• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Petit Lait

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 276 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Petit Lait 22 mai 17:27

    @Ar zen

    L’étatisation à tout va à la Française ne fonctionne vraisemblablement pas, du moins pas en France manifestement. 

    La Suisse, je connais assez bien aussi, et sauf les cas particulier que vous évoquez pour la caisse de pension de fonctionnaire, l’état reste en dehors et n’intervient qu’en cas ed nécessité comme ici. 

    La retraite en Suisse, c’est par capitalisation ET par répartition, les deux système étant complémentaires. La partie par répartition est gérée par l’état. 

    Pas de salaire minimum en Suisse, mais comme vous le notez, des accords par branche. Là aussi, aucune obligation légale, aucun montant fixé pour toutes les branches dans tout le pays. L’idée à été balayée en votation il y a peu et c’est tant mieux. L’état n’intervient en aucune manière dans les accords par branches. 

    En schématisant, pendant que le français se demande ce que l’état va faire pour lui, le suisse se demande comment éviter que l’état ne doive s’occuper de lui. 

    La Suisse n’est pas une jungle ou là loi du plus fort s’applique, ce n’est absolument pas le cas. C’est une forêt ou chacun s’y promène à son gré sur les chemins prévus, encadré par des gardes chasses. La France semble être un étroit couloir rigide et semé de chicane mise là par un état omniprésent et inefficient, mis là par la volonté d’électeurs qui ont cru que les politiques mettraient ces chicanes pour eux, alors que ça leur nuit. Mais pendant ce temps, les mêmes politiques ne se privent pas de signer des contrats troubles pour la gestion des autoroutes par exemple, qui donne l’illusion à quelques gauchistes attardés que la France est ultra libérale, alors que dans ces cas là, elle n’est que au mieux mal gouvernée, au pire corrompue.

  • Petit Lait 22 mai 16:19

    @jaja
    Oui, mais la Suisse c’est un pays moins inégalitaire que la France (Gini). 


    Et pour rire : le seille de pauvreté en Suisse est fixé à EUR 2000/mois.... Ce qui une fois encore ne veut pas dire grand chose, comparé à un pays ou ce montant est proche du revenu médian...

    Et si vous lisez l’article au delà du titre, vous auriez lu que le taux de risque de pauvreté en Suisse est plus bas que la moyenne européenne. 

    Le tout avec un code du travail de 20 pages et un endettement de l’état proche de 0 ainsi que des comptes équilibrés et malgré un franc suisse largement surévalué par rapport au dollar et à l’euro, les deux principaux marchés d’exportation d’un pays à la balance commerciale largement excédentaire. 

    Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est faux de prétendre que les « recettes » libérales ne marchent pas et que croire que toujours plus d’état est la solution n’est pas forcement exacte. La France a déjà dépassé les limites en terme d’endettement, de prélèvements (impôts et charges sociales) et de déficit et tout cela pour aucun résultat. Si le résultat était comme dans les pays nordiques, un modèle véritablement social et efficient, personne ne trouverait à redire à ces prélèvement.

  • Petit Lait 22 mai 14:55

    @Ar zen
    « et prend les mesures qu’elle entend prendre quand bon lui semble » : l’une des mesures phares dans le domaine économique, prise par la Suisse depuis quelques années est.... le frein à l’endettement... 


    Pour le reste, la Suisse bénéficie des accords bilatéraux signés avec l’UE, comme si elle y était, mais subit aussi le fait de ne pas y être : notamment, elle ne peut influer les réglementations auxquelles elle est soumise en tant que partenaire de l’UE. Pretendre que la crise Française est due l’UE est une idiotie. 

    Et comparer les allocations familiales comme vous le faites, entre un pays ou le salaire médian est EUR 6000 et l’autre EUR 1500 n’a pas beaucoup de sens... 

    La Suisse est un pays sociale mais surtout libéral. L’emploi y est peu encadrer, et surtout de manière égale entre les droits des employeurs et des employés. 

  • Petit Lait 22 mai 13:49

    @gaijin

    B’in.... la Suisse applique aussi les sanctions internationales. La Suisse étant un pays largement exportateur, je vois pas trop la différence entre Peugeot qui perdrait l’Iran ou Novartis qui perdrait la Russie en terme de sanction internationale potentielle.... 

    et... la Suisse n’est pas plus un paradis fiscal que les USA, l’Irlande, le Luxembourg, UK, Singapore, sans même parler de la France, pays dans le quel il est semble-t-il possible de négocier au cas par cas ses impôts (si vous êtes nantis ou multinationale), ce qui est impossible en Suisse, pays dans lequel il y a des règles fiscales connues et appliquées pour tous selon des critères là aussi connu. En fait tous les pays ont des spécificités fiscales, qui en font potentiellement des paradis fiscaux. Que diriez vous du Portugal, qui exonère complètement d’impôt les étrangers y résidents sans activité lucrative ? Même la Suisse n’a pas osé ! Si d’aventure vous faisiez allusion au secret bancaire, figurez-vous que celui-ci est mort depuis quelques années... par contre, je vous le concède, il a permis de développer une industrie financière assez forte, quoi qu’en déclin. Par contre, ce que vous semblez ignorer, c’est que la Suisse est en fait plus industrialisée que la France.. et que l’industrie pèse d’ailleurs plus lourd que la finance dans le PIB suisse... 

    En fait votre commentaire tend à prouver une chose : les gens comme vous basent leurs théories sur de simples clichés, au détriment de toutes réalité... ça commence comme ça et ça fini par des réalités alternatives, parce-que ça arrange bien... 



  • Petit Lait 22 mai 13:21

    En Suisse, le code du travail fait une vingtaine de page et le taux de chômage s’établit au environ de 3%... 5% pour le cancre genevois... Et malgré ce code du travail pour le moins « ultra méga libéral », des dizaines de milliers de français (100’000 rien qu’à Genève) réalisent leur rêve en venant travailler dans ce pays d’exploiteurs capitalistes... C’est à n’y rien comprendre !


    Que certains considèrent les bonnes vielles méthodes comme dépassées, moi je veux bien, mais ce qui est certains, c’est que les remèdes socialo-communiste-étatistes appliqué par la France ne semblent pas plus efficaces, au contraire... 






Palmarès



Agoravox.tv