• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

phil2nim

phil2nim

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 100 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • phil2nim phil2nim 26 février 2009 11:52

    M Santi,
    je suis fort content de trouver enfin un vrai économiste qui ne se paie pas de langue de bois et expose clairement les faiblesses des politiques.
    Merci pour vos post, toujours passionnants et instructifs.
    Sur ce, quelles seraient les conséquences de l’intervention du FMI dans les économies est européennes ? Avons nous encore les capacités de financer les gouffres financiers de pays semi maffieux ?


  • phil2nim phil2nim 25 février 2009 09:28

    c’est le souk dans votre cerveau reptilien !
    Votre discours est sans queue ni tete ... syndrome de 1792 ?


  • phil2nim phil2nim 22 février 2009 10:01

    Install party de Fedora a la Cité des Sciences.
    Je suis revenu avec une belle Partition de 1.2Go et rien dessus.
    Les "experts" ont été infoutus de me faire un boot sur CD...
    Achat d’un Red Hat ( version dépassée de 2 ans au moins) : impossible à installer.
    Pour moi, l’intéret de Linux pour un utilisateur non informaticien reste à démontrer à 100% ... quant aux compatibilités, personne n’a intérêt à en parler !


  • phil2nim phil2nim 22 février 2009 08:48

    Heureusement qu’il y a Seguela !
    1 pour nous rappeler que réussir sa vie c’est avoir une rolex a 50 ans,
    2 pour nous rappeler une certaine force tranquille
    3 pour se souvenir que la lutte des classes existe toujours e tque l’instrument de l’oppression, c’est le crédit à la consommation dont il est le hiérophante.
    4 pour Monolecte nous écrire un truc brillant

    ... et que derrière de bruyantes crapules comme lui, il y a des milliers qui nous narguent en silence.


  • phil2nim phil2nim 21 février 2009 08:26

    Faux problème et faux débat:anée
    la vérité, c’est que c’est l’administration du DIF qui décide en dernier lieu. Or tous les budgets ont été orientés depuis des années vers des personnes sans qualification aucune, les travailleurs niveau BEP, BAC, BTS se voyant globalement rejetés par les commissions ad hoc, bien que leur DIF soit accepté et financé en théorie.
    Le dispositif est devenu un palliatif de plus aux carences de lEducation Nationale qui jette chaque année des centaines de milliers de jeunes sans qualification sur le marché du travail.
    Quant à la VAE, trouver une filière qui corresponde à des savoirs faire appris en entreprise, c’est une gageure. Ce qui marque la totale inadéquation du système éducatif et du contenu des diplômes par rapport aux besoins professionnels.







Palmarès