propose aux »gens« de participer aux »choix« de la nation pseudo-démocratique, à travers une élection présidentielle, accompagnée par les professions de foi des politicards qui n’engagent que ceux (les gens ») qui y croient, eh bien ils y croient !!!
    .
    « Les gens », que le temps de cerveau est bien resté disponible et perméable à TF1 et consorts, n’oublient alors surtout pas d’aller au supermarché, pour que la pub qu’ils ont vu à la télé ou dans les brochures, ne leur passe pas sous le nez. Et quand ils ne pourront plus acheter les merdes convoitées, alors peut-être que Marine sera en mesure de combler leur bêtise.


  • Pépé le Moco 7 février 2016 19:57

    @baron

    Vous devez être un de ces agriculteurs, membre de la FNSEA, qui pensent que si il s’arrête de produire avec ses collègues pollueurs, alors la France va mourir de faim.
    N’ayez pas d’inquiétude nous ne sommes plus en 1945, et des millions de producteurs pollueurs sont en mesure aujourd’hui de nous envoyer les produits qui seraient susceptibles de nous manquer.
    .
    Les solutions : Les Euro-Députes Européens s’en occupent avec les accords transatlantiques actuellement en cours de négociation. J’imagine que quand l’accord sera ratifié alors il n’y a aucun tracteur de la FNSEA dans les rues (de Bruxelles). Les grosses exploitations, dirigeants de la FNSEA, auront enfin éliminé les concurrents que sont les petites et moyennes exploitations.
    La première des mesures Européennes sera la suppression des subventions et des barrières douanières. Vous imaginez des bœufs argentins produits par des agriculteurs qui sont rémunérés 450 dollars (403€) par mois, avec comme charges : d’assurer une assurance de santé privée, de payer pour que les enfants puissent suivre une instruction,...
    Certes les aliments importés ne seront certainement pas de meilleur qualité, mais il auront évités de subventionner des agriculteurs qui détruisent la biodiversité.
    .
    Alors si j’ai un conseil à vous donner, pensez dès à présent à votre reconversion.
    Si c’est en paysan que vous envisagez de vous reconvertir, vous n’aurez alors qu’un le seul choix : vendre des aliments de qualité avec 0 pesticide.
    Dans ce cas, j’ai peut-être une solution pour vendre vos produits : lien. Mais les 15 ans de jachère de vos terres, nécessaire pour rétablir une biodiversité correcte, auront eu peut-être raison de vous ?
    .
    Bonne continuation







Palmarès