• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre


Longtemps universitaire (spécialisé en logique et philosophie du langage) et résident de la ville de New York, je suis allé, il y a quelques années, m’installer dans un petit bled de l’état de New York. Là, je pratique la menuiserie et le dessin. Le onze septembre, que j’ai vécu de très près, a éveillé en moi un regain d’intérêt pour bien des choses que j’avais négligées pendant mes années à l’université. En bref, le onze septembre a été décisif pour moi.
Pierre Adler

 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 156 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Pierre 7 mars 2013 12:57

    L’obscurantisme croît. Article complètement nul. Ne vaut même pas l’effort d’une réfutation.



  • Pierre 9 décembre 2012 20:09

    Excellente intervention, Lion Vert !



  • Pierre 29 novembre 2012 17:48

    L’art qu’on dit contemporain, mais qu’on devrait en fait appeler néo-Dadaïsme, c’est le régime du n’importe quoi et de la nullité artistique et intellectuelle.



  • Pierre 9 novembre 2012 20:28

    Brouillard cet article, à n’en point douter. On pourrait aussi le décrire comme un chèque sans provision.



  • Pierre 4 novembre 2012 18:48

    L’article est de qualité terriblement inégale.

    Il est vrai que le capitalisme et le socialisme croient tous deux à une économie de croissance sans limite et au progrès infini, et que les deux traitent donc la nature comme un stock de matériaux où le prométhéisme fondamentaliste industriel puise à sa guise et sans égards pour l’écosphère. Vous m’avez compris : il s’agit de la critique écologique ou philosophique de la société industrielle déjà développée il y longtemps par des penseurs tels que Jean-Paul Deléage, Jacques Ellul ou Martin Heidegger.

    Ce qui est regrettable, en revanche, c’est la manière cavalière et préjudicielle de l’auteur à l’endroit du Coran. A-t-il même vérifié les passages du Coran qu’il cite à l’appui de la thèse selon laquelle ce serait vérité coranique que la terre est plate ?

    Citons 15:19 (je cite la traduction de René R. Khawan, publiée aux Éditions Maisonneuve et Larose) : « La terre, Nous l’avons étendue, Nous y avons disposé des points d’ancrage et Nous y avons fait pousser de toute chose une portion définie de plantes. »

    Passons à 20:53 : « Mon Maître est Celui qui a fait de la terre un berceau pour vous, qui a disposé sur cette terre des chemins pour vous, qui a fait descendre du ciel une pluie. Nous avons fait pousser, sous l’effet de cette pluie, des plantes diverses par couples. »

    43:10 : « C’est Celui qui a fait de la terre un berceau pour vous, qui a fait sur cette terre des chemins pour vous. Peut-être prendrez-vous le chemin de droiture. »

    50:7 : « La terre, Nous l’avons étendue et Nous avons jeté en elle des points d’ancrage. Nous y avons fait pousser de chaque sorte de plantes un couple qui réjouit le regard. »

    51:48 : «  »La terre, Nous l’avons étendue. Excellente est la tâche de ceux qui aplanissent.« 

    Il faut donc attendre le cinquième passage cité par l’auteur pour rencontrer un mot qui évoque la qualité moins de ce qui est plat que de ce qui est plan ou uni : une route peut être parfaitement plane tout en montant et descendant ou même en faisant le tour d’une sphère.

    Donc toujours aucune preuve textuelle après vérification de cinquante pour cent des textes invoqués par l’auteur à l’appui de la thèse que la terre serait plate d’après le Coran.

    Rien non plus en 71:19 et 78:6.

    On nous objectera 79:30, qui dit que »La terre, après cela, Il l’a étendue comme un tapis.« Mais là encore, les choses sont au moins ambiguës, soit qu’on entende le texte métaphoriquement, soit comme en 51:48, on remarque qu’un tapis, comme une route, peut-être plan sans être plat. 

    Toutefois, il y a 88:20 : »Ne considèrent-ils pas la terre en se demandant comment elle a été établie sous la forme de la terrasse plate d’une maison ?« Mais pourquoi la forme interrogative ? Il ne s’agit pas d’une affirmation claire et nette, mais d’une question. 

    Reste 91:6 : »Par la terre et les étendues qu’elle présente !«  

    La moisson est donc bien pauvre. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est loin d’être clair que »[l]es versets coraniques 15:19, 20:53, 43:10, 50:7, 51:48, 71:19, 78:6, 79:30, 88:20 et 91:6 font clairement état de cela..."

    (Je vous prie de noter que je ne suis pas musulman, que j’ai été élevé dans la foi protestante, que Dieu me semble bien lointain, et que j’aurais plutôt une certaine sympathie pour le dieu d’Aristote qui ne sait même pas que nous sommes là.)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès