• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe Huysmans

Philippe Huysmans


Philippe Huysmans, citoyen de nationalité belge, né à Schaerbeek le 16.10.1966. Marié et père de deux enfants. Je vis en Belgique et j'exerce la profession d'Informaticien à Bruxelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2016
  • Modérateur depuis le 31/01/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 405 1987
1 mois 6 115 536
5 jours 4 47 232
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 63 54 9
1 mois 9 8 1
5 jours 3 2 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 août 20:38

    @L’enfoiré

    Puis-je porter à Ta Sagacité que se trouver dans un cortège du KKK ne signifie pas être membre du KKK ?



  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 août 20:32

    @Taverne

    Je n’ai guère de certitudes, par contre je suis bien certain que la « vérité » est l’apanage des religieux.. et des fous.

    Le Decodex, dans son principe, revient à discréditer une source (pas un article), sur base d’une méthodologie obscure, par des gens qui sont à la fois juges, et partie. Même l’inquisition n’a pas fait plus fort.

    Une journaliste (ancienne collègue à eux, d’ailleurs) leur met sous le nez un article dans lequel il est clairement prouvé qu’ils manipulent les faits et les corrigent après coup ? C’est une traîtresse, elle se fait tancer vertement par tweet interposé, le média en question est qualifié de « fake news » et l’auteur, quand il se trouve répondre sur un ton goguenard que les faits sont plus têtus qu’un Lord Maire, se fait blacklister par le seigneur et maître de céans (Samuel Laurent), qui décidément, n’aime pas trop la critique même (et surtout ?) quand elle est justifiée.

    La journaliste s’appelle Bénédicte Kibler, l’article en question était de moi, et se trouve dans mes archives.

    Quand ils sont pris la main dans le pot de confiture, ils n’hésitent pas un quart de seconde à éditer (sans le dire, en parfaite violation de la Charte de Munich) leurs propres articles pour en supprimer les petits mensonges qu’ils y avaient laissé volontairement traîner dans le but de désinformer. Pas de bol, je l’ai vu.

    C’est de la manipulation, et ce n’est ni la première ni la dernière fois qu’ils ont été pris en flagrant délit.

    Alors après savoir si j’ai une (petite) dent contre eux ? Non, ils sont comme un bouton sur la fesse, un symptôme, pas la maladie, ce qui ne m’empêchera pas de les ramasser à la première occasion. C’est de bonne guerre, non ?

    Et si vous trouvez que le décodex c’est bihen, eh bien pourquoi pas, on externalise tout de nos jours, pourquoi pas l’esprit critique aussi ?



  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 août 20:08

    @lloreen

    J’ai lu, puis pour mes propres recherches j’ai recoupé un certain nombre des sources de faits décrits dans le bouquin, et pour ce que j’en ai vu, c’est exact.

    Manifestement, le gars a été sur place, en Allemagne, et il a gratté dans les bibliothèques et les fonds d’archive, notamment concernant W. Hallstein.

    J’avais dans l’idée d’écrire un gros narticle là-dessus (allant plus loin que le bouquin), mais un certain nombre de sources ne sont pas accessibles, et du coup, j’aurais pédalé dans la confiture, et j’ai arrêté à 21.400 signes, environ 20 pages. Snif.

    Ce qui manque ce sont les documents d’époque établissant les rapports fonctionnels entre Monnet, notamment et la CIA via l’Ambassade US à Paris. On dit qu’ils existent mais ne sont dans aucun fond d’archives américaines, ni à la CIA, ni dans les archives du NY Times (le journal qui a les meilleures archives du monde). Il y a aussi des témoignages mais ça reste indirect.

    J’ai quand même trouvé des documents cocasses, et d’autres intéressants, mais pas ce que je cherchais.



  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 août 19:54

    @L’enfoiré

    Je n’ai pas besoin de connaître l’Amérique, ou plutôt les Zunis, ou comme il te plaira d’appeler cet immense territoire volé au premiers habitants au prix d’un génocide absolument terrifiant.

