• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

persil

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 20 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • persil 21 mars 2014 00:07

    La question la vraie, c’est qu’est ce qu’individuellement vous donneriez pour les autres, qu’est ce que vous sacrifieriez concrètement pour quelqu’un de plus défavorisé. La solidarité c’est pour les autres par pour soit même. Ces messieurs qui hurlent à la lune contre les injustices sont souvent les premiers à être accrochés a leur privilèges.


  • persil 22 juillet 2013 11:33

    Rappelons cependant que si le salaire de l’enseignant « est bas » c’est parce qu"il est étalé sur douze mois alors que ces derniers n’en travaillent que neuf et demi (à la louche et en tenant compte des congés payés & autre RTT ) contrairement au reste de la population. Rajoutons a cela le fait que l’enseignant comme tout fonctionnaire aura une courbe salariale croissante et à peu prés réguliére, une carriére complète et une retraite aux alentours de 75% de son dernier salaire donc le plus haut ... Des conditions que les salariés du privé, dans leur grande majorité, ne peuvent plus espérer aujourd’hui .. Sans compter le gain de qualité de vie, que constitue les nombreuses plages de repos dont ils disposent (même si je le sais il a quand même des copies à corriger et des cours à préparer pendant les vacances ) pour s’occuper de leur gosses (ma femme est professeur de français smiley ) ou construire leur maison (mon pére etait professeur de mathématiques smiley )
    Somme toute, le statut de l’enseignant semblent être plutôt un statut avantageux surtout en ce moment...


  • persil 14 juillet 2013 10:11

    Je m’incrit dans la lignée de ceux qui peuvent plus blairer les soixante-huitards. Je ferais simplement quelques nuances, je ne considére pas que les ouvriers, artisants et autres travailleurs laborieux de l’époque comme tel. Ceux ci quelquesoit les générations sont toujours les dindons de la farce. Il ne faut pas oublier que soixante-huit est essentiellement une révolution étudiantine, d’intello futur bobo à l’époque anarcho-gauchiste qui trouvaient à l’epoque scandaleux de pas pouvoir porter ce qu’il veulent et de ne pas pouvoir s’envoyer en l’air avec qui et quand ils veulent. Pour ce droit là, je veux bien effectivement leur dire merci. Pour le reste ma foi leur ambition de gauche ont perdues la foi a mesure que leur compte en banque se remplissant.
    On les retrouvent depuis, généralement confortablement installés dans les administrations et autres grandes entreprises, profitants grassement du systeme, accumulant les dettes sur le dos des générations à venir. Non comptant de nous imposer le paiment de retraites que nous n’auront jamais, ils sont généralement, aussi propriétaires ou actionnaires, imposants des loyers usuriers et rendements contre-nature pour assurer leur train de vie délirant. A l’isssu de leur régne, l’economie est a genoux, la planéte en morceaux et le pire c’est qu’ils continuent à la ramener ...


  • persil 12 janvier 2013 13:20

    Bon, ben voilà toujours les mêmes réactions emportés, à croire que dans les deux camps pro ou anti seuls les plus « fachistes » ont voix au chapitre.

    Je tenais à dire que je n’ai pas voté à gauche pour le mariage homosexuel mais pour une société plus juste et plus équitable. Le mariage et l’adoption par des couples homosexuels n’étant qu’une partie de ce problème. Arrêter la casse du systéme social, de la fonction publique, protéger un minimum le droit du travail, penser que les richesses sont inéquitablement réparties, que les minorités doivent avoir le droit de s’exprimer (quel qu’elles soient, même si elles ne sont pas progressistes ou de gauche), sont autant de très bonnes raisons de voter à gauche...

    Sur ce point particulier, je fais parti des gens qui n’ont pas tranché. J’estime cependant normal, que la question soit posée et débattue démocratiquement. J’essaie tant bien que mal de comprendre les arguments de chaque « camps », les éventuels problèmes à long termes que cela peut générer etc... Bref, je pense que je ne suis pas le seul, à chercher une réponse (tout du moins une opinion éclairée) via une démarche tout aussi « neutre » et la « rationnelle » que possible.

     Et dans ma démarche de comprehension j’aime pas trop qu’on me presse ou qu’on m’oblige ...
     


