Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

perlseb

Nous avons tous 2 parents, 4 grands-parents, ..., environ 1 million (2 puissance 20) d’ascendants à la 20ème génération : nous sommes tous frères mais nous avons aussi, inévitablement, quelques criminels parmi nos ancêtres.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 766 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • perlseb (---.---.69.194) 9 avril 2013 20:02

    Oui sauf qui si les amendes commencent à être conséquentes, qu’est-ce qui va garantir que le contrôleur-enquêteur ne préfèrera pas une valise de billets à la place d’un respect strict des normes officielles par le fraudeur ?
     
    Le système centralisé ne marche tout simplement pas car l’homme est cupide. On ne peut pas contrôler quelque chose que l’on a centralisé : l’enjeu du contrôle devient trop important et il faut contrôler le contrôleur... C’est Brazil qu’on cherche à inventer.

  • perlseb (---.---.60.30) 26 janvier 2013 18:07

    Le tri des déchets, c’est exactement comme l’éthylotest au volant. Ceux qui conduisent après avoir bu sont irresponsables, mais on va forcer toute la population (responsables compris) à acheter un gadget qui suppose que le conducteur est ... responsable. Les irresponsables ne s’en serviront pas (toujours autant de morts) et les responsables n’en avaient pas besoin ou en avaient déja un sans être contraints.

    Pour les déchets, la pollution est une socialisation des pertes par des irresponsables qui ne veulent pas payer pour faire du propre. On produit des emballages pas chers, non biodégradables pour que les irresponsables se fassent plus de marge, et ensuite on va espérer que tous ceux qui les utilisent sont responsables : trier ces foutus emballages, et surtout, les trier correctement.

    Dans une société d’irresponsabilité généralisée, il ne faut pas faire comme si les gens étaient responsables. Il faut pas s’étonner d’aller dans le mur.

    Le tri, ça marchera quand les emballages seront payés au kg à ceux qui les ramènent (comme les anciennes bouteilles consignées) : on trouverait peut-être même des gens pour ramasser les papiers, avec ce système.

    Rendre les gens irresponsables, les rendre complices de l’immoralité générale dûe à cette irresponsabilité, les diviser tout cela est nécessaire pour que le système pyramidal perdure. En général, la responsabilité revient temporairement après ... un cataclysme. Donc, il nous faut maintenant notre cataclysme récurrent.

  • perlseb (---.---.60.30) 26 janvier 2013 17:41

    la lutte des classes sera terminée. par extinction du prolétariat...

    Si vous laissez les riches entre eux, alors plus personne n’est riche : qui va servir au restaurant, distraire, produire le matériel, nettoyer ? Si on supprime les prolétaires actuels, il faudra vite que d’anciens riches deviennent prolétaires pour servir les « plus » riches. C’est l’histoire des bleus clairs et des bleus foncés de Coluche : « Y’a plus de blancs, y’a plus de noirs, tout le monde est bleu ! Alors les bleus clairs devant et les bleus foncés derrière ! »

  • perlseb (---.---.178.110) 22 décembre 2012 20:16

    La quantité n’est pas un problème, c’est, je pense, un faux-problème car il suffira de convertir.

    Parfait, vous vous répondez vous-même à votre article. Ce qui veut dire que c’est le taux de conversion qui compte : il n’y a donc plus d’étalon (valeur figée en monnaie) et l’or ne sert à rien dans votre système (ce n’est qu’une valeur sur laquelle on spécule).

    Ou bien on garde l’étalon-or mais c’est le prix de tous les autres bien qui fluctuent en fonction de la production instantanée mondiale : bonjour l’angoisse ! L’étalon or est pour ceux qui sont dans une prison mentale à propos de l’argent.

  • perlseb (---.---.119.58) 22 décembre 2012 17:31

    J’ai très peux de conviction aussi fortes que celle-ci.

    Vous résumez en une seule phrase la pensée de tous ceux qui croient que l’or a une valeur quelconque. Je qualifierai l’or de « métal fiduciaire », car ce qui en fait sa valeur, ce n’est pas vraiment sa rareté (d’autres métaux sont plus rares) mais l’éducation, les traditions. Bref, c’est de la confiance apprise, comme la monnaie papier.

    Pour la monnaie papier, l’inconvénient c’est surtout de laisser la création monétaire aux banques privées qui n’ont jamais eu l’intérêt général dans leurs objectifs (c’est donc un problème de démocratie, un problème politique). Maintenant, on peut aussi imaginer une économie de partage (gratuité dans la responsabilité) au lieu d’une économie d’échanges qui doit fatalement inventer une monnaie (c’est bien une invention et la monnaie restera toujours un intermédiaire virtuel : chacun sera éduqué, pubs ou autre, à avoir une confiance absolue dans ce sésame qui achète tout, simplement parce que tout le monde joue le jeu par apprentissage).







Palmarès