    Ce qui me préoccupe, c’est ce qui en sort, tu percutes ? Et dans une large mesure, et je ne suis pas le seul à le penser ! On aimerait bien que « ça » y reste. Tout. Les rednecks, leurs porte-avions, leurs bombes atomiques, leur musique et leurs séries de merde.

    C’est pourtant pas très compliqué ? Est-ce que je viens dans te salon pour te piquer tes meubles, et te faire les poches après t’avoir braqué ou allongé de quatre balles dans la tronche ? Non, moi je suis bien élevé. Je n’en dirais pas autant du gouvernement américain, Guy. Leur histoire n’est qu’une longue litanie de guerres d’accaparement.

    Le reste c’est de la bouillie pour chats. Tu peux bien te saoûler avec tes souvenirs de gentils Zuniens qui tournent en boucle, et tes désirs inassouvis d’être toi-même un gros Zunien qui aurait réussi... So what ?

    Pas du tout ma tasse de thé, je préférerais être un paysan pauvre au fin fond de la Sibérie ou, plus prosaïquement, un informaticien en Belgique. Je n’ai aucune sorte d’envie par rapport à ce pays ou a son mirifique « way of life » qui n’existe plus guère que dans les vieux navets des années ’70.

    Juste pour te faire une idée, old chap, dis-toi que le taux de mortalité infantile est plus élevé aux Zunis qu’à Cuba, où le taux d’alphabétisation est à 98% et où l’on retrouve 48% de femmes au parlement. Du coup, c’est kiki qui est « civilisé » ?

    Enfin, évidemment, ça dépend de ce qu’on appelle civilisé, c’est vrai que les Cubains, ils ont pas la bombe atomique, et que s’ils l’avaient ils ne s’en seraient probablement pas servis par deux fois, juste pour voir comment ça pique !

    Ah mais c’est vrai, les zuniens, ils ont découvert de l’eau sur Mars, par contre ils ne sont pas foutus de garantir l’alimentation en eau potable aux Zunis. Vachement utile, on sait jamais, quand il y a de l’eau, il y a parfois de la vie, et s’il y a de la vie, il y a du pétroooooole. Mars Attack, mais à l’envers (once again, on ne se refait pas).



  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 août 15:19

    @Saka20

    Ce que je vous reprochais par ce simple « moins », c’était votre manque d’empathie qui frise en effet la méchanceté gratuite, qui comme son nom l’indique, n’est jamais nécessaire.

    Peut-être l’ignorez-vous, mais la vraie misère qui accompagne souvent la misère pécuniaire, c’est la misère sociale : elles vont de pair. Dans ces classe sociales, vous en trouverez peu qui auraient les moyens d’avoir un potager, et si elles l’avaient, ne penseraient même pas à planter une patate.

    Aux USA, et dans une moindre mesure chez nous, la malbouffe, ce n’est pas trop de calories, c’est trop de graisse, trop de sucre, et pas assez de fibres, le tout s’ajoutant à une hygiène de vie déplorable.

    On a toujours assez pour se payer de la merde, le système est fait pour. Il vous maintiendra très exactement sur la ligne de deçà de laquelle vous songeriez à descendre dans la rue avec une fourche. Quoiqu’avec Macron, on pourrait bien expérimenter une petite baisse, histoire de tester jusqu’où on peut aller trop loin.

    Cette façon de consommer, toujours moins chère, ne peut exister que parce qu’elle est acceptée, et en effet, il y a une sorte d’hypocrisie à s’appitoyer sur des pauvres poulets quand par ailleurs on exige de l’avoir à 1,5 EUR là où un poulet plausible coûte 8 ou 10 EUR.

    Ce que je veux dire par là, c’est qu’on est pas seulement victimes, on est les cautions de ce système, les clients, et quelque part, nous avons aussi une responsabilité, comme pour TOUT le reste d’ailleurs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)