  • persil 8 janvier 2013 08:00

    Bonjour Madame, je prend quelques minutes pour vous répondre avant de mettre au boulot. Je vous précise clairement ma situation : je suis bien salarié dans une pme. Ensuite, je tiens à vous dire que malgré ce que vous pensez sur la création d’emploi, ce sont bel et bien mes patrons qui ont crée par le biais de leur travail acharné pendant plusieurs années, l’emploi que j’ai aujourd’hui. Ils m’ont offert cette opportunité à un moment critique de ma vie professionnelle et pour cela je leur suis infiniment reconnaissant. Cet emploi j’ai ensuite du le pérennisé par mon propre travail. Il faut dire que dans une pme, cela fonctionne ainsi, rien n’est jamais acquis, chaque jour est une nouvelle bataille et chacun doit prendre sa part pour que le tout fonctionne. Mon travail combiné au leur nous a permis communément de créer deux nouveaux emplois, et espérons le bien d’autre encore a venir... Voila, ceci étant dis, je ne suis pas certain que d’autre patrons, auraient pu être à l’origine de la technologie que nous créons chaque jour ensemble. Ces derniers ne sont pas tous interchangeable...

    Vous me dites aussi qu’il faut se méfier de la propagande « libéraliste », c’est vrai je le sais,
    vous trouverez d’ailleurs dans ma précédente réaction des éléments allant dans ce sens, même si je ne me suis pas appesanti sur le sujet. Je vous conseillerai cependant d’avoir la même méfiance envers la propagande syndicaliste. Je retrouve dans votre discours sur les entrepreneurs, les arguments pré digérés de ce type d’organisation. Bizarrement, vous ne verrez jamais un syndicaliste dans une pme. Ces derniers ne défendent que les intérêts qui les concernent, et les entreprises qui ont les moyens de leur offrir des status confortables.

    En ce qui concerne les financiers, ils sont clairement responsables, de la situation actuelle en Europe. ce sont des truands, et s’il ne tenait qu’à moi, j’aurais pris des décisions plus radicales. Tout ce que j’espère c’est que si la situation se dégrade encore, la population aura l’intelligence de s’en prendre à eux, plutôt qu’aux femmes et aux gosses d’une ethnie ou minorité quelconque. Parce qu’on ne le dit pas assez mais ce sont ces mêmes monstres qui ont provoqué la précédentes guerre et les terrifiants génocides qui l’ont accompagnée.

    Alors oui il faut que le monde change. On peut attendre qu’un miracle se produise en se plaignant de la situation, ou alors on peut tous se remonter les manches, serrer nos ceintures et rembourser une fois pour toute cette dette puante. Mais tous ensemble, fonctionnaires ou non dans un effort commun et dans l’équité. Personnellement j’ai pris mon parti. je fais ce que j’ai a faire à mon échelle... voilà c’est tout. Et d’ailleurs cette vie je ne la trouve pas si difficile (). Je veux dire, la aussi n’y a t il pas un peu ( beaucoup) de propagande quand on veut nous faire croire que le travail est une plaie, un affreux fardeau, que seul le plaisir immédiat et les loisirs sont importants ? N’est ce pas là la plus abominable des manipulations ? Personnellement je préfère être enchainé a mon travail qu’a mon poste de télévision ou « ma » séance de yoga du vendredi soir (je ne fais pas de yoga ! ). Le travail dans mon entreprise est plutôt dur c’est vrai mais on est une équipe, le travail me lie aux autres, créé une émulsion commune, il m’inscrit en tant que personne dans quelque chose d’un peu plus grand, je ne trouve pas cela si affreux en soit.

    Pour finir je ne m’en prend pas au fonctionnaires, Ni aux hommes, ni a leur travail. Je ne fais que dénoncer une situation qui me ne semble plus équitable entre le privé et le public.
    Si vous relisez mon précédent post, je reconnais sans ambiguïté, qu’ils sont essentiels au bon fonctionnement de notre société et qu’en aucun cas on ne peut envisager de recourir au privé pour l’éducation , la santé , la justice et la sécurité. Après bon je suis pas sur qu’il n’y ait pas de ménage à faire dans certaines administrations et ministères, voir même au sénat et à l’assemblée. Enfin, je ne pense pas non plus m’en prendre aux fonctionnaires, lorsque je propose qu à diplômes , responsabilité, durée de travail et salaires égaux, les retraites du privé et du public soient les mêmes " ?

     

     







Palmarès



Agoravox.tv