• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

petitbasque

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • petitbasque 14 avril 2009 15:50

    Le « Mythe du XXème Siècle » qui est considéré comme l’ouvrage le plus important dans l’élaboration de la doctrine nazie, du théoricien nazi Alfred Rosenberg a été mis à l’Index en 1934....Donc c’est kif kif.. 

    De plus comme le dire fort bien Roland, l’encyclique Mit Brennender Sorge a condamné le national-soçialisme.

    De même que le Syllabus contre le racisme adressé aux séminaires et aux unversités catholiques
    En avril 1938, La congrégation romaine des séminaires et universités publie un Syllabus condamnant les théories racistes qui est adressé aux établissements catholiques du monde entier. Il est déclaré dans le préambule que :
     
    « les maîtres devront s’appliquer de tous leurs moyens, à emprunter à la biologie, à l’histoire, à la philosophie, à l’apolpogétique, aux sciences juridiques et morales, des armes pour réfuter avec solidité et compétence les assertions insoutenables qui suivent :
    l°) » Les races humaines, par leurs caractères naturels et immuables, sont tellement différentes que la plus humble d’entre elles est plus loin de la plus élevée que de l’espèce animale la plus haute.
    2°) Il faut, par tous les moyens, conserver et cultiver la vigueur de la race et la pureté du sang ; tout ce qui conduit à ce résultat est, par le fait même honnête et permis.
    3°) C’est du sang, siège des caractères de la race, que toutes les qualités intellectuelles et morales de l’homme dérivent comme de leur source principale.
    4°) Le but essentiel de l’éducation est de développer les caractères de la race et d’enflammer les esprits d’un amour brûlant de leur propre race comme du bien suprême.
    5°) La religion est soumise à la loi de la race et doit lui être adaptée.
    6°) La source première et la règle suprême de tout l’ordre juiridique est l’instinct racial
    7°) Il n’existe que le Kosmos ; toutes les choses, y compris l’homme, ne sont que les formes diverses s’amplifiant au cours des âges de l’universel vivant.
    8°) Chaque homme n’existe que par l’État et pour 1’Etat. Tout ce qu’il possède de droit dérive uniquement d’une concession de 1’Etat.

    A ces propositions si détestables, on pourra d’ailleurs en ajouter facilement d’autres."






  • petitbasque 13 avril 2009 15:00

    en effet et il y a aussi le second passage où il parle du national-soçialisme 
    aprés avoir fait la critique du philosophe germanique Ludwig Klages qui opposait l’esprit à l’âme , il dit :

    « Ludwig Klages reprend le même motif avec son idée que l’esprit est l’adversaire de l’âme : l’esprit n’est pas le grand don où la liberté existe, mais est corrosif. Dans un certain respect de cette déclaration de guerre sur l’esprit est incompatible avec la philosophie des Lumières, et dans cette mesure, le national-socialisme, avec son hostilité à l’égard des Lumières et son idolatrie du sang et du sol eût la possibilité de faire appel à des courants, tels que ceux-ci. »

    En effet, dès la seconde moitié du 19 ème siècle, la vision d’une humanité vivant en harmonie avec une nature finalisée, une interprétation réactionnaire du romantisme fût le support de doctrines soutenant des mouvements irrationnels, anti-démocrates, völkisch ( populaire) , souvent racistes et pro-nature qui firent le lit du national-soçialisme avec l’idée d’une purification de la race et de la terre allemande..

    à nouveau comme propos néo-nazis on fait mieux...



  • petitbasque 6 octobre 2008 21:49

    Je ne vois pas ce que ça a de choquant dans la bouche du Pape ce type de propos, surtout pas dans la bouche de celui là qui naime rien d’autre que la "disputatio" universitaire....clair et tranchée. Ce n’est pas un mépris des athés avec lesquels en plus il a souvent eu ce type de dialogue.....Je pense à son bouquin co-écrit avec le philosophe athée Paolo Florés d’Arcais "dialogue sur la vérité, la foi et l’athéisme" ou encore au dialogue qu’ils avaient eu avec son compatriote philosophe rationnaliste Jurgen Habermas à Munich, sur « les fondements moraux pré-politiques d’un Etat libéral »,. La question était de savoir si le droit positif et les procédures démocratiques sont suffisants pour garantir la solidarité et la cohésion dans ce type de société libérale. Débat interessant dans lesquels tout deux avaient développé les corrélations entre raison et foi, entre raison et religion, qui sont pour lui « appelées à une régénération mutuelle ». 

    Si lui ne défend pas cette position, l’idée que la raison puisse être ouverte à la transcendance, à Dieu, personne ne le fera. En outre il s’exprime là à l’occasion d’un Synode sur la parole de Dieu dans la mission de l’Eglise devant ses collègues évèques....donc vous vous attendiez à ce qu’il leur dise quoi exactement ? L’occident se fout de Dieu, soyons heureux notre mission est d’aller en ce sens !!

    C’est dommage, parcequ’on peut être à l’opposé de ce que pense le pape, mais c’est pa pour ça qu’il faut se sentir agressé. Si tous lescroyants se sentaient agresser en lisant Michel Onfray ou Nietsche.....La pluralité des opinions....la liberté d’expression , c’est ce qui fait les richesses des débats, sans cela ce serait bien terne pour la stimulation intellectuelle.







Palmarès