• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pere Castor

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Pere Castor 26 octobre 2007 15:27

    @Thierry

    Vous avez lu « il y a de nombreuses années », dites-vous... Epoque ou le pétrole était à 20$ le baril (90$ aujourd’hui) et où la congestion des aéroports et l’explosion du trafic aérien était encore une extrapolation sur 20 ans, pas une réalité quotidienne.

    L’A380 répond à un besoin réel d’augmentation de capacité sur des aéroports saturés, besoin qui commence à peine à se faire sentir et qui vient de pousser British Airways à passer commande, alors qu’ils roulent pour Boeing depuis toujours.

    Boeing a tout fait pour tuer dans l’oeuf ce projet, dès le départ, parfois en faisant miroiter des coopérations fictives à Airbus uniquement pour retarder ou contrarier le développemement. Vous devriez rechercher quelles étaient les projections de marché pour le 747 au moment de son lancement... Cet avion vient surpasser le 747 et tue donc la poule aux oeufs d’or de Boeing.

    Quand au duel à venir 787/A350, on disait la même chose au sujet de l’A320 lors de son lancement, qui venait concurrencer le B737 ultra-amorti. On connaît la suite. L’avantage d’arriver en second, c’est qu’on sait ce qu’on doit améliorer. Exemple industriel d’un autre domaîne : le Citroen Picasso, qui résout le gros défaut du Renault Scenic (le coffre trop petit).

    Finalement je suis 100% d’accord avec Quid. Si ça se trouve on bosse dans la même boite. On passe notre temps à vendre des moutons à 5 pattes dans des délais irréalistes pour gagner l’affaire, et après on rame pour tenter de limiter la casse...


  • Pere Castor 17 octobre 2007 14:21

    Je suis consterné par cet article et certains commentaires. On plaint ce pauvre homme qui va supporter des remords tout le reste de sa vie,... et on oublie comme d’habitude la famille de la victime qui va supporter son absence. La mère qui a perdu sa fille, et qui vieillira sans elle. Les orphelins qui ont perdu leur mère. D’eux, tout le monde se fiche pas mal... Si l’épouse du rédacteur de cet article avait été renversée par un chauffard ivre, se montrerait-il aussi clément à son égard ? 4 ans de prison pour avoir pris une vie, c’est bien peu. La prison ne fera certes pas revenir Marie Trintignant, mais ce n’est pas son but. Le but de la sentence, c’est (à mon sens) de punir le coupable proportionnellement à la gravité de sa faute, et de décourager ceux qui pourraient être tenté de suivre son exemple. A cet égard, 4 ans c’est trop peu.







Palmarès